Changer d'édition

Larry Valvasori: «Je pourrai exprimer mon potentiel»
Sport 2 min. 07.03.2019

Larry Valvasori: «Je pourrai exprimer mon potentiel»

Larry Valvasori loue l'esprit d'équipe qui règne chez Vorarlberg.

Larry Valvasori: «Je pourrai exprimer mon potentiel»

Larry Valvasori loue l'esprit d'équipe qui règne chez Vorarlberg.
Photo privée
Sport 2 min. 07.03.2019

Larry Valvasori: «Je pourrai exprimer mon potentiel»

Après quatre saisons au sein du Team Differdange, Larry Valvasori change d'horizon et rejoint l'équipe autrichienne Team Vorarlberg. Une nouvelle structure au sein de laquelle il nourrit de nouvelles ambitions. Coup de projecteur.


Propos recueillis par Hugo Barthélemy

  • Larry, c'était votre volonté d'intégrer une nouvelle équipe à l'étranger?

Je cherchais quelque chose de nouveau et je me donne deux à trois ans pour atteindre le niveau supérieur. C'est une nouvelle étape dans ma carrière. Differdange était une bonne équipe, mais le programme de course ne me convenait pas avec essentiellement des courses belges et néerlandaises. Maintenant, avec Vorarlberg, j’aurai des courses plus dures, plus montagneuses, qui me conviennent mieux et où je pourrai exprimer mon potentiel. 

  • Comment le contact s'est-il établi entre l'équipe et vous?

J’étais moi-même entré en contact avec eux et ils étaient intéressés. C'était une occasion pour l'équipe de pouvoir participer à la Flèche du Sud et au Tour de Luxembourg plus facilement avec la présence d'un représentant luxembourgeois.

  • Quel sera votre rôle dans l'équipe?

Très différent de l'an dernier au Team Differdange. Ici, on accorde beaucoup d'importance à la performance d'équipe. Il n'y aura pas de courses dites de «repos». Tous les jours, il y a une tactique pour faire le meilleur résultat possible. On a aussi deux sprinteurs à emmener quand il le faut et on a une forte équipe en montagne. Mon rôle, je verrai  au fur et à mesure de la saison et j'essayerai d’être en meilleure forme possible pour pouvoir jouer ma carte.

  • Quels seront vos objectifs cette saison dans votre nouvelle équipe?

Je ne connais pas mon programme exact. Je devrais participer à des courses dures qui me conviennent, comme par exemple le Tour d'Alsace, le Tour de Savoie Mont-Blanc et j'espère le Tour de Luxembourg si l'équipe est sélectionnée.

  • Parlez-nous de votre début de saison?

L'équipe va au Tour de Normandie, mais je ne devrais pas y participer. Après le GP de Rhodes que je viens de boucler, je devrais faire le circuit des Ardennes et le Tour du Jura. Ce seront mes premières courses par étapes cette saison. On participera aussi au Tour of the Alps (classe 1) avec des équipes comme la Sky ou Ag2r au départ, c'est une course de préparation dans l'optique du Giro pour les équipes WorldTour.

  • Le calendrier est un mélange en courses de classe 1 et de classe 2 donc?

Oui, comme le Tour d'Autriche en classe 1 ou le Tour d'Alsace en classe 2.

  • Comment se passe l'intégration dans votre nouvelle équipe?

Cela ce passe très bien, la mentalité est différente et le patois autrichien et suisse n'est pas toujours simple à comprendre. Tout le monde est très professionnel et veut atteindre son objectif et s'entraîne pour aider le leader à atteindre les siens. Il y a un vrai esprit d'équipe.  


Sur le même sujet

Michel Ries mise sur la continuité
Après une première année encourageante sous les couleurs de Polartec, Michel Ries compte bien confirmer en 2019. Une nouvelle saison qui débutera ce mercredi au Tour de la Communauté de Valence.
Michel Ries pense déjà aux futures échéances. «Je veux confirmer mes résultats de 2018», dit-il.
Michel Ries: «Le Giro U23 sera mon grand objectif»
Repéré sur le Tour de l’Avenir l’an dernier, Michel Ries a intégré la formation d'Alberto Contador, Polartec-Kometa en début de saison. Dirigé par Ivan Basso, Ries a pris part à ses premières courses professionnelles et affiche de belles ambitions.
Michel Ries sous le maillot de l'équipe nationale à Gand-Wevelgem. La promesse du cyclisme luxembourgeois a pointé le Giro comme prochain but.
Luc Wirtgen (Leopard): «Au Ster ZLM Toer, tout dépendra de la météo»
Le frère cadet de Tom Wirtgen (Ago-Aquaservice), Luc vient d'entamer à l’âge de 19 ans sa première saison complète avec Leopard Pro Cycling. Avec l’équipe nationale de la FSCL, il a participé à ses premières classiques Espoirs (moins de 23 ans) et s'apprête à prendre part au Ster ZLM Toer aux Pays-Bas. Il nous parle également de ses objectifs pour cette saison.
Ivan Centrone (Differdange-Losch): «Le Tour de Luxembourg comme objectif principal»
Le champion du Luxembourg en catégorie Espoirs, Ivan Centrone (22 ans) avait remporté l'année dernière la course d’ouverture luxembourgeoise, le Grand Prix Ost Manufaktur. Actuellement arrêté par une blessure à un genou, il revient sur cette victoire et préface sa première saison en tant que coureur Elite au sein du Team Differdange-Losch.
Ivan Centrone (CCI Differdange - Team Losch Differdange)
/ 25.06.2017 Radsport, Velo, Saison 2017 / 25.06.2017 /
Nationale Meisterschaften, Elite / 
Remerschen /
Foto: Ben Majerus