Changer d'édition

La sempiternelle rengaine des forfaits à Kockelscheuer
Sport 4 min. 10.10.2019

La sempiternelle rengaine des forfaits à Kockelscheuer

Eugenie Bouchard, qui est venue à quatre reprises à Luxembourg, avait déjà dû déclarer forfait en 2014

La sempiternelle rengaine des forfaits à Kockelscheuer

Eugenie Bouchard, qui est venue à quatre reprises à Luxembourg, avait déjà dû déclarer forfait en 2014
Photo: Fernand Konnen
Sport 4 min. 10.10.2019

La sempiternelle rengaine des forfaits à Kockelscheuer

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les organisateurs du BGL BNP Paribas Luxembourg Open ont enregistré cette semaine les défections de Bouchard, Sharapova, Kerber et Collins en vue de la 29e édition, prévue du 12 au 20 octobre. Une ritournelle hélas familière qui lèse chaque année le tournoi grand-ducal.

Fin d'une saison éreintante et proximité immédiate de l'Elite Trophy de Zhuhai et du Masters de Shenzen, deux événements programmés en point d'orgue de la saison en... Chine avec un décalage horaire de six heures, voilà le cocktail aussi explosif que toxique avec lequel les organisateurs du BGL BNP Paribas Luxembourg Open sont obligés de composer année après année.

Chaque automne ou presque, c'est pratiquement le même triste constat d'impuissance: à l'approche du tournoi de Luxembourg, qui, depuis 2008, s'est inséré à la mi-octobre dans le calendrier de la WTA, les joueuses, fatiguées au crépuscule d'une longue saison de presque dix mois, tombent comme des feuilles mortes et déclinent l'une après l'autre l'invitation grand-ducale.   


Mandy Minella sera présente pour la seizième fois en 29 éditions du BGL BNP Paribas Luxembourg Open à Kockelscheuer
Kerber, Mertens et Minella joueront à Kockelscheuer
L'ancienne n°1 mondiale, l'Allemande Angelique Kerber (WTA 15) et la Belge Elise Mertens (WTA 24) participeront à la 29e édition du BGL BNP Paribas Luxembourg Open, du 12 au 20 octobre. Côté luxembourgeois, Mandy Minella a confirmé sa présence, au contraire d'Eléonora Molinaro.

La première à jeter le gant cette année était Eugenie Bouchard (25 ans, WTA 149). Actuellement en pleine série noire, la Québécoise ne parvient plus à gagner un seul match et n'a plus joué depuis le 25 septembre à Templeton, en Californie.

Dommage, car Bouchard, demi-finaliste l'an dernier à Kockelscheuer, campe une des joueuses les plus populaires du circuit WTA. Sa plastique avantageuse - elle n'exclut pas de devenir mannequin - et sa proximité avec ses nombreux fans sur les réseaux sociaux en font une égérie du tennis féminin, dont l'étoile strictement sportive a, hélas, fameusement pâli ces dernières années.

Au retrait de Bouchard, sont venus s'ajouter trois autres forfaits ce jeudi, et... non des moindres, puisque deux d'entre eux concernent des authentiques ex-n°1 mondiales. La Russe Maria Sharapova (32 ans, WTA 137), qui avait insinué le doute mercredi à Linz sur sa participation, et l'Allemande Angelique Kerber (31 ans, WTA 13), qui devait occuper le siège de tête de série n°1, ne joueront pas à Luxembourg. A elles deux, elles représentent la bagatelle de huit titres en Grand Chelem!

Sharapova souffre toujours de son épaule droite opérée en février, et n'a que peu joué cette saison. Elle viendra néanmoins à Luxembourg mardi et ira à la rencontre de ses fans au Village à Kockelscheuer. Quant à Kerber, elle s'est blessée au niveau d'une jambe la semaine dernière au tournoi de Pékin. 

Mais aussi Collins, Bouzkova, Tsurenko et Brengle

De plus, l'Américaine Danielle Collins (25 ans, WTA 33) a annoncé ce jeudi sur son compte Instagram qu'elle souffrait de polyarthrite rhumatoïde, une maladie auto-immune chronique qui la contraint à mettre un terme prématuré à sa saison 2019.

View this post on Instagram

There have been a lot of exciting moments during my 2019 season. I am proud to have made a career high ranking of 23 in the world and the semi finals of the Australian Open, earlier this season. There have also been tough moments, but I am grateful for another year of growth. Today is a tough day for me as I announce my recent diagnosis with Rheumatoid arthritis. I have not been feeling all that great for quite some time, but it has been somewhat of a relief and completely validating to understand the cause behind my pain. I am certainly not the first person who has been diagnosed with a chronic illness, and I really feel for all of the people out there who are struggling. As I have started treatment, I am looking forward to embracing this next challenge in life. Without a doubt, every healthy day is a gift and I am one hundred percent committed to keeping strong and continuing to battle on and off the tennis court. 💪🏼🎾 #rheumatoidarthritis #autoimmunedisease #ivegotthis #adversity

A post shared by Danielle Collins (@danimalcollins) on

Moins cotées, les Marie Bouzkova (CZE, 54), Lesia Tsurenko (UKR, 73) et Madison Brengle (USA, 89), pourtant annoncées, ont elles aussi jeté l'éponge.

Cette cascade de défections n'est en fait que le dernier maillon d'une longue chaîne de forfaits venus entacher le tableau du tournoi depuis sa délocalisation à la mi-octobre 2008. La voluptueuse blonde avait d'ailleurs déjà dû renoncer à l'approche de l'édition 2014.

Rien que lors des six dernières éditions, des grands noms comme Venus Williams, Victoria Azarenka (trois fois), Madison Keys (deux fois), Garbine Muguruza, Sloane Stephens, Monica Puig ou la très populaire Sabine Lisicki ont ainsi fait faux bond quelques semaines, voire quelques jours seulement, avant les premiers coups de raquette à Kockelscheuer.

Si on ajoute la concurrence directe de la Kremlin Cup à Moscou, tournoi de catégorie «Premier» (1.032.000 dollars) organisé la même semaine, le BGL BNP Paribas Luxembourg Open, doté lui de 250.000 dollars (catégorie «International») a bien du mérite de pouvoir souffler ses 29 bougies en 2019.

Mieux même, confirmé au calendrier de la WTA jusqu'en 2023 au moins, le tournoi est assuré de rester dans la catégorie «International», et verra son «prize-money» grimper à 300 000 dollars à partir de 2021. Il se jouera alors toujours en automne, soit en octobre, soit à la mi-septembre.


Sur le même sujet

Sharapova laisse planer le doute
Agée de 32 ans, la diva du tennis russe ne sait toujours pas si elle jouera ou non le BGL BNP Paribas Luxembourg Open, du 12 au 20 octobre à Kockelscheuer.
Maria Sharapova laisse planer le doute quant à sa participation au tournoi de Luxembourg
Kerber, Mertens et Minella joueront à Kockelscheuer
L'ancienne n°1 mondiale, l'Allemande Angelique Kerber (WTA 15) et la Belge Elise Mertens (WTA 24) participeront à la 29e édition du BGL BNP Paribas Luxembourg Open, du 12 au 20 octobre. Côté luxembourgeois, Mandy Minella a confirmé sa présence, au contraire d'Eléonora Molinaro.
Mandy Minella sera présente pour la seizième fois en 29 éditions du BGL BNP Paribas Luxembourg Open à Kockelscheuer
Bouchard, Petkovic et Collins annoncées à Kockelscheuer
Après avoir révélé la participation de l'Allemande Julia Goerges début mai, les organisatrices du BGL BNP Paribas Luxembourg Open ont dévoilé ce mardi les noms de trois autres joueuses qui honoreront de leur présence la 29e édition du 12 au 20 octobre.
Tennis BGL BNP Paribas Luxembourg Open 2018 Kockelscheuer 18.10.2018  Eugenie BOUCHARD (CAN)
Tennis / BGL BNP Paribas Luxembourg Open: Le tableau affiche presque complet
Aux participantes déjà connues - Eugenie Bouchard, Sabine Lisicki, Garbine Muguruza, Andrea Petkovic et Mandy Minella -, se sont ajoutées ce mardi une vingtaine de joueuses qui fouleront le decoturf de Kockelscheuer du 11 au 18 octobre pour la 24e édition du BGL BNP Paribas Luxembourg Open. Le tableau prend forme.
La 24e édition du tournoi WTA de Luxembourg devrait une fois de plus drainer la grande foule au CK Sportcenter de Kockelscheuer