Changer d'édition

La sale soirée du FC Metz à Evian
Sport 4 min. 04.10.2014 Cet article est archivé
Football / Ligue 1

La sale soirée du FC Metz à Evian

Romain Metanire à la poursuite de Fabien Camus. Les Messins sont tombés de haut sur la pelouse d'Annecy.
Football / Ligue 1

La sale soirée du FC Metz à Evian

Romain Metanire à la poursuite de Fabien Camus. Les Messins sont tombés de haut sur la pelouse d'Annecy.
Photo: AFP
Sport 4 min. 04.10.2014 Cet article est archivé
Football / Ligue 1

La sale soirée du FC Metz à Evian

Le FC Metz a oublié de jouer au football à Evian et sa lourde défaite va le remettre sur terre (0-3). Sans faire un mauvais match, les hommes d'Albert Cartier ont néanmoins été trop amorphes pour espérer obtenir un quatrième succès de rang.

Le FC Metz a oublié de jouer au football à Evian et sa lourde défaite va le remettre sur terre (0-3). Sans faire un mauvais match, les hommes d'Albert Cartier ont néanmoins été trop amorphes pour espérer obtenir un quatrième succès de rang.

• Le match et sa note.

Une rencontre qui a ronronné dès les premiers instants et qui n'a jamais décollé. L'opposition entre l'Evian-Thonon-Gaillard FC et le FC Metz s’est joué sur un faux-rythme et a ensuite puni une équipe messine méconnaissable. Pourtant, les hommes d'Albert Cartier ont été les premiers en action, sur une tentative hors-cadre de Falcon (7e), une frappe du droit de Malouda (35e) et un tir fuyant de Falcon (40e). En face, l'ETG n'avait rien montré avant de revenir sur le terrain, après la pause, avec une envie supérieure à celle de son adversaire.

Les Evianais vont trouver la faille sur un centre de Barbosa dévié malencontreusement par le Messin Doukouré dans son but (1-0, 62e) et un penalty transformé par Wass (75e). Hors du coup, les partenaires de Métanire vont craquer une troisième fois lorsque Bruno s'est joué de Choplin (3-0, 81e). Une leçon pour le FC Metz qui s'est montré trop peu joueur pour espérer tout autre résultat.

Un petit 10/20 à la hauteur de la déception générale. Retour sur terre même s'il ne faut pas oublier l'excellent début de saison du FC Metz.

• Les joueurs et leur note.

M'Fa (5,5) a eu très peu de travail à effectuer, protégé par un Bussmann appliqué (5,5) et un Métanire (5,5) bien en place. Dans l'axe, les relances de Milan n'ont pas été nettes et sa glissade lui a fait du mal (5) alors que Choplin (5) a failli en fin de partie. Au milieu, N'Daw (5) a été trop peu en vue, Malouda (5,5) a vécu pendant une heure, N'Gbakoto a manqué de rythme (5), Kashi était trop nerveux (5) et Krivets (5) a été loin de ses premières prestations. Seul en pointe, Falcon (5,5) s'est signalé en première période par des tentatives intéressantes avant de disparaître totalement.

• L'homme malheureux du match: Cheick Doukouré.

Entré en jeu à la place d'Ahmed Kashi (56e), le Messin Cheick Doukouré a vécu, bien involontairement, une sale soirée. Un carton jaune sur sa première intervention (61e) et une déviation malheureuse une minute plus tard sur le centre de Barbosa (1-0, 62e) qui a surpris M'Fa. Le football est parfois trop cruel et trop ingrat.

• Le fait du match

La main de Kashi (44e), dans la surface de réparation messine, aurait-elle pu profiter à Evian? Oui à vitesse réelle, non après étude des images et d'un ralenti parfois salvateur. Le milieu récupérateur grenat a bien touché le ballon de l'avant-bras mais sans aucun geste intentionnel de sa part. Cédric Barbosa et l'entraîneur de l’ETG, Pascal Dupraz n'ont pas du tout apprécié la «clémence» de Laurent Jaffredo, l’arbitre de la rencontre, et n'ont pas hésité à le lui dire avant le retour aux vestiaires. Les deux hommes de l'ETG ont ensuite apprécié que l'arbitre siffle une faute (?) de M'Fa en pleine surface qui a profité à Wass qui a transformé le penalty qui a définitivement poignardé les Mosellans (2-0,75e).

•Les chiffres du match

Zéro corner après quarante-cinq minutes de jeu et seulement deux tirs cadrés, œuvres des Messins, ont sanctionné une première période de petite qualité. Les Messins ont récolté quatre cartons jaune, ont encaissé trois buts en une seule partie alors qu'ils n'en avaient concédés que six en huit journées. Sale soirée.

Hervé Kuc

Evian - Metz 3-0

Stade du Parc des Sports d'Annecy, temps frais, pelouse correcte, arbitrage de M. Jaffredo, 10.937 spectateurs. Mi-temps: 0-0

Evolution du score: 1-0 Doukouré (62e csc), Wass (75e sp), 3-0 Bruno (81e).

Cartons jaunes: Camus (41e) à Evian; Kashi (5e), Métanire (22e), Doukouré (61e), Sarr (88e) à Metz.

METZ: M'Fa ; Métanire (cap.), Choplin, Milan, Bussmann; N'Daw (71e Maïga), Kashi (56e Doukouré), Malouda, Krivets, N’Gbakoto (81e Sarr); Falcon.

Joueurs non utilisés: Oberhauser, Palomino, Marchal, Andrada


Sur le même sujet

Loin d'être ridicules, les Messins ont néanmoins laissé la totalité de l'enjeu à Lyon (2-0) qui s'est contenté d'un penalty de Lacazette et d'une réalisation de Tollisso pour faire mal aux hommes d'Albert Cartier. Milan a été expulsé, Malouda s'est blessé et Philipps a fêté sa première apparition en L1. Le FC Metz accueillera Nice samedi prochain.
Football / Coupe de France
Les Messins ont largement dominé une équipe spinalienne qui avait pourtant pris les devants (1-0) mais les hommes d’Albert Cartier ont fait parler leur expérience pour s’imposer facilement (2-1). Le FC Metz se qualifie ainsi pour les 16es de finale de la Coupe de France.
Kevin Lejeune et le FC Metz poursuivent leur route en Coupe de France. C'est bon pour le moral!
Auteur d'une prestation pleine, le FC Metz s'est pourtant incliné à Nantes (2-4) en Coupe de la Ligue. Les hommes d'Albert Cartier ont plié défensivement mais ont montré un visage beaucoup plus séduisant qu'à Lorient et ont été floués par l'arbitre! Il faudra maintenant distancer Monaco samedi à Saint-Symphorien. Pas simple.
Nantes' Togolese forward Serge Gakpe (R) scores a penalty shot during the French League Cup football match Nantes (FCN) vs Metz (FCM) on December 16, 2014 at the Beaujoire stadium in Nantes, western France.    AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Laborieux dans le jeu, besogneux dans tous ses mouvements, le FC Metz a sacrément déplu face à Lens et s’est très logiquement incliné (0-2). Un mauvais résultat qui aspire les Grenats vers le bas de la Ligue 1. La manière employée commence à soulever également quelques interrogations. La réception de Bordeaux, mercredi 3 décembre, devra se faire avec d’autres arguments. Inquiétant.
Johann Carrasso, ici contre le PSG, a été le seul à surnager et à pouvoir éviter les critiques.
Football / Ce mercredi soir en Ligue 1
Les Messins ont su marquer rapidement puis faire le dos rond pour s'imposer à Guingamp (1-0). Un premier succès loin de Saint-Symphorien qui place les Mosellans en bonne position au classement général. Le FC Metz accueillera le Stade de Reims ce samedi, sans N'Gbakoto expulsé, pour franchir une nouvelle étape.
Gaetan Bussmann a inscrit l'unique but de la rencontre. Un but synonyme de premier succès messin en déplacement.
Emmené par un tonitruant Serguei Krivets, le FC Metz a su prendre le meilleur sur Bastia (3-1). Milan s’est refait une santé morale en marquant un joli but et Malouda a plu par sa qualité de passe. Les Messins s’en iront à Guingamp mercredi prochain (7e journée)
Sergei Krivets était l'homme du match.