Changer d'édition

La Russie exclue des JO pendant quatre ans
Sport 09.12.2019 Cet article est archivé

La Russie exclue des JO pendant quatre ans

Le drapeau russe ne flottera pas sur les JO de Tokyo 2020, ni sur ceux de Pékin 2022. L'AMA a décidé de suspendre la Russie pendant quatre ans suite à sa récidive en matière de triche et de falsification des données de contrôles.

La Russie exclue des JO pendant quatre ans

Le drapeau russe ne flottera pas sur les JO de Tokyo 2020, ni sur ceux de Pékin 2022. L'AMA a décidé de suspendre la Russie pendant quatre ans suite à sa récidive en matière de triche et de falsification des données de contrôles.
Photo: AFP
Sport 09.12.2019 Cet article est archivé

La Russie exclue des JO pendant quatre ans

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé lundi de suspendre la Russie pour Tokyo 2020 et Pékin 2022, pour sanctionner la falsification des données de contrôles remises à l'agence.

(AFP) - L'Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé lundi d'exclure la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans suite à sa récidive en matière de triche et de falsification des données de contrôles, a déclaré un porte-parole de l'AMA à l'issue du comité exécutif réuni à Lausanne.

«La liste complète des recommandations (de sanctions du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l'unanimité» des douze membres du comité exécutif, a déclaré aux médias ce porte-parole, James Fitzgerald.

Le Comité de révision de la conformité recommandait notamment l'exclusion du drapeau russe des JO et de tout championnat du monde pendant quatre ans, avec la possible présence de sportifs russes sous drapeau «neutre».


Spectators cheer  for Russia's competitors during a televised showing of the ladies figure skating free skating event of the Pyeongchang Winter Olympics, at the Russia house in Gangneung on February 23, 2018. / AFP PHOTO / Ed JONES
Le Comité international olympique lève la suspension de la Russie
Le Comité international olympique (CIO) a levé la suspension du Comité olympique russe (ROC), effective depuis décembre en raison du scandale de dopage institutionnalisé en Russie, a annoncé mardi le président de l'instance olympique russe, Alexandre Joukov.

«Cela signifie que les sportifs russes, s'ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu'ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports "Mclaren" ou que leurs échantillons n'ont pas été falsifiés», a expliqué le porte-parole.

La décision de l'AMA peut être contestée dans un délai de 21 jours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), par l'agence nationale antidopage Rusada, ou par le Comité olympique russe (ROC) ou toute fédération internationale qui serait concernée.

L'appel serait en principe suspensif et les sanctions ne seraient applicables qu'une fois confirmées par le TAS. Parmi les autres mesures approuvées lundi par l'AMA, figure l'interdiction pendant quatre ans d'attribuer l'organisation de compétitions planétaires (JO et championnats du monde).

Les experts informatiques missionnés par l'AMA ont découvert que «des centaines» de résultats suspects avaient été effacés de ces données, pour certains entre décembre 2018 et janvier 2019, juste avant leur remise.    


Sur le même sujet

Nike éclaboussé par un scandale de dopage
Le patron de l'équipementier américain a semble-t-il été informé de pratiques interdites dans le milieu de l'athlétisme. Son nom apparaît dans une enquête en lien avec un groupe de sportifs suivis par la marque.
contacto
Maria Sharapova de retour à Luxembourg
La Russe, actuellement 137e au classement de la WTA, a bénéficié d'une invitation de la part des organisateurs du BGL BNP Paribas Luxembourg, qui se disputera du 12 au 20 octobre à Kockelsheuer.
Russia's Maria Sharapova celebrates after victory in her women's singles semi-final match against Russia's Ekaterina Makarova on day eleven of the 2015 Australian Open tennis tournament in Melbourne on January 29, 2015. AFP PHOTO / PAUL CROCK-- IMAGE RESTRICTED TO EDITORIAL USE - STRICTLY NO COMMERCIAL USE
Dan Kersch en pointe dans la lutte contre le dopage
Le ministre des Sports a été désigné candidat européen au comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage pour la période 2020-2021. Il veut axer son action future sur l'éducation et la prévention des jeunes sportifs.
JO 2018: La Russie joue sa survie olympique
La Russie, puissance sportive mondiale accusée de dopage organisé lors des JO de Sotchi en 2014, joue sa survie olympique: le CIO doit se prononcer ce mardi soir sur sa participation ou non aux prochains Jeux d'hiver de Pyeongchang.
C'est ce mardi que le CIO va décider du sort de la Russie aux JO 2018.
Athlétisme / Dopage: La Russie, accusée numéro 1
La Russie, son gouvernement, les responsables de sa fédération d'athlétisme et ses athlètes ont été lourdement accablés par le rapport de la commission d'enquête indépendante de l'Agence mondiale antidopage (AMA), qui réclame sa mise au ban du monde sportif.
Mariya Savinova figure au centre de cette nouvelle affaire qui secoue l'athlétisme mais aussi les Jeux Olympiques.