Changer d'édition

La montée en Ligue 1 en ligne de mire
Sport 4 min. 22.04.2022
Football féminin

La montée en Ligue 1 en ligne de mire

Serge Bix connaît toutes les ficelles du football féminin et fera jouer son carnet d’adresses pour recruter des joueuses capables d’assurer le maintien la saison prochaine.
Football féminin

La montée en Ligue 1 en ligne de mire

Serge Bix connaît toutes les ficelles du football féminin et fera jouer son carnet d’adresses pour recruter des joueuses capables d’assurer le maintien la saison prochaine.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 4 min. 22.04.2022
Football féminin

La montée en Ligue 1 en ligne de mire

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Le choc entre l’Entente Differdange-Luna et l’Union Mertert-Wasserbillig doit permettre au vainqueur de monter parmi l’élite.

Differdange est sur tous les fronts ce printemps. L'équipe de futsal vient de remporter la Coupe de Luxembourg et confirme sa suprématie dans la discipline au pays. L'équipe première du FCD03 est en lice pour un ticket européen et la formation féminine, qui fait alliance avec le Luna, n'est pas en reste puisqu'elle est sur le point d'accéder à l'élite.


Inacio do Rosario Flor (Weiler)
/ Fussball, 1. Division 2. Bezirk, 22. Spieltag, Saison 2014-2015 / 26.04.2015 /
Union Mertert-Wasserbillig - FC Yellow Boys Weiler-la-Tour / 
Stade de la Sure, Wasserbillig /
Foto: Ben Majerus
L'envol compliqué des Aiglons
Dalheim galère pour sortir de l’ornière. Le club manque de forces vives. Sur et en dehors du terrain. Radiographie.

«C'est presque fait, mais ce qui m'intéresse, c'est le titre.» Serge Bix va droit au but. L'entraîneur veut assortir cette promotion de panache. L'occasion lui est donnée de le faire dans le match au sommet qui opposera son équipe à l'Union Mertert-Wasserbillig ce samedi à 19h. Les deux premiers affichent 41 points à cinq journées de la fin. Ils en ont sept d'avance sur Käerjeng, troisième et actuellement barragiste.

«Mertert, c'est l'équipe qui joue le mieux au football avec nous en Division 2. Elles ne balancent pas le ballon n'importe où. Elles sont bien organisées et disposent de bonnes individualités. Elles sont en plus constantes dans leurs résultats, ce qui n'est pas le cas des autres. Leur point fort, c'est la défense. La meilleure de la division», explique Serge Bix qui connaît bien le championnat féminin pour avoir entraîné, entre autres, Junglinster et le Racing.

«J'ai lancé avec Guy Bragard le projet d'une section féminine ici à Differdange il y a plus de dix ans car je viens d'ici. Au début, c'était davantage une crèche qu'une équipe de football mais on est clairement passé à l'étape suivante avec la conscientisation qu'une section féminine doit exister dans l'une des plus grandes communes du pays», détaille Serge Bix.

Et après la promotion?

Differdange va monter et va devoir recruter pour tenir son rang en Ligue 1. «L'idée n'est pas de jouer les premiers rôles pendant les deux ou trois premières années mais de s'installer. Avec la présence de deux ou trois joueuses d'expérience.»


Henrique da Silva, jaune, FC Yellow Boys Weiler-la-Tour, et Mamadu Iaia Camara, UN Käerjéng 97. Football : FC Yellow Boys Weiler-la-Tour – UN Käerjéng 97, Promotion d'honneur.  Stade Am Dieltchen,  Weiler-la-Tour. Foto : Stéphane Guillaume
Un vestiaire rempli de souvenirs
La Coupe de Luxembourg oppose mercredi soir les équipes de Weiler et de Käerjéng. Les deux clubs comptent parmi eux des joueurs avec une certaine expérience.

L'Union Mertert-Wasserbillig va sans doute monter aussi même si son entraîneur, Jan Fisch, se montre prudent. «Après Differdange, nous jouerons contre Käerjéng. C'est loin d'être acquis.» Une sagesse que le coach explique par le manque de repères ces dernières semaines. «On n'a pas joué à Itzig, on a été battus par le Red Black et on a fait un nul contre Bettembourg.»

Pas de quoi lancer une alerte rouge mais des raisons suffisantes pour rester sur ses gardes. «Differdange est meilleur sur le papier même si on les a surpris au premier tour. On devra bien défendre et jouer le contre.» L'objectif est clair aussi pour le club mosellan. «On veut monter même si on sait qu'une saison très difficile nous attendra. Il suffit de voir les scores de Ligue 1 pour se rendre compte de l'écart avec les meilleures équipes. Mais ça donne aussi une bonne image du club quand on est présent en Ligue 1.»

C'est d'autant plus important que l'équipe masculine de l'Union Mertert-Wasserbillig a sombré cette saison et s'apprête à rejoindre la Division 1.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le jeu des chaises musicales bat son plein dans le championnat féminin et Serge Bix s'apprête à en profiter. L'actuel entraîneur adjoint de l'US Hostert va succéder à Steve Senisi à la tête de l'équipe dames du Racing la saison prochaine.
Serge Bix va retrouver la compétition féminine à la tête du Racing.