Changer d'édition

La merveille Sarr offre le derby au FC Metz
Sport 4 min. 29.04.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

La merveille Sarr offre le derby au FC Metz

 Le FC Metz a pris trois points importants en s'imposant 2-1 face à Nancy.
Ligue 1

La merveille Sarr offre le derby au FC Metz

Le FC Metz a pris trois points importants en s'imposant 2-1 face à Nancy.
Photo: AFP
Sport 4 min. 29.04.2017 Cet article est archivé
Ligue 1

La merveille Sarr offre le derby au FC Metz

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Emmené par le prodige Ismaïla Sarr, le FC Metz a logiquement dominé Nancy (2-1) et s’offre une grosse bouffée d’air frais à trois journées du terme de la Ligue 1. Les hommes de Philippe Hinschberger ont encore des réglages défensifs à effectuer mais le maintien est en vue.

Emmené par le prodige Ismaïla Sarr, le FC Metz a logiquement dominé Nancy (2-1) et s’offre une grosse bouffée d’air frais à trois journées du terme de la Ligue 1. Les hommes de Philippe Hinschberger ont encore des réglages défensifs à effectuer mais le maintien est en vue.

Par Hervé Kuc

Le match et sa note. Un tir, un but. L’ASNL a eu le chic de glacer l’euphorie messine en première période (1-1). Un début de partie dominé par les Messins, emmenés par un diabolique Ismaïla Sarr qui va s’enfoncer dans la surface de réparation adverse et servir Diabaté (12e) qui ne peut malheureusement conclure. Le début du récital de la pépite messine qui va gratifier les supporters messins d’un but d’extra-terrestre: un ballon récupéré à soixante mètres du but nancéen, une course limpide, deux dribbles nets et une frappe fusante (1-0, 28e)

Les 20.020 supporters mosellans ont explosé de joie et le FC Metz aurait pu se détacher mais Diabaté (33e) a glissé puis servi sur un plateau par Sarr (39e), il a perdu son duel face à Ndy Assembé, le rempart meurthe-et-mosellan. Transparent offensivement, Nancy va réussir un gros hold-up lorsque Maoussa, oublié par la défense messine, va placer un plat du pied égalisateur (1-1, 41e). Rageant mais les hommes de Philippe Hinschberger vont reprendre les commandes de la partie sur une réalisation de Nguette qui va dévier l’essai de Falette (2-1, 53e)

Ensuite, la tête de Falette (63e) côté grenat et la frappe de Maoussa coté nancéen (64e) ont été les seules tentatives d’un second acte disputé et crispant. Au final, le FC Metz a logiquement remporté le derby, s’offre trois points en or massif et entrevoit le maintien. Un 15/20 pour un ensemble grenat travailleur et solidaire. Salvateur.

Opa N'Guette face à Alou Diarra.
Opa N'Guette face à Alou Diarra.
Photo: AFP

Les joueurs et leur note. Kawashima (6/10) n’a eu aucun arrêt à effectuer lors du premier acte mais a néanmoins été ramasser le ballon dans ses filets (39e) sur l’unique tentative adverse. Il a été vigilant (64e) et est resté très calme tout au long de la partie. En défense, Balliu (6) s’est montré coupable d’une sévère intervention sur Dia (14e) mais a bien su contrôler son couloir droit. Falette (7) a été sûr et costaud face à Dalé (19e), s’est trompé dans son contrôle (47e) mais a été à l’origine du second but grenat (53e). Il s’est bien repris après sa mauvaise prestation à Lorient. Bisevac (6) a été immédiatement dans le ton de la partie : il s’est mué en premier relanceur de qualité mais n’a pas su être présent sur l’égalisation nancéenne. Assou-Ekotto (6) a été propre dans ses interventions et calme dans les derniers instants du match. 

Au milieu, Diagne (6,5) a été précieux à la récupération. Fort dans les duels et nets dans ses relances. Il s’est trompé dans son essai au but (50e) mais il a régulé l’entre jeu grenat. Doukouré (5,5) a travaillé correctement au sein d’un milieu combatif. Cohade (5,5) n’a pas été très heureux ni précis sur ses corners mais a toujours été disponible. Nguette (5,5) a eu le grand mérite d’être superbement placé pour dévier la frappe de Falette dans le but de Nancy (2-1, 53e). En attaque, Diabaté (6) a été lutteur et disponible mais il aurait surtout dû être buteur.

L’homme du derby. Ismaïla Sarr (8), bien évidemment. Le jeune Sénégalais (19 ans) du FC Metz a éclaboussé le derby de sa classe naturelle. Son but, une chevauchée exceptionnelle de près de 60 mètres, va (définitivement) convaincre de nombreux recruteurs européens de l’enrôler en juin prochain. Vif, fin, adroit et doté d’une vitesse de course et d’exécution hors-norme, Ismaïla Sarr a déjà tout d’un grand joueur. Il prend énormément de coups tellement il va vite ! Le FC Metz va devoir trouver de sacrés arguments pour le conserver dans son effectif.

Renaud Cohade face à Dialo Guidileye.
Renaud Cohade face à Dialo Guidileye.
Photo: AFP

Metz - Nancy 2-1

Stade Saint-Symphorien, temps frais, belle pelouse, arbitrage de M. Letexier, 20.020 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score : 1-0 Sarr (28e), 1-1 Maoussa (41e), 2-1 Nguette (53e).

Cartons jaunes : Falette (53e), Doukouré (70e) à Metz ; Diarra (25e), Badila (45+1), Cétout (64e) à Nancy.

METZ: Kawashima; Balliu, Falette, Bisevac, Assou-Ekotto; F. Diagne (76e Mandjeck), Doukouré (cap.) ; Nguette, Cohade (79e Mollet), Sarr (85e Jouffre); Diabaté. 

Joueurs non entrés en jeu: Didillon; Rivierez, Milan,Vion.

NANCY: Ndy Assembé ; Badila, Cabaco, Chrétien (cap.), Cuffaut ; Diarra (31e Guidileye, 79e Puyo), Cétout, Pedretti, Maouassa, Dia; Dalé (55e Hadji). 

Joueurs non entrés en jeu : Chernik ; Diagne, Marchetti, Coulibaly.



Sur le même sujet

Trop timide au cours du premier acte, le FC Metz a laissé Guingamp s’imposer (1-0). Une partition en pointillés pour un ensemble grenat diminué en attaque. Chris Philipps s’est blessé à la cuisse et les Messins ont fini le match en infériorité numérique.
Guingamp's French forward Yannis Salibur (R) vies with Metz' French defender Matthieu Udol during the French L1 football match Olympique de Marseille (OM) vs SC Bastia on May 20, 2017 at the Velodrome stadium in Marseille, southern France.  / AFP PHOTO / FRED TANNEAU
Avec de la fraîcheur mais sans rigueur défensive, le FC Metz s’est fait marcher dessus par Lorient (1-5). Un revers très fâcheux et inquiétant qui place les hommes de Philippe Hinschberger dans une position dangereuse avant d’accueillir Nancy samedi prochain. Ce sera plus qu’un derby.
Lorient's Ghanaian forward Abdul Waris (R) scores a goal during the French L1 football match between Lorient and Metz on April 22, 2017 at the Moustoir stadium of Lorien t, western France. / AFP PHOTO / JEAN-SEBASTIEN EVRARD
Alors qu’il menait deux fois au score, le FC Metz s’est fait reprendre par Caen (2-2) et va avoir une tonne de regrets avant de recevoir le PSG ce mardi. La fébrilité défensive des hommes de Philippe Hinschberger les prive d’un succès qu’ils méritaient pourtant.
Franck Signorino intervient devant Jonathan Delaplace. Les Messins sont passés deux fois devant Caen, mais ils ont fini par concéder le nul.
Privé trop rapidement de Falette puis de Sarr sur blessure, le FC Metz a néanmoins su distancer une faible équipe de Bastia (1-0). Un succès hyper important dans la course au maintien. Les hommes de Philippe Hinschberger vont pouvoir récupérer avant d’accueillir Lyon le 5 avril.
Metz's palyers celebrate after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Bastia (SCB) on March 17, 2017 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN
Dominateurs dans le jeu mais en manque d’efficacité en première période, les Messins ont néanmoins su écarter Dijon (2-1) pour s’offrir une vraie bouffée d’oxygène. Sarr et Diabaté ont été les buteurs d’une formation qui a souffert en fin de partie. Ce samedi c’est à Monaco que le FC Metz ira ferrailler.
Poison pour la défense dijonnaise, Ismaila Sarr a montré la voie à suivre aux Messins.
Apathique, désorienté et très mal embarqué (1-3), le FC Metz a pu compter sur deux têtes précises de Vion pour revenir de l’enfer (3-3). Un point qui vaut son pesant d’or avant d’aller défier Nancy mercredi prochain puis de recevoir Lyon trois jours plus tard.
Metz' players celebrate after scoring a goal during the French Ligue1 football match between Metz (FCM) and Lorient (FCL) on November 26, 2016 at Saint Symphorien stadium in Longeville-Les-Metz, eastern France.  / AFP PHOTO / Jean Christophe VERHAEGEN