Changer d'édition

La fin de la malédiction espagnole pour le PSG?
Sport 3 min. 16.12.2018 Cet article est archivé

La fin de la malédiction espagnole pour le PSG?

Le PSG de Gianluigi Buffon et Neymar est assuré de ne pas croiser le Barça, ni le Real Madrid, ses anciens bourreaux en C1.

La fin de la malédiction espagnole pour le PSG?

Le PSG de Gianluigi Buffon et Neymar est assuré de ne pas croiser le Barça, ni le Real Madrid, ses anciens bourreaux en C1.
Photo: AFP
Sport 3 min. 16.12.2018 Cet article est archivé

La fin de la malédiction espagnole pour le PSG?

Les seize rescapés de la Ligue des champions vont connaître leurs adversaires pour les huitièmes de finale, à l'issue du tirage au sort programmé ce lundi à 12h à Nyon.

(AFP) -  Tout sauf l'Atlético Madrid! En terminant premier de son groupe "de la mort", Paris a réussi à s'éviter les principaux favoris à la victoire finale comme la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, le Manchester City de Pep Guardiola, et surtout le FC Barcelone et le Real Madrid, ses deux bourreaux au stade des huitièmes de finale lors des deux dernières éditions. Au contraire de Lyon, deuxième du groupe F, qui pourrait être condamné à l'exploit face à l'un de ces cadors pour espérer intégrer le Top 8 européen.

Mais le chapeau 2 présente aussi quelques adversaires de haut standing pour le PSG, à l'image de l'Atlético Madrid d'Antoine Griezmann, vainqueur la saison dernière de la Ligue Europa. Le club madrilène, finaliste malheureux des éditions 2014 et 2016, sera d'autant plus redoutable qu'il rêve d'enfin remporter la Ligue des champions, alors que la finale se jouera cette année "à domicile", le 1er juin prochain au stade Metropolitano.

Un club anglais pour les Parisiens?

Après la funeste "remontada" de 2017 contre le Barça (victoire 4-0 à l'aller; défaite 6-1 au retour), et la leçon du Real en 2018 (victoire 3-1 à l'aller et au retour), la perspective de tomber sur le troisième géant espagnol dès les huitièmes ressemblerait à une malédiction pour Paris...  Mais la probabilité la plus forte reste de rencontrer un club anglais: Manchester United ou Tottenham.

Pourquoi? Outre les deux chapeaux constitués pour le tirage, le premier avec les leaders issus de chaque groupe et le second avec les deuxièmes, deux clubs d'un même pays ne peuvent pas s'affronter à ce stade de la compétition, ni deux équipes issues du même groupe. Ainsi, le PSG ne pourra pas recroiser Liverpool, ni Lyon, son "compatriote".

Si la formation de Thomas Tuchel parvient à échapper à l'Atlético et Manchester United pour hériter de Schalke 04, l'AS Rome, Tottenham, ou l'Ajax Amsterdam, elle pourrait retrouver nombre de ses anciens joueurs. A Rome, c'est Javier Pastore, l'ancien idole du Parc des Princes (2011-2018), qui pourrait retrouver son jardin, tandis qu'à Tottenham, l'ex-défenseur devenu entraîneur Mauricio Pochettino (2001-2003), Serge Aurier (2014-2017) et Lucas (2013-2018), rêvent d'un retour gagnant à Paris.

Avec Julian Draxler, Thilo Kehrer, ou encore Eric Maxim Choupo-Moting, le PSG compte dans ses rangs trois anciens de Schalke 04. Les retrouvailles s'annonceraient spéciales, d'autant plus que Christian Heidel, l'actuel directeur sportif du club allemand, est celui qui a offert le premier poste d'entraîneur d'envergure... à Thomas Tuchel, en 2009 à Mayence.

Lyon rêve de Porto

A Amsterdam, personne n'a joué au PSG, mais le très convoité Frenkie de Jong est annoncé comme la prochaine recrue d'envergure du club français. Selon le quotidien néerlandais De Telegraaf, le talentueux milieu serait "tout près" de rejoindre Paris pour 75 millions d'euros cet été. Une information démentie depuis par les intéressés, mais qui risque d'alimenter un nouveau feuilleton en cas de duel Ajax-PSG.

Du côté de Lyon, qui évitera Manchester City, son prochain adversaire sera quoi qu'il arrive un ancien vainqueur de la Ligue des champions. Porto, lauréat en 1987 et 2004, se présente comme le meilleur tirage possible. "On y croira quel que soit l'adversaire", a assuré l'entraîneur lyonnais Bruno Genesio, qui espère "créer un exploit" pour "peut-être avancer encore un peu dans cette compétition".    

"On est le Petit Poucet de ces huitièmes (mais) avec l'intime conviction qu'on peut créer quelque chose de grand", a renchéri son président Jean-Michel Aulas. Seul problème: Nabil Fekir, le héros de sa première qualification au 2e tour de la C1 après sept ans d'absence, sera suspendu pour le match aller...

Les équipes qualifiées pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Les matches aller se joueront les 12-13 et 19-20 février, les matches retour les 5-6 et 12-13 mars 2019.

Chapeau 1: FC Barcelone, Real Madrid, Manchester City, Borussia Dortmund, FC Porto, PSG, Bayern Munich, Juventus

Chapeau 2: Atlético Madrid, Schalke 04, AS Rome, Tottenham, Liverpool, Ajax, Manchester United, Lyon



Sur le même sujet

Le PSG piégé par Manchester United, Porto au bout du suspense
Coup de tonnerre à Paris, le PSG a été éliminé en huitièmes de finale de la Ligue des champions après sa défaite 1-3 contre Manchester United alors que dans l'autre rencontre de ce mercredi, le FC Porto a écarté la Roma 3-1 à l'issue des prolongations.
Paris Saint-Germain's French forward Kylian Mbappe and Paris Saint-Germain's Brazilian defender Thiago Silva react at the end of the UEFA Champions League round of 16 second-leg football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Manchester United at the Parc des Princes stadium in Paris on March 6, 2019. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Ligue des champions: le Paris SG, Lyon et Monaco vont savoir
Un épouvantail? Une destination exotique? Un adversaire méconnu mais accrocheur? Le PSG, Lyon et Monaco, les trois clubs français engagés en Ligue des champions, connaîtront leurs adversaires en groupes ce jeudi un peu après 18 heures, au tirage au sort effectué comme chaque année à Monaco.
Ligue des champions: Tirage au sort: les gros vont-ils se manger entre eux?
«J'en ai assez du sort», avait pesté le patron du Bayern Munich Karl-Heinz Rummenigge en 2016, après la victoire au forceps de son équipe contre la Juventus Turin, en huitièmes de finale de la Ligue des champions. De quel choc accouchera cette saison le tirage au sort des huitièmes ce lundi à midi?