Changer d'édition

La fabuleuse saison du F91

  • La parenthèse enchantée brouille les cartes
  • Une qualification historique
  • Retour à l'ordinaire et course contre la montre
  • Une nouvelle victoire en Coupe pour conclure la saison
  • La parenthèse enchantée brouille les cartes 1/4
  • Une qualification historique 2/4
  • Retour à l'ordinaire et course contre la montre 3/4
  • Une nouvelle victoire en Coupe pour conclure la saison 4/4

La fabuleuse saison du F91

La fabuleuse saison du F91

La fabuleuse saison du F91


par Didier HIEGEL/ 26.05.2019

Le bonheur des Dudelangeois. Le F91 est champion!Photo: Vincent Lescaut

Dudelange a remporté dimanche son 15e titre de champion. En attendant d'ajouter une huitième Coupe de Luxembourg dans sa vitrine, nous vous proposons un zoom arrière sur une saison 2018-2019 qui restera dans les annales et dans les cœurs.

Après leur magnifique parcours en Coupe d'Europe, les Dudelangeois ont conquis un quatrième titre de champion consécutif et la Coupe de Luxembourg pour conclure la saison en beauté.
Photo: Vincent Lescaut

La saison 2018-2019 se termine en pente douce. En s'imposant sur le score 4-3, sur la pelouse de l'US Hostert, le F91 Dudelange a conquis un quinzième titre de champion du Luxembourg que tous les observateurs lui promettaient à l'aube de l'exercice qui touche à sa fin. C'est donc devant son public, face au RM Hamm Benfica ce dimanche, que le club de la Forge du Sud fêtera ce nouveau sacre. Une fête teintée de raison puisque les hommes de Dino Toppmöller tenteront de remporter le dernier challenge de leur saison: la Coupe de Luxembourg.

Le dimanche 26 mai, c'est Etzella qui essayera de se mettre en travers des héros de la Ligue Europa qui ambitionnent de réaliser le septième doublé de l'histoire du club.

En attendant un baisser de rideau de la saison en apothéose pour les Dudelangeois, nous vous proposons un zoom arrière sur un championnat qui n'a pas été de tout repos en raison de l'engagement du F91 sur la scène continentale, et ce, malgré un effectif pléthorique.

Nicolas Perez et les Dudelangeois avaient pourtant bien débuté le championnat en dominant logiquement le RM Hamm Benfica au Cents.
Nicolas Perez et les Dudelangeois avaient pourtant bien débuté le championnat en dominant logiquement le RM Hamm Benfica au Cents.
Photo: Yann Hellers


1

La parenthèse enchantée brouille les cartes
Copier le lien


Danel Sinani  et les Dudelangeois se sont fait surprendre à domicile par Alex Semedo et les Differdangeois. Ils prendront leur revanche au match retour.
Danel Sinani et les Dudelangeois se sont fait surprendre à domicile par Alex Semedo et les Differdangeois. Ils prendront leur revanche au match retour.
Photo: Fernand Konnen

Au soir du 2 septembre, au terme des six premiers matches de la cinquième journée, il faut se frotter les yeux pour ensuite les écarquiller en découvrant le champion en titre à la place de lanterne rouge. Certes, le F91 n'a disputé que trois matches, mais il n'a engrangé que trois points.

Il faut dire que bien avant la rentrée des classes, les Dudelangeois ont repris le collier depuis quelques semaines déjà, avec un premier match officiel contre les Hongrois de Vidi, le 10 juillet, pour le compte du premier tour de qualification pour la Ligue des champions.

Dudelange va alors présenter deux visages. Un conquérant sur les terrains du Vieux continent, un autre beaucoup moins fringant sur les pelouses du pays. «L'équipe bis» du F91 fait pourtant bonne figure à l'entame du championnat, le duo Perez-Pokar se chargeant de faire bonne mesure contre le RM Hamm Benfica.

Un départ probant qui n'est pas suivi d'effets, surtout à domicile. C'est d'abord Differdange, lors du premier choc de la compétition (0-2, 2e journée), puis Mondorf (1-4, 4e journée) qui viennent brouiller une ambiance des plus festives. Reversé en Ligue Europa après son élimination en C1, les hommes de Dino Toppmöller croquent à pleines dents dans la compétition. Les duels domestiques face aux Eschois, le Fola (3e journée) et la Jeunesse (5e journée) sont repoussés aux 26 septembre et 31 octobre.


2

Une qualification historique
Copier le lien

C'est avec une victoire à Cluj (3-2) que le F91 valide royalement son billet pour la phase de groupe de la Ligue Europa. L'AC Milan, le Betis Séville et l'Olympiakos Le Pirée sont au menu d'une formation qui vient de réaliser un parcours historique, mais qui a aussi perdu Jonathan Joubert, son capitaine et gardien, victime d'une fracture au tibia de la jambe gauche.

Avec Joe Frising dans les buts, Dudelange tient son rôle à cœur. Deux points d'orgue vont encore venir égayer le quotidien d'une équipe qui a adopté un mode de vie professionnel: l'épique rendez-vous de San Siro, à la fois glorieux et cruel, et la juste récompense des efforts consentis représentée par le point pris au stade Josy Barthel contre le Betis Séville.

Dudelange s'est fait connaître à travers l'Europe. Cette campagne marque au fer rouge les cœurs et les âmes de tous les participants.


Pour Dave Turpel et Dominik Stolz, buteurs contre les Milanais, le parcours en Coupe d'Europe restera à jamais inoubliable, mais les deux attaquants ont rapidement dû se replonger dans le quotidien du championnat.
Pour Dave Turpel et Dominik Stolz, buteurs contre les Milanais, le parcours en Coupe d'Europe restera à jamais inoubliable, mais les deux attaquants ont rapidement dû se replonger dans le quotidien du championnat.
Photo: Serge Waldbillig



3

Retour à l'ordinaire et course contre la montre
Copier le lien


Aniss El Hriti et ses partenaires ont remonté la pente pour terminer la première phase du championnat à la troisième place.
Aniss El Hriti et ses partenaires ont remonté la pente pour terminer la première phase du championnat à la troisième place.
Photo: Ben Majerus



Du 20 septembre au 13 décembre, le temps de la phase de groupe, les Dudelangeois se sont plongés avec avidité dans les joutes continentales. Cette période bénie leur a aussi donné des ailes. Exit la formation bis qui n'a pas donné satisfaction. Le retour aux affaires des cadres habituels redonne des ailes à l'équipe alignée en BGL Ligue comme en témoigne la victoire acquise sur la pelouse du Fola, le 26 septembre, à l'occasion de la mise à jour de la troisième journée.

Dudelange flambe à nouveau: 20 points engrangés sur 27 possibles, 33 buts inscrits dont neuf à Rumelange (10e journée) pour 14 buts encaissés. La machine à gagner est de retour. Seuls le Racing (1-1, 9e journée) et Rosport (2-2, 12e journée)  contrarient le club de la Forge du Sud qui s'incline toutefois, à domicile, face à la Jeunesse de Marc Thomé  (mise à jour de la 5e journée).

A la trêve, Dudelange est revenu à la troisième place du classement, un point derrière le Fola et à trois unités de la Jeunesse, le leader.

Le F91 reprend la main après la trêve

Le point pris contre le Betis en clôture de la phase de groupe a ponctué l'année 2018 en beauté. Place maintenant à la reconquête. Le championnat et la Coupe de Luxembourg vont redevenir le pain quotidien.

Le mercato hivernal a permis de confirmer le gardien Landry Bonnefoi, arrivé après la blessure de Joubert, et le recrutement de l'ex-Nancéien Djamel Bakar. Au final, les deux hommes ne joueront pas. Salif Dramé (Virton), Daniel Gonçalves (Mondercange), Deniss Perkonss (Itzig) et Glenn Protin (Amnéville) sont partis.

Depuis la reprise estivale, les Dudelangeois ont disputé 31 rencontres officielles. Ils ont donc apprécié la trêve à sa juste valeur ainsi que le stage en Espagne qui a suivi. L'air de San Pedro del Pinatar, fait le plus grand bien à des joueurs qui ont eu grand besoin de souffler et de se refaire une santé. 

Nous avons très bien fini l’année avec une victoire en championnat (4-1 à Hostert), une qualification en Coupe de Luxembourg (2-1) et un match nul contre le Betis (0-0) en Europa League. A nous de bien redémarrer au mois de février." Dino Toppmöller avant la reprise. 

Dino Toppmöller, entraîneur et grand architecte de la magnifique saison du F91 Dudelange.
Dino Toppmöller, entraîneur et grand architecte de la magnifique saison du F91 Dudelange.
Photo: Stéphane Guillaume

Le F91 dispose alors de six semaines pour être prêt et si cette troisième place au classement reflète davantage les qualités du groupe, cette position est pourtant la plus mauvaise depuis la saison 2014-2015 (4e). Les 21 buts encaissés font tache, la défense va serrer la garde et n'encaisser que neuf buts.

Dans les frimas de l'hiver, Flavio Becca, le grand argentier du club, va aussi jeter un froid en annonçant son départ programmé.

C'est en fanfare que le F91 redémarre le championnat, le 24 février, avec un succès 4-0 à Differdange. Si le Fola, qui a pris la tête du championnat lors de la 14e journée, résiste encore et vient chercher un match nul au stade Jos Nosbaum (1-1, 15e journée) , la troupe de Toppmöller va se porter aux commandes lors de l'étape suivante, à l'occasion d'un court succès à Mondorf (2-1) conjugué à un faux pas du club doyen contre Strassen.

Patrick Stumpf s'est senti pousser des ailes sur la scène continentale avant de disparaître des radars.
Patrick Stumpf s'est senti pousser des ailes sur la scène continentale avant de disparaître des radars.
Photo: Ben Majerus

Les principaux concurrents pour le titre: la Jeunesse (3-0), le Racing (2-0) et Niederkorn (2-0) vont tour à tour reconnaître la supériorité d'un champion en titre tout juste contrarié par Strassen (1-1, 18e journée)... et Rumelange (2-2, 22e journée).

Redevenu dominateur, le F91 a profité à plein des défaillances, ou même de l'effondrement, de ses concurrents, à l'exemple de Niederkorn qui n'a pris que quinze points en onze matches ou du Fola, battu par Pétange (1-2, 17e journée) et tenu en échec par Strassen (1-1, 16e journée), Etzella (2-2, 21 journée) et Rosport (1-1, 22e journée).

Ce dimanche, sur la pelouse de l'US Hostert, le F91 s'est retrouvé mené 0-3. Les Dudelangeois ont eu les ressources nécessaires pour inverser la tendance en cette fin de match de la 25e journée et s'imposer 4-3 grâce à un doublé d'Ibrahimovic et des réalisations de Pokar et Turpel.

Sanel Ibrahimovic devance Eric Hoffmann. Le doublé de l'attaquant va permettre aux Dudelangeois de s'imposer et d'être sacrés.
Sanel Ibrahimovic devance Eric Hoffmann. Le doublé de l'attaquant va permettre aux Dudelangeois de s'imposer et d'être sacrés.
Photo: Fernand Konnen


4

Une nouvelle victoire en Coupe pour conclure la saison
Copier le lien

Après la réception du RM Hamm Benfica en guise de tour d'honneur à domicile, le F91 est allé chercher le doublé avec la conquête d'une huitième Coupe de Luxembourg, ce 26 mai au stade Josy Barthel.

Pour parvenir à ce dernier rendez-vous, face à Etzella, les Dudelangeois avaient sorti Kehlen (D1, 7-1), Sandweiler (PH, 6-0), le Fola (2-1), Mondorf (3-2 a.p.) et le Progrès (3-1).

Après une première période équilibrée, les Dudelangeois ont accéléré le rythme pour écraser les Nordistes sur le score de 5-0.

Il est désormais temps de songer à une saison prochaine qui arrivera à grands pas avec la Coupe d'Europe. Les cartes seront alors redistribuées et de nombreux atouts vont venir garnir le jeu du Swift Hesperange, de Virton ou de Kaiserslautern. Mais ça, c'est une autre histoire...

La dernière photo de la saison pour des Dudelangeois heureux.
La dernière photo de la saison pour des Dudelangeois heureux.
Photo: Fernand Konnen