Changer d'édition

La Coupe de Luxembourg reste à Differdange
Sport 26 8 min. 31.05.2015 Cet article est archivé
Football

La Coupe de Luxembourg reste à Differdange

Sport 26 8 min. 31.05.2015 Cet article est archivé
Football

La Coupe de Luxembourg reste à Differdange

En s'imposant 3-2 lors de l'épreuve des tirs au but, après un score de parité (1-1) à l'issue de la prolongation, le FC Differdange 03 conserve la Coupe de Luxembourg que le club de la Cité du Fer avait déjà conquise la saison dernière face à Dudelange. Troisième du championnat, le F91 est bredouille cette saison.

En s'imposant 3-2 lors de l'épreuve des tirs au but, après un score de parité (1-1) à l'issue de la prolongation, le FC Differdange 03 conserve la Coupe de Luxembourg que le club de la Cité du Fer avait déjà conquise la saison dernière face à Dudelange. Troisième du championnat, le F91 est bredouille cette saison.

Le match et sa note: Differdange a opté pour une formation à vocation offensive pour aborder la revanche de la finale de la saison dernière. Et la formule concoctée par Marc Thomé avec un quatuor offensif: Luisi et Yéyé sur les côtés et le duo Er Rafik-Caron en pointe, semble lui donner raison d'autant que les latéraux Franzoni et Ribeiro apportent leur écot tout en fermant les flancs.

Ce sont pourtant les Dudelangeois, revenus à une défense à quatre, qui vont ouvrir le score sur un coup du sort lorsque Malget déborde côté droit et son centre est contré par Siebenaler venu couper la trajectoire de l'international. Weber est pris à contre-pied et le F91 mène au score sur un premier coup du sort (0-1, 20e). Les Dudelangeois, suite à leur deuxième corner consécutif, avaient touché la barre differdangeoise (19e) mais n'avaient pas été souverains, loin de là, jusqu'alors.

C'est sur un deuxième coup du sort que le tenant du trophée va égaliser dans la foulée, le malheureux Siebenaler remettant les deux équipes à parité deux minutes plus tard quand le n°5 expédie un long ballon en profondeur, depuis le milieu de terrain, dans la surface de Joubert. Le portier international veut contrôler tranquillement mais le ballon saute sur une bosse et passe au dessus de son pied. Differdange est revenu dans la course et ce n'est que justice puisque les Noirs vont avoir la maîtrise de la balle alors que le F91, qui manque d'un meneur, peine à jouer juste. La sanction de Guy Hellers sera pour Karapetian qui ne terminera pas les 45 premières minutes, remplacé par Benajiba.

Weber sort le grand jeu

Er Rafik avait bien résisté à la paire Schnell-Maury, une charnière centrale bien malmenée au cours de la première période, mais n'avait pu tromper Joubert une deuxième fois (27e). Au terme de la première période, le FCD03 a fait bonne impression alors que le F91 peut faire l'amer constat de n'avoir pas su profiter de la vitesse de course de Da Mota et de Laurienté ni du punch de Turpel.

Si l'attaquant international n'a pas eu le loisir de se mettre en évidence et sera remplacé par Pedro (58e), de l'autre côté Caron tente d'allier efficacité et beauté du geste en tentant une retournée spectaculaire (54e). Devant les lacunes affichées dans le jeu par sa formation, Guy Hellers a du mal à contenir son énervement.

Après les sorties de Karapetian et Turpel, Da Mota est passé au centre de l'attaque mais ce sont toujours les Differdangeois qui sont les plus dangereux. Joubert se rate d'abord (57e) avant de sauver sa formation en contrant Yéyé (58e). C'est ensuite Maury qui doit intervenir avec autorité face à Luisi (61e).

Le changement tactique effectué (4-2-3-1) donne plus d'allant au F91 mais il lui manque encore ce brin de vista lorsque le centre de Da Mota, servi par Laurienté, est intercepté par Siebenaler (69e) ou de la précision nécessaire que pour que les centres de Ney trouvent preneur. Le vent tourne dans le dernier quart d'heure, le F91 maintient son impact physique alors que le FCD03 s'essouffle ce qui oblige Marc Thomé à muscler son entre-jeu avec l'entrée en jeu de Lebresne pour le pourtant remuant Yéyé.

Au contraire des occasions de but, les cartons jaunes pleuvent sur la rencontre au terme du temps règlementaire. Il faut toute la classe de Weber pour tenir la baraque quand il dévie d'une claquette un coup de tête de Cruz sur le corner frappé par Benajiba (81e). C'est la prolongation qui va décider de l'issue de cette finale même si les Dudelangeois demandent une faute de main de Bukvic à la 90e.

Le FCD03 au bout du suspense

A défaut d'occasions, la prolongation est marquée par le carton jaune-rouge de Cruz (101e) et le renvoi de Hellers en tribune (102e). Er Rafik, sur service de Méligner, a toutefois la balle de match au bout du pied mais il ne cadre pas (110e). Ce sont les tirs au but qui décideront de l'issue de cette finale.

A cette loterie, ce sont les Differdangeois qui vont se montrer les plus réalistes pour conserver le trophée conquis l'an dernier.

La note: un 12/20 qui vient davantage récompenser l'engagement des acteurs et le suspense que la qualité technique des débats.

Le fait du match. Alors que Dudelange pressait, le F91 obtient deux corners coup sur coup à la 81e minute. Benajiba adresse alors un centre parfait pour la tête de Cruz qui restait sur deux buts dans le même exercice en demi-finale face à Etzella. Mais cette fois-ci, Weber, très très vigilant au cours de cette finale, se détend  fort bien pour d'une claquette sortir le ballon en corner et préserver les chances de sa formation. Il démontrera ensuite tout son savoir-faire dans l'épreuve des tirs au but.

L'homme du match. Tom Siebenaler. «Siebi» aura de tous les bons et moins bons coups de cette finale tout en ne le faisant pas forcément exprès. Malheureux sur le centre de Malget en prenant Weber à contre-pied sur l'ouverture du score, il est ensuite à l'origine de l'égalisation sur le long envoi qui va tromper Joubert à la 22e. Il n'en demeure pas moins qu'il a livré un beau duel à la paire Karapetian-Turpel avant de se coltiner Da Mota. Son intervention sur le centre de Da Mota avant le dernier quart d'heure a aussi été plus que précieuse pour sa formation. Dans l'épreuve des tirs au but, il a placé le ballon sur la transversale. Un match tout en contrastes pour le n°5 des Noirs.

Didier Hiégel

Ils ont dit

Marc Thomé (FCD03): «Cela aurait été dommage de terminer une si belle saison sans titre. Les buts de cette finale ne sont pas très "normaux" mais c'est le jeu. Nous avons montré une très belle envie de gagner et nous l'avons fait. Je crois qu'il faut devenir papa pour arrêter des tirs au but, c'est ce qu'a fait Julien Weber, qui est devenu père dernièrement, lui qui n'avait jamais stoppé de penalty.»

Guy Hellers (F91): «Dudelange était plus proche de prendre l'avantage en début de match et c'est logiquement que nous l'avons fait même si le but est un coup du sort. Ensuite, nous avons pris un coup sur la tête après ce but bizarre pour l'égalisation de Differdange. Sans la parade extraordinaire de Weber sur le coup de tête de Cruz nous l'aurions emporté, même à dix, avant l'épreuve des tirs au but qui sont toujours une loterie.»

Differdange - Dudelange 1-1 3-2 aux t.a.b.

Stade Josy Barthel, bonne pelouse, arbitrage de M. Kopriwa assisté de MM. Da Silva, Da Costa, Bindels et Durieux, 2.566 spectateurs. Mi-temps: 1-1.

Evolution du score: 0-1 Malget (20e), 1-1 Siebenaler (22e).

 Les tirs au but: 0-0 Malget rate, 1-0 Caron marque, 1-1 Pedro marque, 2-1 Rodrigues marque, 2-1 Maury rate, 3-1 Franzoni marque, 3-2 Jahier marque, 3-2 Sibenaler rate, 3-2 Benajiba rate.

Corners: Differdange 10  (4+3 + 2+1); Dudelange 3  (2+1 + 0+0).

Cartons jaunes: Ribeiro (69e, faute sur Laurienté), Yéyé (75e, faute sur Maury), Jänisch (86e, faute sur da Mota), Siebenaler (90+2, faute sur Pedro) et Lebresn (115e, faute sur Jahier)  pour Differdange;  Maury (28e, grosse faute sur Er Rafik), Schnell (38e, faute sur Yéyé), Malget (56e, faute sur Yéyé), Pedro (71e, faute sur Jänisch), Da Mota (85e, faute sur Lebresne), et Cruz (90+1, obstruction sur Lebresne)  pour Dudelange.

Carton jaune-rouge: Cruz (101e, faute grossière sur Luisi).

A la 102e minute, Guy Hellers a été renvoyé en tribune pour contestations.

DIFFERDANGE (4-2-3-1): Weber; Franzoni, Buklvic, Siebenaler, Rodrigues;Ribeiro (109e May), Jänisch (cap.); Luisi (105e Méligner),  Er Rafik, Yéyé (78e Lebresne); Caron.

Joueurs non utilisés: Djeghima et Sinani.

Entraîneur: Marc Thomé.

DUDELANGE (4-4-2): Joubert (cap.); Malget, Schnell, Maury, Ney; Laurienté (110e Jahier), Nakache, Cruz, Da Mota; Turpel (58e Pedro), Karapetian (39e Benajiba).

Joueurs non utilisés: Clepkens et R. de Sousa.

Entraîneur: Guy Hellers.

Les joueurs de couloir se sont neutralisés

 


Sur le même sujet

Dominateur, le F91 a pourtant tremblé à Niederkorn lors du match avancé de la 20e journée de BGL Ligue. C'est Mario Pokar, sur un coup du sort, qui a trompé un excellent Sébastien Flauss pour offrir trois nouveaux points au leader du championnat (2-1).
Mario Pokar (F91 Duedelingen - 8) jubelt, freut sich, Jubel, Freude nach seinem Tor zum 1:2
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 20. Spieltag, Saison 2016-2017 / 02.04.2017 /
FC Progres Niederkorn - F91 Düdelingen (Dudelange, Duedelingen) / 
Stade Jos Haupert, Niederkorn /
Foto: Ben Majerus
Dudelange a poursuivi son sans faute à la maison en écrasant quatre buts à deux une équipe du RFCUL joueuse, mais trop indisciplinée. Dave Turpel a signé un joli hat-trick et le Racing est revenu dans la capitale avec cinq cartons jaunes et un jaune-rouge.
Dave Turpel, qui prend ici le dessus sur Kamel Lahoussine, a été le grand artisan de la victoire du F91 sur le Racing
Rapidement placé sur orbite par des buts de Maury et de Turpel, le F91 version Guy Hellers a remporté cette demi-finale de la Coupe de Luxembourg contre Etzella. Cruz par deux fois est venu conforter un succès que Etzella a contesté en seconde période avant de logiquement courber l'échine.
Dave Turpel a causé bien des tourments à ses anciens partenaires ettelbruckois.
Au terme d'un match haché par les trop nombreuses fautes, le F91 Dudelange est sorti vainqueur 2-1 de son duel avec le FC Differdange et remonte à la troisième place du classement aux dépens de son adversaire du jour. Les deux formations ont terminé la rencontre à neuf.
Dave Turpel prend Jean-Philippe Caillet de vitesse et s'en va inscrire le 1-0.
Rapidement mené au score suite à un but de Jänisch contre son camp, Differdange était dans ses petits souliers. A force de dominer, il a égalisé via Luisi (74e). Er Rafik offre les trois points à ses couleurs lors des deux dernières minutes.
Gilles Bettmer, ici face à Noé Ewert, et le FCD03 ont finalement pris la mesure de l'UNK mais seulement dans les tous derniers instants.