Changer d'édition

«La charnière Boye-Sunzu m’a beaucoup déçu»
Sport 4 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

«La charnière Boye-Sunzu m’a beaucoup déçu»

Habib Diallo et les Messins affrontent une autre équipe mal en point(s) ce mercredi avec Saint-Etienne

«La charnière Boye-Sunzu m’a beaucoup déçu»

Habib Diallo et les Messins affrontent une autre équipe mal en point(s) ce mercredi avec Saint-Etienne
Photo: AFP
Sport 4 min. 25.09.2019 Cet article est archivé

«La charnière Boye-Sunzu m’a beaucoup déçu»

Le FC Metz a pris un coup derrière la tête après son revers contre Amiens. Ce mercredi (19h), c’est Saint-Etienne, une autre formation mal en point, que les hommes de Vincent Hognon vont tenter d’accrocher. Gaby Dalvit, intervenant sur la radio France Bleu Lorraine Nord, présente la partie.

Par Hervé Kuc

Gaby Dalvit, que retenez-vous de la sortie messine devant Amiens?

«J’ai été déçu de la première heure de jeu du FC Metz. On avait l’impression qu’Amiens appartenait au Top 5 du championnat et je n’ai pas senti beaucoup de fougue du côté grenat. Je ne m’explique pas ça. Il devait y avoir une alarme qui devait retentir dans tous les esprits des joueurs messins, mais je n’ai pas vu de garçons revanchards par rapport à leurs dernières prestations.

Peut-on connaître votre «Flop 3» grenat concernant cette rencontre?

«La charnière formée par Boye et Sunzu m’a beaucoup déçu. Elle était si souveraine la saison dernière en Ligue 2 que je m’appuyais sur elle pour assurer notre maintien en L1. Toute la défense a fait preuve de naïveté, tant à Bordeaux que face à Amiens. Opa Nguette a mis le ballon directement en touche à plusieurs reprises lors du premier acte face aux Amiénois. De plus, il a transmis des ballons en profondeur à Cohade comme si ce dernier était un jeune joueur, d’ailleurs le positionnement de Renaud Cohade sur un flanc, ce n’est pas adapté.


Le FC Metz se désagrège face à Amiens
Auteur d’une première heure de jeu indigne de la Ligue 1, le FC Metz s’est fait dépasser par Amiens (2-1). Les hommes de Vincent Hognon commettent des erreurs défensives incroyables et la prochaine sortie à Saint-Etienne s’annonce périlleuse.

Appréhendez-vous ce Saint-Etienne-Metz?

«Ce sont deux équipes malades. Saint-Etienne encaisse des buts et reste sur une affreuse série. Je suppose que les Verts vont vouloir réagir face à nous, même si l’avenir de leur entraîneur, Ghislain Printant, est incertain. Metz peut s’autoriser quelques espoirs s’il se base sur ses trente dernières minutes de jeu face à Amiens. On a réussi à les priver de ballon pendant cette période et avec cet esprit-là, certains espoirs sont permis.

Pour la première fois depuis son arrivée à la tête de l’équipe, Vincent Hognon a perdu son sourire…

«Dans la tête d’un entraîneur, c’est un avis de tempête qui est déclenché lorsque vous perdez quatre matches de rang. Dire qu’à Bordeaux le FC Metz a produit 80 très bonnes minutes, j’en conviens, mais les Bordelais avaient décidé également de nous laisser le ballon. Il n’en demeure pas moins qu’au cours des dix premières minutes, Metz n’avait pas le niveau d’une équipe qui évolue en National.


Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux
Les Messins ont laissé à Bordeaux le soin de remporter une partie (2-0) d’un faible niveau de jeu et ils seront dans l’obligation de prendre le dessus sur Amiens dans huit jours s’ils ne veulent pas connaitre une première mini-crise.

Vous avez déjà endossé l’habit d’entraîneur. On vous permet de vous mettre dans celui du technicien du FC Metz: quel serait votre onze de départ pour affronter Saint-Etienne?

«Comme je ne peux me priver en même temps de Boye et Sunzu, je garde Sunzu et je lui associe Fofana. Je fais entrer A. Traore, Gakpa, Niane, et je sors Cohade, Nguette et Boulaya. Ce qui donne: Oukidja; Centonze, Sunzu, Fofana, Delaine; Cohade, Maïga, A. Traoré, Gakpa, Niane; Diallo. J’encourage les dirigeants à enrôler un joueur en tant que joker, un élément offensif, sorte de numéro dix créateur. La bonne surprise, c’est pour le moment Habib Diallo: il a réussi à inscrire quatre buts avec très peu de ballons. 

Peut-on connaitre votre pronostic?

«C’est surtout un vœu de supporter, un peu ambitieux, mais je vais miser sur un succès grenat sur le score de 3 à 2. »

L’enjeu de la rencontre

Le FC Metz (18e, 4 points) et Saint-Etienne (17e, 5) vivent une période compliquée qui pourrait même devenir douloureuse pour le vaincu de l’opposition de ce mercredi soir.

«Nous encaissons des buts risibles», a fort justement analysé Vincent Hognon après la mauvaise prestation de ses garçons face à Amiens. Les Messins ont offert un très pâle visage à leurs supporters pendant une heure, avant de se reprendre un peu par la suite.

Les Messins, incarnés ici par le capitaine, Renaud Cohade, ont offert un très pâle visage à leurs supporters pendant une heure contre Amiens
Les Messins, incarnés ici par le capitaine, Renaud Cohade, ont offert un très pâle visage à leurs supporters pendant une heure contre Amiens
Photo: AFP

Plombé par des erreurs individuelles et défensives qui pourraient le mener par le fond si rien n’est enrayé, le technicien mosellan va-t-il changer ses plans de bataille dans le Forez? Traoré et Fofana pourraient ainsi profiter de la mauvaise passe actuelle de leur équipe pour se voir offrir une place de choix.

Indépendamment de l’issue de la partie face aux Stéphanois, le FC Metz n’aura pas le temps de gamberger, car Toulouse arrive déjà ce samedi (20h) à Saint-Symphorien. Il va falloir être à la hauteur physiquement et mentalement.

Le «prono» de la rédaction

Difficile de prévoir un regain de forme des Messins après l’indigeste soupe servie face à Amiens. Si les hommes de Vincent Hognon ne changent pas d’attitude, le bouillon sera encore au menu dans le chaudron. Notre pronostic: 3 à 1 en faveur de Saint-Etienne.

Le programme de la 7e journée

Joués mardi soir

Dijon - Marseille 0-0

Monaco - Nice 3-1

Mercredi à 19 heures

Brest - Lyon

Nantes - Rennes

Saint-Etienne - Metz

Montpellier - Nîmes

Toulouse - Angers

Lille - Strasbourg

Amiens - Bordeaux

Mercredi à 21 heures

Paris SG - Reims



Sur le même sujet

Appliqué et déterminé contre St-Etienne mercredi (1-0), le FC Metz doit mettre à profit la réception samedi de Toulouse. Une occasion pour les partenaires de Diallo de respirer un peu mieux en prenant le dessus sur une formation «difficile à jouer» estime Bernard Zénier.
Metz's Senegalese forward Habib Diallo (L) celebrates with Metz' midfielder Adama Traore after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Amiens (ASC) at Saint Symphorien stadium in Longeville-l�s-Metz, eastern France, on September 21, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Auteur d’une première heure de jeu indigne de la Ligue 1, le FC Metz s’est fait dépasser par Amiens (2-1). Les hommes de Vincent Hognon commettent des erreurs défensives incroyables et la prochaine sortie à Saint-Etienne s’annonce périlleuse.
Les Messins accueillent Amiens samedi (20h) pour un premier tournant dans leur saison. Vincent Hognon et ses joueurs restent sur une série de trois revers qu’il va falloir enrayer au plus vite. L’ex-Grenat Franck Signorino présente la partie.
Le FC Metz d'Aurélien Tchouameni(à dr.) doit se reprendre contre Amiens après trois défaites d'affilée
Les Messins ont laissé à Bordeaux le soin de remporter une partie (2-0) d’un faible niveau de jeu et ils seront dans l’obligation de prendre le dessus sur Amiens dans huit jours s’ils ne veulent pas connaitre une première mini-crise.
Les Messins n’ont pas réussi à bousculer une formation parisienne plus expérimentée et plus sûre d’elle (2-0). Face à un PSG amoindri, le FC Metz a tenté, par l’intermédiaire de Diallo surtout, mais a manqué d’explosivité dans son jeu pour espérer obtenir un résultat positif.
Le Messin Habib Maiga contrôle le ballon devant le Sénégalais du PSG, Idrissa Gueye
Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.