Changer d'édition

La cerise sur le gâteau pour Dudelange
Sport 9 1 5 min. 26.05.2019

La cerise sur le gâteau pour Dudelange

Jonathan Joubert soulève le trophée. Les Dudelangeois viennent de remporter la huitième Coupe de Luxembourg de leur histoire.

La cerise sur le gâteau pour Dudelange

Jonathan Joubert soulève le trophée. Les Dudelangeois viennent de remporter la huitième Coupe de Luxembourg de leur histoire.
Phot: Fernand Konnen
Sport 9 1 5 min. 26.05.2019

La cerise sur le gâteau pour Dudelange

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Après l'épopée européenne et le 15e titre de champion, le F91 Dudelange s'est offert ce dimanche une huitième victoire en finale de la Coupe de Luxembourg en dominant Etzella 5-0.

Dudelange a ponctué sa superbe saison ce dimanche en s'offrant le septième doublé de son histoire. Sur la pelouse du stade Josy Barthel, la formation de Dino Toppmöller, qui a dirigé son dernier match sur le banc dudelangeois, a logiquement dominé une équipe d'Etzella dépassée et réduite à dix en deuxième période.

«Nous sommes favoris mais nous allons jouer contre une équipe très agressive», avait indiqué Dino Toppmöller avant ce dernier rendez-vous de la saison en ce qui concerne l'élite du football luxembourgeois. Le technicien allemand savait à quoi s'attendre et n'est pas surpris de voir ses joueurs se faire rudoyer dès le coup d'envoi.

C'est d'abord Schnell qui reste au sol, victime d'un coup au visage signé Kadrija (9e) - il lui rendra la monnaie de sa pièce moins de 4 minutes plus tard - alors que Couturier se fait secouer par Schlesser dans la surface de réparation ettelbruckoise (17e). Mais la formation de Claude Ottelé ne sait pas que courir et jouer de manière virile. C'est elle qui se procure la première occasion, mais la frappe de Kadrija est contrée en corner (6e). Soutenus par leurs bouillants supporters, les Nordistes sont même à deux doigts d'ouvrir le score à la suite d'une situation peu académique. Un centre-tir de Holtz est cafouillé par Joubert, la défense du F91 tarde à repousser le danger et Schlesser place le ballon sur la barre transversale du champion en titre (18e).

Un court avantage de l'outsider de cette finale n'aurait pas été usurpé d'autant plus que Dudelange évolue en mode mineur. Turpel, suite à une chandelle de Pokar, aurait pu faciliter la tâche de ses partenaires mais l'international avait échoué sur Grub (11e). Stolz aussi aurait pu faire la différence, mais l'Allemand promis au FC Kaiserslautern ne cadrait pas son essai (34e). Les deux hommes se rattraperont en seconde période.

Sanel Ibrahimovic a superbement lancé Dave Turpel pour le deuxième but dudelangeois.
Sanel Ibrahimovic a superbement lancé Dave Turpel pour le deuxième but dudelangeois.
Photo: Fernand Konnen

Un remaniement tactique inspiré

Moins tranchant qu'à son habitude, le F91 ne parvient pas à désarçonner une défense bien campée sur le duo Keita-Zwick. Toppmöller modifie alors ses batteries. Son équipe abandonne son 4-3-3, avec Turpel exilé à gauche, pour un 4-4-2 qui portera ses fruits en seconde période avec le remplacement de Malget pour El Hriti et le replacement de Jordanov dans son habituel couloir droit.

Et Dudelange va plier le match en quatre minutes avant l'heure de jeu. En fidèle serviteur, Couturier, lui aussi appelé à exercer ses talents sous d'autres cieux, va se fendre de sa désormais bien connue reprise de volée (1-0, 55e). L'ancien finaliste de la Coupe de France face au Paris SG est imité par Turpel. Lancé en profondeur par Ibrahimovic, le n°77 ne manque pas son deuxième face-à-face du match avec Gruber (2-0, 59e).

L'attaquant international est aussi à l'origine de l'expulsion de Keita six minutes après son but. Lancé à grande vitesse, il est arrêté fautivement par l'ancien Wiltzois en position de dernier homme. Un carton rouge qui sonne le glas des espoirs ettelbruckois. Sur le coup franc consécutif à la faute de Keita, Jordanov nettoie la lucarne de Grub (3-0, 66e) et Stolz profite de la désorganisation défensive des Blancs pour ajuster le score (4-0, 69e).

Pour conclure une saison de toute beauté, Turpel offre la balle du 5-0 à Perez.

Place maintenant au grand chamboulement qui attend le club suite à la décision de Flavio Becca, le mécène du club, qui a décidé de se retirer du club de la Forge du Sud. «Nous aurons encore un groupe compétitif la saison prochaine», a indiqué Jonathan Joubert qui a assuré qu'il restait au F91.

Cette victoire dudelangeoise fait les affaires du Progrès. Quatrièmes du classement à l'issue de la saison, les Niederkornois participeront au tour préliminaire de la Ligue Europa.

Le fait du match. - En repositionnant sa formation dans un 4-4-2 plus à même de prendre la défense ettelbruckoise en défaut avec le duo Turpel-Ibrahimovic en pointe et en faisant entrer en jeu El Hriti sur le flanc gauche de la défense pour repositionner Jordanov à droite, Dino Toppmöller a trouvé les clefs pour que son club s'impose lors de cette 93e finale de la Coupe de Luxembourg.

L'homme du match: Dave Turpel. - Emprunté sur son côté gauche et en échec dans son premier face-à-face avec le gardien ettelbruckois, l'attaquant international (qui pourrait rallier Virton) a fait parler toutes ses qualités en inscrivant le deuxième but du F91, en  provoquant l'expulsion de Keita (65e) et en offrant, sur un plateau, le cinquième but à son compère Perez.

Dave Turpel a échoué une première fois sur Sebastian Grub. Il ne manquera pas sa deuxième occasion.
Dave Turpel a échoué une première fois sur Sebastian Grub. Il ne manquera pas sa deuxième occasion.
Photo: Fernand Konnen


La bonne volonté n'a pas suffi à Kevin Holtz et à ses partenaires pour renverser la montagne dudelangeoise.
La bonne volonté n'a pas suffi à Kevin Holtz et à ses partenaires pour renverser la montagne dudelangeoise.
Photo: Fernand Konnen

Dudelange - Etzella 5-0

Stade Josy Barthel, bonne pelouse, arbitrage de M. S. Rodrigues assisté de MM. Mateus Santos et Dias, 2.866 spectateurs. Mi-temps: 0-0.

Evolution du score: 1-0 Couturier (55e), 2-0 Turpel (59e), 3-0 Jordanov (66e), 4-0 Stolz (69e), 5-0 Perez (87e).

Corners: Dudelange 3 (3+0); Etzella 8 (4+4).

Cartons jaunes: Ibrahimovic (24e, contestation), Couturier (24e contestation) et Stolz (45+1, antijeu) pour Dudelange; Zwick (27e, faute sur Couturier) pour Etzella.

Carton rouge: Keita (65e, faute sur Turpel en tant que dernier homme) pour Etzella.

F91 DUDELANGE (4-3-3): Joubert (cap); Malget (46e  El Hriti), Schnell, Prempeh, Jordanov;  Pokar, Cruz, Couturier;  Stolz, Ibrahimovic (74e Perez),Turpel.

Joueurs non utilisés: Esposito; De Sousa.

Absents: Mélisse, Frising (blessés), Kenia (suspendu),  Agovic, Benzouien, Kruska et Skenderovic (choix de l'entraîneur). 

Entraîneur: Dino Toppmöller.

ETZELLA ETTELBRUCK (4-4-2): Grub; Schlesser, Zwick, Keita, Soares;  Magalhaes (62e Jarecki), Holtz (cap.), Pimentel, Nicolay (46e Kalisa), Bidon, Kadrija (73e Bouzid).

Joueurs non utilisés: Barrela, Correia.

Absents: Arnold (blessé), Azevedo, Bouchbiti, Medina et N'Gbin (choix de l'entraîneur).

Entraîneur: Claude Ottelé.

Diogo Pimentel a fait son match. Clement Couturier, derrière le milieu défensif nordiste, aussi. Mais le Français s'est montré décisif.
Diogo Pimentel a fait son match. Clement Couturier, derrière le milieu défensif nordiste, aussi. Mais le Français s'est montré décisif.
Photo: Fernand Konnen

Les derniers vainqueurs de la Coupe de Luxembourg

2019: F91 Dudelange

2018: Racing Union Luxembourg

2017: F91 Dudelange

2016: F91 Dudelange

2015: FC Differdange 03

2014: FC Differdange 03

2013: AS La Jeunesse Esch

2012: F91 Dudelange 

2011: FC Differdange 03

2010: FC Differdange 03

2009: F91 Dudelange

2008: CS Grevenmacher

2007: F91 Dudelange 

2006: F91 Dudelange

2005: CS Pétange

2004: F91 Dudelange

2003: CS Grevenmacher

2002: FC Avenir Beggen

2001: Etzella Ettelbruck

2000: AS La Jeunesse Esch