Changer d'édition

L’US Esch assure, le Swift est seul deuxième
Junior Peixoto et l'US Esch ont remporté leur sixième victoire de la saison à Erpeldange.

L’US Esch assure, le Swift est seul deuxième

Photo: Hans Krämer
Junior Peixoto et l'US Esch ont remporté leur sixième victoire de la saison à Erpeldange.
Sport 2 min. 18.11.2018

L’US Esch assure, le Swift est seul deuxième

Une semaine avant de se rencontrer, Muhlenbach et le Swift profitent du nul de Rodange à Canach (1-1) pour conforter leurs deux premières places. Vainqueur 2-0 d’Erpeldange, l’US Esch ne lâche rien.

Par Vincent Lommel

Douzième du classement, et donc barragiste, Erpeldange aurait apprécié déjouer les pronostics. Mettre à terre une équipe de l’US Esch qui, sans faire de bruit, vient de remporter un quatrième succès de rang - et même six en sept matches -, était un souhait. C’est manqué. La faute, entre autres, à Wayoro Amokaon dont la pointe de vitesse a fait mal aux Erpeldangeois.

Le joueur de l’USE a frappé à deux reprises (17e et 70e), mettant ses couleurs sur du velours (2-0). «Nous avons eu des occasions sans parvenir à les mettre au fond», peste le milieu de terrain erpeldangeois, Mustapha Belkacem. «Le problème se répète: la finition.»

Mené 0-2, Erpeldange concède une huitième défaite. La sonnette d’alarme est tirée. Si le moral reste bon, le club du président Reeff aura le devoir de grappiller des points lors des deux prochains week-ends. Pur hasard du calendrier, il croisera le fer avec des rivaux dans la course au maintien respectivement Wormeldange et Mamer pour terminer l’année civile contre Junglinster. Le moment est venu de frapper un grand coup.

De leur côté, les Eschois ont digéré la descente et sont à suivre de près. Quatrièmes du classement, ils sont en pleine bourre. Le prochain match sera particulier pour l’entraîneur Vitor Pereira lequel retrouvera ses anciennes couleurs, celles de Sandweiler en l’occurrence, dimanche prochain.

L'Erpeldangeois Mustapha Belkacem tente de contrer Wayoro Amoakon. L'attaquant de l'US Esch était en verve ce dimanche.
L'Erpeldangeois Mustapha Belkacem tente de contrer Wayoro Amoakon. L'attaquant de l'US Esch était en verve ce dimanche.
Photo: Hans Krämer

Septième défaite d’affilée pour Sandweiler

L’US Sandweiler est à la rue et vient d'enregistrer un septième revers de rang. L'USS a courbé l’échine dans les derniers instants contre le Swift de Dan Theis. Le remplaçant de Serge Wolf est en train de marquer les imaginations. Ses joueurs tirent profit du nul (1-1) entre Canach et Rodange pour s’installer seuls à la deuxième place. C’est Byzance… à quelques jours d’en découdre avec le leader Mühlenbach!

Le FCR s’en contentera volontiers, lui qui a égalisé dans les arrêts de jeu (90+4) par l’entremise d’Henid Ramdedovic.

Muhlenbach enfonce Wiltz

Le duel entre Muhlenbach et Wiltz a été équilibré. Le trentenaire Rachid Boulafhari se chargeant comme un grand de signer le but d’un succès 2-1 terriblement important au grand dam de Wiltzois (8es) comptant huit longueurs de retard sur Rodange, en position de barragiste. Pas besoin de faire un dessin pour cibler l’affiche du prochain week-end: Swift - Muhlenbach. Les deux clubs sont en forme. Voilà qui promet.

Statu quo pour les quatre derniers

Wormeldange, Sandweiler (descendants), Erpeldange et Mamer (barragistes) occupaient les quatre derniers sièges avant le coup d’envoi de la onzième journée. Rien n’a changé après la journée de dimanche et la logique a été respectée. Respectivement Junglinster (9e), le Swift (2e), l’US Esch (4e) et Käerjéng (5e) ont assuré l’essentiel. Bissen (7e) a créé la surprise en damant le pion à Mertert/Wasserbillig (7e) à la recherche de sa meilleure forme (2 points sur 9).

 Daniel Da Cunha  tente de stopper l'Eschois Anthony Medri.
Daniel Da Cunha tente de stopper l'Eschois Anthony Medri.
Photo: Hans Krämer

Les résultats de la 11e journée

Käerjéng - Mamer 3-1

Junglinster - Wormeldange 2-0

Erpeldange - US Esch 0-2

Muhlenbach - Wiltz 2-1

Mertert-Wasserbillig - Bissen 1-3

Canach - Rodange 1-1

Sandweiler - Swift 1-2



Sur le même sujet

Rodange et le Swift se font peur, Junglinster monte sur le podium
Le promu wormeldangeois espérait débloquer son compteur à l’occasion de la quatrième journée. C’est manqué. Une «Madjer» de De Sousa (55e) suffit au bonheur du FCR 91. Battus, Wormeldange et Erpeldange occupent les deux derniers sièges. Le Swift a joué avec le feu contre Bissen.
David Fleurival et Daniel Marques / Football Promotion d'Honneur, Luxembourg  / Journée 4 /  Saison 2018-2019 / 16.09.2018 / FC Rodange 91 - Koeppchen Wormeldange / Stade Jos Philippart, Rodange / Photo : Michel Dell’Aiera
Käerjéng et Mühlenbach répondent présents
En déplacement à Sandweiler, l’UN Käerjéng s’impose 2-0 grâce à Skrijelj et Hornuss. Une victoire logique. Mühlenbach a pris la mesure de Mamer (3-0). Le FC Mamer et Wormeldange sont derniers de classe.
Maxime Coulibaly Do (Sandweiler, en bleu) à la lutte avec Julien Hornuss (Kaäerjéng), l'UNK a pris la mesure de son hôte dimanche.