Changer d'édition

L'UEFA rejette l'appel de la FLF dans l'affaire Junior Moraes
Sport 19.06.2019

L'UEFA rejette l'appel de la FLF dans l'affaire Junior Moraes

L'UEFA rejette l'appel de la FLF dans l'affaire Junior Moraes

Sport 19.06.2019

L'UEFA rejette l'appel de la FLF dans l'affaire Junior Moraes

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Alors que Me Jean-Jacques Schonckert, avocat de la FLF, faisait part mardi de son optimisme quant à une issue favorable dans le dossier Junior Moraes, l'UEFA a rejeté ce mercredi l'appel interjeté par les fédérations luxembourgeoise et portugaise.

(Mauvaise) surprise, ce mercredi en provenance du siège de l'UEFA à Nyon! L’instance d’appel de l’UEFA a rejeté l’appel de la FLF en date du 18 juin et a confirmé la décision de l’instance de contrôle, d’éthique et de discipline de l’UEFA du 2 mai.

Rappelons que les fédérations portugaise et luxembourgeoise contestent la présence lors des deux premiers matches de la campagne éliminatoire de l'Euro 2020 de l’Ukrainien Junior Moraes sur la feuille de match, et singulièrement  dans le cadre du match Luxembourg - Ukraine (1-2) du 25 mars au stade Josy Barthel. La FLF espérant par ce biais récupérer sur tapis vert les trois points perdus sur le terrain.

Ignorant les raisons de ce rejet, la FLF va demander les motifs de cette décision auprès de l’UEFA.

Dans un entretien qu'il nous avait accordé le 9 juin dernier à Lviv, le président de la FLF, Paul Philipp nous avait avoué que si «le jugement en appel ne convenait pas, il resterait encore un recours possible en dernière instance: le Tribunal arbitral du sport (TAS), totalement neutre (les juges ne proviennent pas du milieu du football). C'est une possibilité que l'on n'exclut pas pour le moment, mais cela risquerait alors de durer et de traîner en longueur. Mais en l'état actuel, il y a quand même une sérieuse réflexion de vouloir aller au bout des choses.»

Affaire à suivre, donc...


Sur le même sujet

La FLF en reste là dans l'affaire Junior Moraes
Déboutée en appel dans son protêt intenté contre le résultat du match Luxembourg - Ukraine (1-2) en éliminatoires de l'Euro 2020, la FLF a décidé de ne pas saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne.