Changer d'édition

L'invité du jour: Grégory Adler: «Au F91, je n'étais qu'une solution de secours»
Sport 3 min. 18.08.2017

L'invité du jour: Grégory Adler: «Au F91, je n'étais qu'une solution de secours»

Grégory Adler s'est remis dans le sens de la marche sous le maillot des Bianconeri.

L'invité du jour: Grégory Adler: «Au F91, je n'étais qu'une solution de secours»

Grégory Adler s'est remis dans le sens de la marche sous le maillot des Bianconeri.
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 18.08.2017

L'invité du jour: Grégory Adler: «Au F91, je n'étais qu'une solution de secours»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Grégory Adler est de retour au Luxembourg après une saison à Amnéville. Le talentueux meneur de jeu de la Jeunesse a fait des misères à Differdange dimanche et s'apprête à retrouver son ancien club dudelangeois où les choses s'étaient moins bien passées.

Grégory Adler est de retour au Luxembourg après une saison à Amnéville. Le talentueux meneur de jeu de la Jeunesse a fait des misères à Differdange dimanche et s'apprête à retrouver son ancien club dudelangeois où les choses s'étaient moins bien passées.

Propos recueillis par Christophe Nadin

Grégory, à froid, quel regard jetez-vous sur la prestation de la Jeunesse contre Differdange?

On s'est loupé dans la construction en première période, mais on a montré une belle réaction par la suite. Le discours du coach à la pause a fait de l'effet. On devait être plus incisifs et se comporter comme des guerriers. Cette victoire nous donne beaucoup de confiance et d'espoirs pour la suite.

Est-elle une suite logique à votre préparation?

Nous avions eu peu l'occasion de nous mesurer à de bonnes équipes. Differdange, c'était le gros test et on l'a réussi à merveille. Le collectif fonctionne.

Sur un plan personnel, vous redécouvrez la compétition luxembourgeoise après une saison à Amnéville. Parlez-nous de cette dernière!

On sort d'une très belle saison où nous avons fini champions. Mais personnellement je ne voulais pas m'éterniser en France. Surtout pas en DH. Mais ça m'a fait un bien fou de revenir là où tout a commencé pour moi. Les gens, l'environnement. Oui, j'ai refait le plein de confiance.

Vous en aviez vraiment besoin après votre saison à Dudelange?

J'en garde un goût amer. J'aurais aimé prouver ce que je savais faire. Surtout quand tu es entouré d'aussi bons joueurs. J'avais besoin de confiance et j'en ai eu beaucoup moins qu'ailleurs.

Pourquoi?

L'histoire a commencé en Europa League face à Dublin. On tire 19 fois au but, mais pas un ne rentre. L'entraîneur (Michel Le Flochmoan) juge alors que je peux changer quelque chose et me fait entrer. On ne se qualifie pas. Je n'ai plus été titulaire. Le coach me faisait entrer à droite pour combler les brèches mais je n'étais qu'une solution de secours. Peut-être que le comité croyait davantage en moi.

En avez-vous voulu à l'entraîneur?

Non, c'est la vie d'un footballeur. Cela fait partie des expériences de la vie, ça permet de grandir.

Envisagez-vous votre retour au stade Nosbaum comme une revanche?

Non, pas forcément. Quand j'entre sur le terrain, c'est pour gagner. Maintenant je joue pour la Jeunesse et seulement ça m'intéresse.

Sur l'échiquier de Marc Thomé, on vous retrouve dans une position excentrée. Comment le vivez-vous?

Je pense que je suis plus efficace dans l'axe. Mais si le coach me met à droite, je joue et tant mieux si ça se passe bien!

Comment jugez-vous cette Jeunesse par rapport au F91 d'il y a deux saisons?

On a moins de qualités techniques et physiques. Mais le début de saison nous a galvanisés. La réaction que l'on a eue en seconde période contre Differdange en est la preuve.

On a vu une Jeunesse joueuse. Vous rendrez-vous à Dudelange pour prendre un point ou les trois?

Cela dépendra de l'état d'esprit du coach, mais on y va sans pression. Personne ne pensait que l'on aurait six points après deux matches. Il faudra absolument attaquer la rencontre avec une concentration maximale. Car si vous prenez un ou deux pions d'entrée à Dudelange...

Quel objectif peut poursuivre cette Jeunesse-là?

On a recruté des joueurs pour être européens. Alors pourquoi pas? Mais il ne suffit pas d'être fort quatre ou cinq matches.

Pouvez-vous nous donner vos pronostics pour cette troisième journée?

Vendredi à 19h30

Differdange - RM Hamm Benfica 2-2

Samedi à 17h

Mondorf - Hostert 1-1

Samedi à 18h

Strassen - Progrès 1-2

Dimanche à 16h

Dudelange - Jeunesse 1-1

US Esch - Rodange 0-0

Dimanche à 18h

Pétange - Rosport 1-2

Dimanche à 18h15

Fola - Racing 2-0


Sur le même sujet

BGL Ligue: Differdange 03: pourquoi ça coince!
La rechute à Hostert dimanche (2-1) a rejeté Differdange à la septième place du classement de BGL Ligue à deux journées de la fin du premier tour. Brillant la saison dernière, le club de la Cité du Fer broie du noir. Tentative d'explications.
Gauthier Caron tente de subtiliser le ballon à Thomas Battaglia. Le retour en pointe du Differdangeois ne s'est pas soldé par un succès.