Changer d'édition

L'invité du jour en BGL Ligue: Sanel Ibrahimovic: «On a droit à une seule erreur»
Sport 4 min. 11.08.2017

L'invité du jour en BGL Ligue: Sanel Ibrahimovic: «On a droit à une seule erreur»

Sanel Ibrahimovic et le F91 n'ont pas trouvé l'ouverture contre Hostert. C'est déjà l'heure du quitte ou double à Mondorf.

L'invité du jour en BGL Ligue: Sanel Ibrahimovic: «On a droit à une seule erreur»

Sanel Ibrahimovic et le F91 n'ont pas trouvé l'ouverture contre Hostert. C'est déjà l'heure du quitte ou double à Mondorf.
Photo: Fernand Konnen
Sport 4 min. 11.08.2017

L'invité du jour en BGL Ligue: Sanel Ibrahimovic: «On a droit à une seule erreur»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Battu lors de l'ouverture du championnat à Hostert (1-2), le F91 a déjà grillé l'un de ses seuls jokers. Sous le feu des critiques, Sanel Ibrahimovic assume ses responsabilités et le répète à l'envi: «Je suis plus fort que jamais»!

Battu lors de l'ouverture du championnat à Hostert (1-2), le F91 a déjà grillé l'un de ses seuls jokers. Sous le feu des critiques, Sanel Ibrahimovic assume ses responsabilités et le répète à l'envi: «Je suis plus fort que jamais»!

Propos recueillis par Christophe Nadin

Sanel, une semaine plus tard, on se demande toujours ce qui s'est passé à Hostert?

C'est une bonne question. On a pris le match à la légère. On a pensé qu'on pourrait gagner en étant à 60 ou 70%. Et ça ce n'était pas possible! Notre adversaire a compensé son manque de qualité par une grosse débauche d'énergie et beaucoup de duels gagnés. Ils ont joué comme une vraie équipe et méritaient de gagner. Ils voulaient davantage la victoire que nous.

Est-ce la difficulté de passer d'un contexte européen à un match de championnat face à un promu?

Cela dépend à qui vous demandez. Cet argument, c'est pour les gens qui cherchent des excuses. La Ligue des champions est une chose, le championnat en est une autre. Mentalement, on a pensé que ça irait tout seul.

Pourtant, tout le monde s'accorde à dire que Dudelange est plus fort que la saison dernière, non?

On verra ça à la fin de la saison. Oui, on a fait un bon recrutement avec des joueurs de qualité, mais ce n'est pas maintenant qu'il faut juger.

Un premier bilan fait pourtant état de quatre défaites en quatre matches...

On en a parlé avant le match contre Hostert. Désormais, on prépare Mondorf et on sait ce qui nous attend. A Dudelange, on a droit à une seule erreur. On a perdu un seul match la saison dernière contre Differdange. Ce n'était pas mérité. Maintenant, on a grillé notre joker. Il faut travailler pour prendre les trois points.

Vous attendez-vous au même type de match qu'à Hostert?

Oui mais on est habitué à ça. Il n'y a pas beaucoup d'équipes qui jouent contre nous en produisant du jeu. Chaque équipe joue avec ses qualités. Si notre adversaire pense qu'il doit jouer très bas pour nous battre, c'est à nous de trouver la solution. Nous sommes l'équipe championne. Pour eux, un point ce sera une victoire. Nous, on n'a pas le choix. Il nous en faut trois.

La saison dernière, vous avez toujours trouvé la clef face à de telles équipes...

On trouve toujours les clefs depuis des années. Il faut marquer le premier but lors des 20, 25 premières minutes et là on gagne le match. Si on ne fait pas ça, l'adversaire prend confiance et ça devient plus compliqué. A Hostert, on n'a pas fait le nécessaire pour revenir. On n'a vraiment pas été bons.

Offensivement, Omar Er Rafik est arrivé mais ne semble pas encore avoir trouvé ses marques. Une question d'automatismes?

On n'est pas des gamins. On connaît tous les qualités d'Omar. Je le connais depuis sept ou huit ans. Quand tu sens le foot, ce n'est pas un problème. Maintenant, c'est le coach qui décide qui doit jouer. On doit se battre à chaque entraînement.

Que répondez-vous à ceux qui disent que Sanel Ibrahimovic est fini?

Qui dit ça?

On l'a entendu plusieurs fois le long du terrain à Hostert.

Moi je ne me casse pas la tête avec ça. Je sais de quoi je suis capable. L'entraîneur et mes coéquipiers aussi. Ils savent ce que je peux apporter à cette équipe. Jouer à Dudelange et autre part c'est différent. A la Jeunesse, j'ai joué 26 matchs sans manquer une minute. A Dudelange, je peux marquer trois buts dans un match puis me retrouver sur le banc la semaine suivante. Si tu veux marquer davantage, tu dois jouer davantage. Tu ne peux pas marquer 25 ou 30 buts par saison en ne jouant que 20 minutes par match.

Avez-vous eu du mal à accepter ça?

Non. Mentalement, je suis très fort. Mais on s'entraîne tous pour jouer le plus possible. Moi, quand je me prépare pour un match, c'est pour jouer 90 minutes. Pas 5 ou 10. Sinon je n'ai pas besoin de venir aux entraînements. Physiquement je suis au top. Je n'ai que 29 ans. Je l'ai montré en fin de saison dernière. 

Vous vous estimez aussi fort qu'avant?

Je suis beaucoup plus fort. J'ai progressé mentalement. Je ne regarde que l'équipe. Cela ne m'intéresse pas de marquer 20 ou 30 buts. Ce que je veux, c'est de remporter le titre à la fin de saison. Je n'ai plus 20 ans, je n'ai plus rien à prouver ici.

Peut-on vous demander vos pronostics pour cette deuxième journée?

Samedi à 16h

Hostert - Racing 2-2

Dimanche à 16h

RM Hamm Benfica - US Esch 2-0

Rosport - Strassen 1-2

Mondorf - F91 0-3

Dimanche à 19h30

Jeunesse - Differdange 1-0

 Lundi à 20h

Rodange - Titus Pétange 0-1

Lundi à 20h19

Progrès - Fola 2-1



Sur le même sujet

Maxime Deruffe (FCD03): «Tout le monde tire dans le bon sens»
Differdange, deuxième du classement après quatre journées de championnat, reçoit le Racing qui s'est emparé de la troisième place. Le match-vedette de la cinquième étape de BGL Ligue est l'occasion de partir à la découverte de Maxime Deruffe, déjà deux fois buteur pour le FCD03.
Maxime Deruffe s'est rapidement intégré au sein de l'effectif differdangeois et a déjà inscrit deux buts.
Bertino Cabral (RMHB): «Marquer le plus vite possible»
En revenant au RM Hamm Benfica, Bertino Cabral a retrouvé du temps de jeu et le chemin des filets. L'attaquant de couloir, qui a inscrit trois buts en deux matches, se livre avant le derby de la capitale face au Racing et nous offre ses pronostics.
Bertino Cabral a encore en tête la victoire du Racing sur le RM Hamm Benfica suite à une action litigieuse. Dimanche sonnera l'heure de la revanche.
Football / Après le 7e titre du Fola: Jeff Strasser: «L'équipe a grandi mentalement»
L'entraîneur du Fola suivra des cours pendant dix mois en Allemagne Le Fola a dignement fêté le septième titre de son histoire dimanche soir. Retour avec Jeff Strasser sur une saison qui n'a pas été de tout repos. «Mais je veux bien connaître ce genre de saison difficile tous les ans», indique celui qui se prépare à des vacances studieuses pour préparer sa licence UEFA Pro.
Jeff Strasser passera sa licence UEFA Pro au cours des dix prochains mois et, à la reprise, passera le relais à Cyril Serredszum en début de semaine