Changer d'édition

L'expérience dudelangeoise contre la créativité du Progrès
Sport 8 min. 26.09.2017 Cet article est archivé
Avant Dudelange - Progrès

L'expérience dudelangeoise contre la créativité du Progrès

Olivier Thill et le Progrès s'attaquent à Mario Pokar, Kevin Malget et à toute l'armada dudelangeoise.
Avant Dudelange - Progrès

L'expérience dudelangeoise contre la créativité du Progrès

Olivier Thill et le Progrès s'attaquent à Mario Pokar, Kevin Malget et à toute l'armada dudelangeoise.
Photo: Yann Hellers
Sport 8 min. 26.09.2017 Cet article est archivé
Avant Dudelange - Progrès

L'expérience dudelangeoise contre la créativité du Progrès

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Niederkorn peut-il faire chuter Dudelange sur sa pelouse et prendre six points d'avance sur le champion en titre? Henri Bossi, Pascal Carzaniga et Patrick Grettnich nous font part de leurs sentiments avant le choc de la septième journée de BGL Ligue qui sera disputé ce samedi (18h). Revue d'effectifs.

 Niederkorn peut-il faire chuter Dudelange sur sa pelouse et prendre six points d'avance sur le champion en titre? Henri Bossi, Pascal Carzaniga et Patrick Grettnich nous font part de leurs sentiments  avant le choc de la septième journée de BGL Ligue qui sera disputé ce samedi (18h). Revue d'effectifs.

Propos recueillis par Didier Hiégel

Quelles sont vos impressions générales sur les deux premiers du classement avant le choc de ce samedi?

Henri Bossi (Hostert): «Niederkorn a remporté tous ses matches, notamment ceux contre Differdange (1-0) et le Fola (2-1), des rencontres que le club n'était pas parvenu à gagner la saison précédente. Quant à Dudelange, il a fait une faute en s'inclinant sur notre pelouse (1-2), mais pas une faute grave. Si les Dudelangeois l'emportent ce samedi, ils auront redressé cette petite erreur et reprendront la tête avec un meilleur goal average.  C'est un fait, ce sont ces deux formations qui se disputeront le titre cette saison.»

Pascal Carzaniga (Differdange): «Après un revers lors de l'ouverture du championnat, Dudelange a retrouvé sa vitesse de croisière. Quant à Niederkorn, c'est la bonne surprise de ce début de compétition. La qualification en Coupe d'Europe contre les Rangers de Glasgow leur a fait un bien fou. Le facteur chance est pour le moment de leur côté, un élément que le F91 n'a pas eu à Hostert. Bien organisé, comme depuis le début de la compétition, le Progrès peut embêter Dudelange sur son petit terrain.»

Patrick Grettnich (ex-Strassen): «De ce début de saison, je retire une équipe de Niederkorn qui assure le spectacle et une formation dudelangeoise un peu plus mature. Elle s'est bien reprise après sa défaite initiale à Hostert. Sans être très spectaculaire,  elle est toujours expérimentée et efficace.»

Jerry Prempeh, l'élément-clé de la défense dudelangeoise.
Jerry Prempeh, l'élément-clé de la défense dudelangeoise.
Photo: Ben Majerus

Quelle formation dispose du meilleur secteur défensif?

H.B.: «A ce niveau, Dudelange est encore supérieur à Niederkorn. J'ai vu cette équipe concéder beaucoup d'occasions de but, contre le Fola d'abord et surtout face à Differdange dernièrement. Il y a effectivement des lacunes dans cet ensemble. Sur ce que j'ai pu observer, il y a surtout un manque de vitesse sur les côtés, des erreurs de  positionnement aussi, à l'image de la prestation de Matias face à Almeida. Dudelange, avec Joubert, possède toujours le meilleur gardien, et une ligne Malget, Prempeh, Schnell, Laurienté, c'est plus solide que ce que peut proposer Niederkorn.»

P.C.: «J'estime que Dudelange est mieux armé. Devant Joubert qui reste le numéro un actuel, le bloc défensif est beaucoup plus costaud que celui de son adversaire. D'ailleurs, c'est certainement Dudelange qui terminera le championnat avec la meilleure défense. Tous les éléments de ce secteur se connaissent par  cœur et Dino Toppmöller ne rencontre pas de problème lorsque l'un de ses défenseurs vient à manquer. Demain, si Niederkorn perd Ferino ce n'est plus la même défense. Mais je suis aussi d'avis que c'est parce que la charnière Ferino-Karayer est très solide que l'on cherche des faiblesses sur les côtés pour trouver quelque chose à redire. Pour moi, les Fiorani ou Mastrangelo font bien l'affaire.»

P.G.: «Si je prends le poste de gardien, j'estime que Joubert et Flauss sont au même niveau. Mais sur l'intégralité d'une saison je miserai davantage sur l'expérience du premier. Dans son ensemble,  la défense dudelangeoise offre plus de gages de solidité que celle de Niederkorn. Prempeh est pour moi le meilleur défenseur de BGL Ligue. C'est le type de joueur qui vous tient la baraque. Pour construire ce secteur autour de lui, le coach a beaucoup de choix avec les Schnell, De Sousa, Malget, Laurienté ou encore Mélisse. Au cours d'une saison où il faut faire face à des suspensions ou des blessures, le F91 aura la tâche plus facile. Cette rencontre sera un bon test pour la défense du Progrès. Je l'ai vue contre le Fola et cette défense avait rencontré pas mal de problèmes. Je suis curieux de la voir à l'œuvre ce samedi contre une attaque très forte.»

De l'avis de nos consultants, Emmanuel Francoise forme avec Alex Karapetian un tandem complémentaire et redoutable.
De l'avis de nos consultants, Emmanuel Francoise forme avec Alex Karapetian un tandem complémentaire et redoutable.
Photo: Ben Majerus

Que vous inspirent leurs joueurs dans l'entre-jeu?

H.B.: «Les deux Thill, dans l'axe,  sont les deux joueurs les plus en forme en ce moment au pays... j'ai envie de les acheter tous les deux!  Il faut aussi prendre en compte Mutsch et Vogel, deux éléments plus défensifs mais précieux. Au niveau de la créativité et de l'aspect défensif, Niederkorn est en avance sur son adversaire. Quand on voit les déplacements, les changements de position, les frappes de balle, c'est quand même pas mal du tout.»

P.C.: «Au niveau de l'engagement physique, le F91 est supérieur. Quand vous disposez d'un Cruz ou d'un Dikaba au milieu de terrain, vous avez ce qui se fait de plus costaud dans ce secteur de jeu. A Niederkorn, il y a beaucoup plus de mouvements. Les bonnes surprises sont le début de saison tonitruant d'Olivier Thill et la capacité de Vogel à se mettre au niveau.  Il est vraiment intéressant.»

P.G.: «Avantage à Niederkorn avec les deux frères Thill. Leur début de saison est exceptionnel, tant en championnat qu'avec l'équipe nationale. "Oli" a gagné en maturité, il est devenu un leader, et ce même en sélection. Avec Mutsch et Vogel, ce milieu du Progrès est supérieur au niveau de la créativité. Le F91, c'est l'expérience, la solidité. Si Dikaba revient et si Cruz est aligné,  Dudelange a les moyens de fermer la "baraque", mais ils n'animent pas le jeu vers l'avant.»

Que pensez-vous de leur secteur offensif?

H.B.: «Karapetian marque beaucoup (9 buts), Françoise est en forme. J'estime que les deux équipes sont d'égal niveau. Pour le moment. Mais sur l'ensemble de la saison, Dudelange possède un effectif plus complet...»

P.C.: «Il y a vraiment de la qualité des deux côtés! Personnellement, j'ai un petit faible pour Françoise. Il est pour moi la meilleure recrue offensive du club. Il est capable, dans les "gros" matches, de faire la différence. Karapetian et lui vont retrouver leur ancien club. Ils seront à bloc, mais il faudra que tous le soient. Leur motivation décuplée sera un atout si tous leurs partenaires se mettent à leur diapason. Côté Dudelange, c'est très impressionnant, imaginez que le F91 a la possibilité de laisser un Turpel sur le banc, ou un Er Rafik, ou un Ibrahimovic...   Au côté de ce trio très fort, on assiste aussi à l'éclosion du jeune Sinani. Il est en train de faire oublier Da Mota sur le côté gauche. C'est dire la richesse du champion en titre.»

P.G.: «Deux attaques de feu pour un petit pays comme le Luxembourg! Le duo Françoise-Karapetian s'est forgé une énorme complicité. Un gabarit qui va dans les duels: Karapatian, et qui fait aussi d'énormes courses. Il est associé à un élément un peu plus doué techniquement qui lui tourne autour, qui cherche la faille entre les espaces. De l'autre côté, on ne présente plus les attaquants, les meilleurs buteurs des dernières saisons (Er Rafik, Ibrahimovic, Turpel), sans oublier Stolz. Et Sinani qui fait un excellent début de saison. Et quand on voit qu'un Bertino Cabral ne joue même pas... Il n'y a pas grand-chose à dire. Les deux meilleures attaques de la compétition vont se confronter, je m'en réjouis.»

Ce duel marquera-t-il un tournant décisif dans ce championnat?

H.B.: «Si Niederkorn gagne, il place le F91 à six points derrière. Mais tout va très vite avec la victoire à trois points, dans un sens, comme dans l'autre. Au cours d'une saison, chaque club va se retrouver dans une phase de moins bien qu'il faudra gérer au mieux. Pour l'instant, Niederkorn a la réussite de son côté, avec, par exemple, une victoire à la dernière minute à l'US Esch, ou encore un succès chanceux contre Differdange. Pour moi, rien ne sera joué au coup de sifflet final samedi.»

P.C.: «Non c'est trop tôt! Après ce match, il restera 57 points à prendre. Si Niederkorn crée la surprise de s'imposer au Nosbaum, il pourrait se permettre le luxe de l'un ou l'autre  faux pas... mais je ne les vois pas s'imposer.»

P.G.: «Si le Progrès s'impose, il met Dudelange à six points, ce qui est déjà beaucoup car je ne vois guère Niederkorn perdre contre les soi-disants "petits". C'est contre ces équipes qu'un championnat se joue. Ils le savent. Avec son jeu offensif, l'équipe de Paolo Amodio sera très difficile à stopper. Je ne la vois quand même pas s'imposer samedi, au mieux faire un match nul. Une chose est certaine dans ce duel: Dudelange a clairement la pression.»