Changer d'édition

L'envol compliqué des Aiglons
Sport 4 min. 14.04.2022
Football

L'envol compliqué des Aiglons

Inacio Do Rosario est toujours d'attaque la quarantaine bien entamée. Il est ici en action sous le maillot de Weiler. Aujourd'hui, il défend les couleurs de Dalheim.
Football

L'envol compliqué des Aiglons

Inacio Do Rosario est toujours d'attaque la quarantaine bien entamée. Il est ici en action sous le maillot de Weiler. Aujourd'hui, il défend les couleurs de Dalheim.
Photo: Ben Majerus
Sport 4 min. 14.04.2022
Football

L'envol compliqué des Aiglons

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Dalheim galère pour sortir de l’ornière. Le club manque de forces vives. Sur et en dehors du terrain. Radiographie.

Un Aiglon avec un bonnet d’âne. L'image est improbable. C'est pourtant celle que véhicule l’équipe de football de Dalheim. Elle n'a pas encore pris un point depuis le début de saison en Division 3. Fait unique dans les trois premières divisions du pays.


Une chute et un colossal chantier
Le club du Cents est officiellement relégué en Promotion d’Honneur mais refuse de déposer les armes.

La situation prête le flanc à la moquerie. Le président Antonio Turcarelli, lui, n'était pas d’humeur à plaisanter en début de semaine. «J'en ai ras-le-bol. Je vais arrêter. Ça fait trois ans que je suis à la tête du club et je n'ai jamais vu autant de joueurs démotivés. La première question qu'ils posent avant de s'engager chez nous, c'est 'combien payez-vous?'»

Une réunion de crise devait démêler l’écheveau en milieu de semaine. Elle a, semble-t-il, apaisé les tensions et remobilisé quelques âmes pour sauver un club sous perfusion. Les Aiglons n'ont plus qu'une équipe. Et encore… Elle ne s'est pas présentée à Larochette faute de combattants et a perdu la rencontre sur un score de forfait. Et lorsqu'elle gagne comme elle l'a fait face à Brouch, on lui retire le bénéfice des trois points car elle n'a pas respecté la règle des sept premières licences à coucher sur la feuille de match.

Une saison «pourrie»

Bref, la saison est pourrie. Une impression confirmée par Inacio Do Rosario, appelé pour épauler l'entraîneur et qui se retrouve dans le milieu du terrain à 43 ans. «Oui, il y a la question de la motivation. Certains viennent à l'entraînement lorsqu'ils en ont envie», confirme celui qui a roulé sa bosse dans tout le pays. De l'Alliance à Weiler en passant par le CeBra et Hostert. «Je n'ai pas l'habitude de voir un club dans un tel état. Alors oui, on peut adresser des reproches aux joueurs, mais je trouve dommage que le comité n'ait pas réuni tout le monde en début de saison afin de fixer des objectifs clairs.»


Oliveira et Schifflange s’offrent une parenthèse enchantée
Au cours d’une saison qui n’en finit plus de s’étirer, Schifflange a trouvé une façon de l’égayer en se qualifiant pour les quarts de finale de la Coupe.

La crise sanitaire n'a pas non épargné les petits clubs et Dalheim en est le symbole. Certains joueurs ne sont plus revenus après les différentes vagues Covid. «D'autres sont revenus mais quand ils ont vu qu’il n'y avait que cinq ou six joueurs à l’entraînement, ils n'ont plus voulu se déplacer», dit Do Rosario.

Les scènes rocambolesques se succèdent alors. Un joueur de champ doit prendre place dans les buts, dix garçons sont seulement présents au premier coup de sifflet de l'arbitre et les deuxièmes mi-temps deviennent interminables et sources de problèmes physiques rédhibitoires. «C'est dommage car avec un peu plus d'entraînement, on pourrait battre deux ou trois équipes de la série», ponctue un Inacio Do Rosario toujours affûté pour son âge.

Un club en mode «survie»

Fondés en 1968, les Aiglons ont parfois joué à saute-mouton entre la Division 2 et la Division 3. Aujourd'hui, il est question de survie pour un club qui n’a plus de deuxième équipe ni même de vétérans.

«Je ne veux plus être président, mais je ne veux pas voir ce club disparaître», raconte Antonio Turcarelli, bien décidé à mobiliser quelques forces vives pour redonner du souffle à des Aiglons blottis au fond de leur nid.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La Coupe de Luxembourg oppose mercredi soir les équipes de Weiler et de Käerjéng. Les deux clubs comptent parmi eux des joueurs avec une certaine expérience.
Henrique da Silva, jaune, FC Yellow Boys Weiler-la-Tour, et Mamadu Iaia Camara, UN Käerjéng 97. Football : FC Yellow Boys Weiler-la-Tour – UN Käerjéng 97, Promotion d'honneur.  Stade Am Dieltchen,  Weiler-la-Tour. Foto : Stéphane Guillaume
Ex-coordinateur sportif du FC Wiltz en Promotion d'Honneur, Frank Lessure s'offre un nouveau défi à 49 ans en signant un contrat de quatre saisons à l'AS Colmar-Berg, promu en Division 2.
Frank LESSURE (Trainer Diekirch) ballt die Faust - Jubel, Freude 
/ Fussball Meisterschaft Ehrenpromotion 7. Spieltag / 30.09.2012 /
Young Boys Diekirch - UNA Strassen / 
Foto: Ben Majerus
Norden, Bastendorf, Kehlen, Medernach, Steinfort et Useldange: ces six clubs ont l'objectif de vivre une saison tranquille. Pourtant, c'est parmi eux que l’on devrait trouver les relégables au terme de la saison. Mais tous comptent sur la réalité du terrain pour nous faire mentir.
Emko Kalabic et Useldange veulent d'abord se stabiliser en Division 1 avant de voir plus haut.
Aurélien Joachim s'est lié au Lierse ce vendredi. L'international luxembourgeois a signé un contrat de trois saisons avec le club flamand qui évoluera en Division 1B.
Mike Vanhamel et Aurélien Joachim, les deux nouvelles recrues du Lierse
Toujours en lice dans la lutte pour retrouver la Division 1 la saison prochaine, Steinfort a tenu à renouveler dès à présent le contrat de Ronald Martinelli pour une année.
Ronald Martinelli poursuivra sa mission au Sporting Steinfort.