Changer d'édition

L'Entente Rosport/Berdorf/Christnach émerge aux tirs au but
Sport 27 3 min. 30.03.2017 Cet article est archivé
Coupe des Dames

L'Entente Rosport/Berdorf/Christnach émerge aux tirs au but

Sport 27 3 min. 30.03.2017 Cet article est archivé
Coupe des Dames

L'Entente Rosport/Berdorf/Christnach émerge aux tirs au but

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
C'est au terme de la toujours terrible séance des tirs au but que les filles de l'Entente Rosport/Berdorf/Christnach ont validé leur billet pour les demi-finales de la Coupe des Dames, mercredi soir à Ell. Le score était de un but partout au terme du temps réglementaire. Les autres qualifiés pour le dernier carré sont Junglinster, Mamer et Vianden (L2).

C'est au terme de la toujours terrible séance des tirs au but que les filles de l'Entente Rosport/Berdorf/Christnach ont validé leur billet pour les demi-finales de la Coupe des Dames, mercredi soir à Ell. Le score était de un but partout au terme du temps réglementaire. Les autres qualifiés pour le dernier carré sont Junglinster, Mamer et Vianden (L2).

Par Daniel Pechon

Quatre cartons rouges (deux de chaque coté), deux penalties ,dont un à la dernière minute, une ambiance électrique, de nombreuses fautes: le quart de finale Racing - Junglinster a été houleux, voire carrément explosif. Steve Senisi, l'entraîneur du Racing, s'est dit écœuré et scandalisé par l'arbitrage (voir sa réaction ci-dessous). Ce n'est pas l'avis de Gérôme Henrionnet, le coach de Junglinster, qui, le verbe acerbe, a expliqué: «Il faut bien trouver un coupable.»

Juliana Andrade a donné l'avance au Racing avant la pause, avant le penalty égalisateur de la Jeunesse en seconde période, puis une fin de match à rebondissements: grâce à un but inscrit par Julia Battisti, le club de la capitale a repris l'avance (2-1) à la 88e minute, et à la... 95e minute, Junglinster a bénéficié d'un second penalty (2-2), avant de se montrer plus adroit dans l'exercice des tirs au but (2-2 et 3-2 t.a.b.).

A Ell, devant un nombreux public qui a mis beaucoup d'ambiance, l'Entente Rosport/Berdorf/Christnach s'est qualifié aux tirs au but, au terme d'une rencontre mal entamée par les locales. Menées 0-1 suite au but de Carol Mohr à la pause, les filles d'Ell ont affiché plus de "gnac" en seconde période, et ont logiquement égalisé par Isabelle Kruchten.  Deux grosses occasions coup sur coup à la 78e minute, puis une frappe de la jeune Hanna Thill déviée sur la barre transversale, n'ont rien changé au score. Le premier tir au but stoppé par la gardienne de Rosport/Berdorf/Christnach, Lena Krier, sera déterminant (4-5 aux tirs au but). A souligner le bon arbitrage de M. Moutinho Magalhaes. Les deux équipes se fixent à nouveau rendez-vous ce samedi en championnat.

On a vécu un quart de finale en deux temps entre Mamer et le Progrès. Au premier acte, c'est le Progrès qui marque deux fois. En seconde période, Mamer a remonté la pente avec deux buts de Sarah Cardinali, le premier d'un angle fermé, le second en reprenant un ballon repoussé par la gardienne après un coup franc de Janine Hansen. Aux tirs au but (à nouveau!), Janine Hansen, Jeanne Klopp, Isabelle Teixeira et Sarah Cardinali sur le dernier envoi décisif, ont qualifié Mamer, avec Laura Klein qui a stoppé un envoi (2-2, 4-1 t.a.b).

Dans le dernier quart de finale qui opposait deux équipes de Ligue 2, après l'ouverture du score signée Lis Weiler pour Mertert-Wasserbillig, l'Orania Vianden a renversé la marque avec un but de la tête de Marisa Costa (25e) et un contre de Sao Araujo (70e).  «Je nous donnais 40% de chances de passer. Nous avons montré notre niveau, En championnat, nous sommes trop inconstants», a relaté Dave Carvalho, le coach de l'Orania. «Sans occasion de but, on ne peut pas marquer; Vianden en a eu trois et en a mis deux au fond des filets. Nous revenons les pieds sur terre», a conclu Guy Kremer, le cornac de l'UMW.

Réaction: le coup de gueule de Steve Senisi

Steve Senisi (entraîneur du Racing): «Je n'ai plus envie de continuer»

«Je n'ai tout simplement plus envie de continuer! Un arbitrage scandaleux nous a fait perdre ce quart de finale. Si le premier penalty pouvait à la rigueur être sifflé, le second ne devait pas l'être et il tombe à la 95e minute. On joue à dix contre onze durant une trentaine de minutes, après le carton rouge adressé à une de mes joueuses qui a réagi après avoir été agressée. Je continue de ne pas comprendre la fédération qui persiste à désigner des arbitres qui n'ont pas un statut pour siffler un quart de finale de Coupe. Pourquoi ne pas mettre un arbitre de BGL Ligue? Et pourquoi pas de juge de touche pour ce type de rencontre? Surtout entre deux des trois premiers du championnat, qui plus est les deux finalistes de l'édition 2015. Enfin, je regrette le comportement des joueuses de Junglinster, peu respectueuses et pas à la hauteur de leur statut.»


Sur le même sujet

Demi-finale de la Coupe du Prince
Les Juniors du CS Fola ont largement dominé leurs homologues de la Jeunesse, mercredi soir au stade de la Frontière, en demi-finale de la Coupe de Prince. Les Rouge et Blanc se sont imposés par cinq buts à un. Ils disputeront la finale le 1er mai contre le Swift Hesperange, tombeur de l'Entente Progrès Niederkorn/Sanem.
La tribune principale
Photo: Serge Daleiden
Bettembourg et Mamer sont les deux premiers leaders de la saison. Le champion sortant, Junglinster a partagé avec le RFCUL. Le Progrès, l'E. Itzig/Canach/CeBra et l'E. Rosport/Berdorf/Christnach sont les autres gagnants de cette première journée.
21 Fussball der Frauen Spielzeit 2016 2017 zwischen Junglinster und dem RFCUL am 10.09.2016 Hayette Ghodbane (18 Junglinster) und Noemie Raths (16 Junglinster)