Changer d'édition

«L'égalisation du Victoria a fait basculer le match»
Sport 4 min. 14.04.2019

«L'égalisation du Victoria a fait basculer le match»

«L'égalisation du Victoria a fait basculer le match»

Sport 4 min. 14.04.2019

«L'égalisation du Victoria a fait basculer le match»

Rosport est allé chercher une victoire hyper importante dans la course au maintien face au RM Hamm Benfica. Tous ses concurrents directs ont perdu. Le Victoria se donne une avance de six points sur le barragiste et enfonce un peu plus son adversaire du jour.

Par Thomas Fullenwarth

La clé du match: le but égalisateur du Victoria Rosport

Avec deux équipes de bas de tableau, évoluant sensiblement dans le même système de jeu (en 4-2-3-1), on pouvait deviner que le match se jouerait sur des détails. Forcément, le contexte de cette rencontre était l'un d'eux.

Les supporters de Rosport, en nombre, entouraient ceux du RM Hamm Benfica. Et, dès le premier contact physique un peu litigieux, on comprenait rapidement que le public serait le «mitigeur» de la tension de cette rencontre.

Ajoutons à cela un arbitrage de Frank Bourgnon plutôt intelligent, tombant très rarement dans le panneau des «chutes» souvent accentuées par les joueurs et permettant au match de garder son intensité. Arbitrage paradoxalement, et surtout malheureusement, propice à tendre l'ambiance sur le terrain et à chauffer les tribunes…

Ce décor planté, il était donc évident que l'équipe qui gagnerait ce match serait celle qui réussirait à garder son sang-froid et ne pas parasiter son jeu, notamment aux moments-clés. Au niveau du jeu, les deux équipes plaçaient leur bloc défensif assez bas et réduisaient des espaces déjà étriqués du fait de la taille du terrain hammois.

Chaque équipe trouvait sa solution:

  • Hamm passait sur les côtés en jouant sur la vitesse de Mendes et Cabral
  • Rosport voyait Dallevedove arrêter de se placer entre les milieux défensifs et la charnière centrale et s’excentrer pour se rendre disponible et donc créer des décalages

Cela a permis aux deux équipes d'avoir chacune ses temps forts et donc d’amener le danger par des centres et par des coups de pied arrêtés non convertis par manque d’efficacité dans le dernier ou avant-dernier geste.

N'ayant plus besoin de gérer Dallevedove dans l'axe, Pedro Resende démarrait sa seconde mi-temps dans un système en 4-1-4-1 faisant monter d'un cran son capitaine Arantes.

L'état d'esprit irréprochable de Paulo Arantes n'a pas suffi au RM Hamm Benfica pour terrasser le Victoria de Daniel Bartsch.
L'état d'esprit irréprochable de Paulo Arantes n'a pas suffi au RM Hamm Benfica pour terrasser le Victoria de Daniel Bartsch.
Photo: Yann Hellers

Cela portera ses fruits puisque, sur l'ouverture du score, Cabral prolongeait une frappe des 25 mètres de son capitaine, plus haut dans sa possession du ballon. (1-0, 52e). Souto seul dans le milieu défensif, Dallevedove avait encore un peu plus de liberté et revenait se promener un peu dans l'axe.

L'ancien joueur du Fola déviait, en une touche, un ballon vers Weirich qui, au terme d'un petit exploit personnel combiné au manque d'agressivité de son vis-à-vis, forçait Souto à marquer contre son camp (1-1, 55e).

On a senti, à ce moment, une certaine euphorie dans le camp rosportois et cela contrastait avec le coup sur la tête reçu par leurs adversaires. Les joueurs de la Sûre surfaient sur la vague et prenaient l'ascendant sur leurs adversaires directs. Une supériorité illustrée par le côté gauche visiteur qui prenait deux fois de vitesse le jeune Santos, l'obligeant à concéder deux fautes provoquant son exclusion.

Sur le coup franc obtenu et renvoyé par la défense, Dallevedove marquait d'une frappe limpide, profitant du fait qu'aucun joueur local ne soit à la récupération du ballon (1-2, 64e).

Cette exclusion, pourtant, donnait un nouveau souffle aux Hammois puisqu’il permettait à Arantes de retrouver son côté droit et d’apporter de la vitesse et du danger dans le camp rosportois. Malgré cela, les joueurs de la Sûre ont gardé leur solidité défensive grâce à une grosse solidarité.

Cela a d'ailleurs frustré les Hammois qui, de plus en plus, râlaient après l'arbitre en réclamant des fautes et en contestant celles qu'ils provoquaient. Gardant une certaine maîtrise technique du ballon, le Victoria tuait le match sur un nouveau coup de pied arrêté (1-3, 86e). L'exclusion de Pessoa venait boucler le match des Hammois.

Florian Weirich tente de se débarasser de Bertino Cabral.
Florian Weirich tente de se débarasser de Bertino Cabral.
Photo: Yann Hellers

Les Tops 

Jakob Dallevedove (Rosport). Ici, c'est son expérience qui a fait la différence parce qu'il a su constamment se libérer pour prendre la responsabilité du jeu. Cela a soulagé son équipe qui a vraiment pu compter sur lui. 

Paulo Arantes (RM Hamm Benfica). Dans l'état d’esprit, il a été le leader que l'on connaît, notamment dans son agressivité défensive. Dans le jeu, il a apporté une plus-value en dézonant souvent.

L'arbitre Frank Bourgnon. Il est assez rare, au Luxembourg, de voir un arbitre qui choisit de laisser le jeu se dérouler plutôt que de siffler. Il est encore plus rare, au pays, de voir un arbitre, face à un joueur lui hurlant dessus, choisir la discussion plutôt que la sanction administrative. Une influence positive sur le match et heureusement…

Les Flops 

Idir Mokrani (RM Hamm Benfica)  et Alexandre Biedermann (Rosport). Leur match a été quasi identique. Souvent râleurs et pas très heureux dans leurs choix.

Gonçalo Pessoa (RM Hamm Benfica). Parce qu'il gâche son match par une bête exclusion. Le flop vient surtout du fait qu'il pénalise surtout son équipe en vue de samedi prochain.

La pelouse du Cents. Fidèle à sa réputation, elle a fait sautiller le ballon à peu près tout le match. Difficile de produire du jeu dans ces conditions…


Sur le même sujet

Le débrief de Fola - Mondorf: «Chaque équipe a eu sa mi-temps»
Le Fola et Mondorf ont fait match nul dimanche sur la pelouse du stade Emile Mayrisch (1-1) où chaque équipe a eu sa mi-temps. Dominateurs en seconde période, les Eschois ne sont pas parvenus à prendre trois points qui auraient pu leur faire du bien au classement mais surtout dans les têtes.
2e journée en BGL Ligue: Rumelange a fait le job
L’US Rumelange a pris la mesure du Victoria Rosport. Un but de Thior en première mi-temps et un autre de Diallo à la reprise ont suffi à assurer l’essentiel. 3-1 à l’arrivée. Un premier succès nullement terni par l’exclusion évitable de Donval (87e).
François Thior (g.) célèbre son but avec ses coéquipiers.