Changer d'édition

Kristoff le plus rapide à Wevelgem, Lopez en costaud à Barcelone
Sport 4 min. 31.03.2019

Kristoff le plus rapide à Wevelgem, Lopez en costaud à Barcelone

Le podium 2019 de Gand-Wevelgem: John Degenkolb et Oliver Naesen entourent le lauréat Alexander Kristoff

Kristoff le plus rapide à Wevelgem, Lopez en costaud à Barcelone

Le podium 2019 de Gand-Wevelgem: John Degenkolb et Oliver Naesen entourent le lauréat Alexander Kristoff
Photo: AFP
Sport 4 min. 31.03.2019

Kristoff le plus rapide à Wevelgem, Lopez en costaud à Barcelone

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le point sur les épreuves de ce week-end

Alexander Kristoff à Wevelgem et Miguel Angel Lopez à Barcelone sont les grands gagnants de ce dimanche au cours duquel les Luxembourgeois ont été relativement discrets et ont avant tout oeuvré pour leur chef de file à l'image de Christine Majerus ou Kevin Geniets.

Gand-Wevelgem: Kristoff s'impose au terme d'une course animée 

Le Norvégien Alexander Kristoff (UAE) a devancé au sprint l'Allemand John Degenkolb (Trek) et le Belge Oliver Naesen (Ag2r) au sein d'un premier peloton qui s'est disputé la victoire après 251 kilomètres de course. Derrière ce trio, le jeune néerlandais Mathieu van der Poel (24 ans), longtemps enfermé dans le sprint, a pris une significative 4e place, pour sa première course de l'année au-delà des 200 kilomètres.

En revanche, l'équipe Deceuninck, la plus active dans le final pour contrôler les échappées, n'a pu glisser l'un des siens dans les dix premiers. Dominatrice au GP de l'E3 vendredi (victoire de Stybar), la formation belge de Patrick Lefevere a assumé une nouvelle fois le poids de la course, mais a fini par payer ses efforts. L'équipe Jumbo du Belge Wout Van Aert a dynamité la course après 50 kilomètres. Les rescapés de l'échappée (Sagan, Teunissen, Stuyven, Trentin, Rowe) n'ont été repris qu'à l'entrée des 20 derniers kilomètres.

Un quatuor (Stuyven, Langeveld, Bauer, Jansen) s'est dégagé à 6 km de la ligne et n'a été rejoint qu'aux 750 mètres. Kristoff (31 ans) a enlevé son deuxième succès de la saison après une étape du Tour d'Oman en février. Champion d'Europe en 2017, le Norvégien compte notamment à son palmarès deux «monuments», Milan-Sanremo 2014 et le Tour des Flandres 2015.

A noter encore que l'unique Luxembourgeois au départ, Tom Wirtgen, a abandonné. Cette 81e édition de Gand-Wevelgem a dépassé pour la première fois les 46 km/h de moyenne. Selon les statisticiens, la précédente moyenne-record datait de 2011 (45,8 km/h).

Course dames: bis repetita pour Wild, Majerus 48e

La course des dames est revenue à Kirsten Wild (WNT-Rotor). La Néerlandaise, déjà victorieuse jeudi à La Panne, a remporté au sprint cette 8e édition de Gand-Wevelgem disputée sur 136,9 km et comptant pour le circuit mondial féminin. Wild a devancé comme dans Bruges-La Panne sa jeune compatriote Loreno Wiebes (20 ans). L'Italienne Marta Bastianelli, victorieuse l'an passé, a pris la 4e place derrière une autre Italienne, Letizia Paternoster (19 ans).

Christine Majerus a pris la 48e place après avoir travaillé pour placer et lancer sa coéquipière Amy Pieters dans les derniers kilomètres de course. La semaine prochaine, la championne nationale s'alignera sur le Tour des Flandres féminin.

Christine Majerus s'est dépensée sans compter pour Amy Pieters qui s'est finalement classée cinquième.
Christine Majerus s'est dépensée sans compter pour Amy Pieters qui s'est finalement classée cinquième.
Photo: Serge Waldbillig

Gand-Wevelgem Espoirs et juniors: les Luxembourgeois en retrait 

Les deux épreuves, comptant pour la Coupe des nations des jeunes, n'ont pas spécialement tourné à l'avantage des représentants de la FSCL. Chez les Espoirs, la victoire est revenue à l'Allemand Jonas Rutsch alors qu'aucun Luxembourgeois n'a rallié l'arrivée (Conter, Ries, P. et M. Leyder Heiderscheid, Kluckers). Seulement 36 coureurs ont fini l'épreuve. Chez les juniors, c'est l'Américain Quinn Simmons qui s'est imposé alors que Gilles Miny s'est classé 84e à 6'57" et Joe Michotte a fini 88e à 11'19". (Bettendorff, Gloesner, Jentgen et Paquet ont abandonné).

Tour de Catalogne: «Superman» Lopez en conquérant, Gastauer 55e

Un mois et demi après sa victoire dans le Tour de Colombie, le Colombien Miguel Angel Lopez s'est adjugé le Tour de Catalogne, après avoir résisté jusqu'au bout aux assauts de ses concurrents, à l'issue de la septième et dernière étape.

Après le Tour de Colombie en février, Miguel Angel Lopez a ajouté le Tour de Catalogne à son palmarès.
Après le Tour de Colombie en février, Miguel Angel Lopez a ajouté le Tour de Catalogne à son palmarès.
Photo: AFP

Cette dernière étape de 143,1 km disputée sur les hauteurs de Barcelone a été remportée en solitaire par l'Italien Davide Formolo (Bora-Hansgrohe), devant l'Espagnol Enric Mas (Deceuninck-Quick Step) et l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe). Elle a notamment été marquée par une chute massive dans le peloton à 40 km de l'arrivée, dans laquelle 20 coureurs ont été impliqués. Plusieurs coureurs ont été contraints à l'abandon. Parmi eux les Français Romain Bardet et Warren Barguil. Ben Gastauer a pris la 40e place de cette dernière étape à 2'25" alors qu'au classement final, le Luxembourgeois d'Ag2r a fini 55e à 36'50".  

Lopez (Astana), 25 ans, a une nouvelle fois tenu la dragée haute à ses poursuivants, notamment son compatriote Nairo Quintana et Adam Yates, qui ont tous deux tenté d'attaquer dans les derniers kilomètres pour tenter de renverser la hiérarchie. En vain. Le Britannique termine à la deuxième place du général, 14" derrière Lopez. Le Colombien Egan Bernal complète le podium à 17".

Geniets 44e à Cholet

C'était le week-end des grandes premières pour Kevin Geniets qui a récemment rejoint la formation WorldTour de l'équipe Groupama. Ce dimanche, il a pris la 44e place de Cholet-Pays de la Loire, quatrième étape de la Coupe de France. Le Luxembourgeois est arrivé dans le même temps que le vainqueur, son équipier Marc Sarreau, qui s'est montré le plus rapide sur l'ultime ligne droite. Le Français a battu Bryan Coquard (Vital Concept) et Thomas Boudat (Direct Energie). Samedi, Geniets avait abandonné sur les routes de la Classique Loire Atlantique remportée par le Français Rudy Barbier (Israel Academy Cycling).


Sur le même sujet

Gilbert dompte l'Enfer du Nord, Kirsch hors délai
Le coureur de l'équipe Deceuninck a remporté ce dimanche la classique Paris-Roubaix longue de 257 km dont 54,5 km de pavés, répartis sur 29 secteurs. Le Belge a devancé au sprint l'Allemand Nils Politt sur l'ultime ligne droite du vélodrome nordiste.
14.04.2019, Frankreich, Roubaix: Radsport: UCI WorldTour - Paris-Roubaix 257,00 km, Männer. Sieger Philippe Gilbert aus Belgien vom Team Deceuninck-Quick-Step küsst die Kopfsteinpflaster-Trophäe auf dem Podium. Foto: Dirk Waem/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut
Le Tchèque Zdenek Stybar a remporté le 62e E3 Harelbeke Binckbank Classic après un grand numéro de Bob Jungels. Le champion national a animé la course avant d'être rejoint à 7 km de l'arrivée. Stybar est le premier Tchèque à remporter cette épreuve World Tour de 203,9 km.
Zdenek Stybar (CZE/Deceuninck) gewinnt das E3 BinckBank Classic 2019 - Foto: Serge Waldbillig