Changer d'édition

Kockelmann, Wenzel et Schreiber sacrés
Sport 2 min. 16.01.2023
Cyclo-cross

Kockelmann, Wenzel et Schreiber sacrés

Matz Wenzel (Leopard) a bravé les éléments pour lever les bras au terme d’une course qui réunissait les Espoirs et les Elites.
Cyclo-cross

Kockelmann, Wenzel et Schreiber sacrés

Matz Wenzel (Leopard) a bravé les éléments pour lever les bras au terme d’une course qui réunissait les Espoirs et les Elites.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 2 min. 16.01.2023
Cyclo-cross

Kockelmann, Wenzel et Schreiber sacrés

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Matz Wenzel s'est montré intraitable dans la boue de Mamer pour s'attribuer la victoire finale et le titre chez les Espoirs alors que Raphaël Kockelmann et Marie Schreiber brillaient chez les Elites.

Des Espoirs plus vifs que les Elites. La chose n'est pas commune, mais quelque peu attendue pour ces Championnats nationaux disputés dans des conditions particulières à Mamer où la boue s'était invitée au banquet dominical.


Le cyclo-cross comme cure de jouvence
Les championnats nationaux de cyclo-cross se dérouleront ce dimanche à Mamer et la catégorie Masters attire de plus en plus d’adeptes.

Matz Wenzel (Leopard) a ainsi bravé les éléments pour lever les bras au terme d'une course qui réunissait les Espoirs et les Elites. Deux fois vainqueur cette saison à Brouch et à Belvaux, celui qui revenait d'un stage de plus de deux semaines aux îles Canaries a laissé 1'32'' entre lui et son équipier Mil Lorang. Le vainqueur du jour semblait étonné par l'écart qu'il avait creusé. Mais on s'accommode facilement d'un succès sans suspense quand on est devant.

Loïc Bettendorff (Leopard) était parti en éclaireur pour ses deux coéquipiers, mais les cartes étaient rebattues dès le deuxième passage. Le tenant du titre dans la catégorie Espoirs finissait cinquième de la course mais complétait le podium chez les U23 à près de trois minutes du vainqueur. Une déception légitime pour celui qui n'a pas voulu faire obstruction à la course des Elites où le titre allait se jouer de façon bien plus étroite.

Raphaël Kockelmann (CC Chevigny) et Ken Conter (Snooze) se sont livré le duel qu'on attendait. Le premier nommé jubilait en franchissant la ligne avec finalement 44'' d'avance sur son dauphin. Le frère aîné de Mathieu se réjouissait d’un parcours gras comme il les aime. Mécanicien de l'équipe suisse Tudor, Kockelmann n'a pas eu le temps de gamberger ces derniers jours, ce qui lui a sans doute été profitable. La déception était perceptible chez Ken Conter auteur d'une belle saison et à qui il reste la victoire finale en Skoda Cup pour se consoler.

Arnoldy confirme

Les Masters avaient lancé les hostilités en fin de matinée. La logique a été respectée puisque Tommy Arnoldy (CT Topraod Roeserbann), déjà vainqueur à sept reprises cette saison, a dicté sa loi. L'un des coureurs les plus jeunes du plateau a devancé son camarade de club Olivier Paderhuber. L'ancien professionnel Tom Flammang (LG Bertrange) s'emparait de la troisième place.


Christine Majerus (SD Worx) - Tour de France Femmes 2022 - 7. Etappe - Foto: Serge Waldbillig
Les classiques dans le viseur, le Tour de France en apothéose
On pourrait retrouver trois Luxembourgeois au départ de la Grande Boucle après une campagne de classiques menée tambour battant.

Le suspense n'a pas duré longtemps chez les dames. Marie Schreiber (Tormans Cyclo Cross Team) a décroché son premier titre national chez les Elites, une catégorie dans laquelle la jeune fille de 19 ans a demandé à pouvoir concourir alors qu'elle avait le droit de participer en Espoirs. La passation de pouvoir avec Christine Majerus s'est opérée par procuration puisque la trentenaire, douze fois championne nationale dans les sous-bois, a vu son programme chamboulé par une blessure. Majerus zappant carrément la saison de cyclo pour se préparer aux prochaines échéances sur la route avec son équipe SD Worx.

Une structure que rejoindra dans quelques semaines Marie Schreiber qui disputera entre-temps les Championnats du monde de Hooghereide aux Pays-Bas où elle visera une médaille chez les Espoirs. Victime de problèmes matériels, Isabelle Klein (CT Topraod Roeserbann) a pris la troisième place de ces Nationaux, mais la seconde chez les Elites à 3'06'' de la vainqueure du jour alors que les autres lauréates chez les féminines sont Liv Wenzel (CT Atertdaul), deuxième à 2'53'' de Schreiber mais sacrée chez les Espoirs, Anouk Schmitz (CT Atetdaul) chez les Juniors et Suzie Godart (CCI Differdange) chez les Masters.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En 2022, les cyclistes ont été 36,5% de plus qu'en 2021 à sillonner les rues de Luxembourg-Ville, selon les compteurs postés à quatre endroits stratégiques de la capitale.
Seuls 12% des résidents ont déclaré utiliser un vélo ou une trottinette électrique pour se rendre au travail.
Christine Majerus et Marcel Meisen règnent sans partage sur le traditionnel rendez-vous pétangeois. La championne nationale a enquillé un troisième succès, soit un de moins que le spécialiste allemand des labourés.
Christine Majerus à nouveau impériale sur ses terres.