Changer d'édition

King roi de la montagne, Simon Yates en rouge, Jungels audacieux
Après le rose du Giro, Simon Yates a fait connaissance avec le maillot rouge de la Vuelta.

King roi de la montagne, Simon Yates en rouge, Jungels audacieux

Photo: AFP
Après le rose du Giro, Simon Yates a fait connaissance avec le maillot rouge de la Vuelta.
Sport 2 min. 02.09.2018

King roi de la montagne, Simon Yates en rouge, Jungels audacieux

L'Américain Ben King a gagné dimanche la 9e étape du Tour d'Espagne au sommet de La Covatilla où Simon Yates a pris les commandes. En Grande-Bretagne, la 1re étape s'est jouée au sprint alors qu'il a manqué un kilomètre à Bob Jungels.

(ER avec AFP) - A la veille de la première journée de repos lundi à Salamanque, King (Dimension Data) a remporté sa deuxième étape de montagne dans cette Vuelta après celle de mardi: il a faussé compagnie à ses compagnons d'échappée avant de résister dans l'ascension finale au Néerlandais Bauke Mollema (Trek-Segafredo), deuxième au terme d'une course-poursuite haletante sur les rampes menant à cette station de ski.

«Dans la dernière ascension, je n'avais jamais autant souffert de toute ma vie. Je sens que j'ai encore l'esprit un peu embrumé», a plaisanté l'Américain (29 ans) une fois remis de sa débauche d'énergie. Aujourd'hui, c'était chouette de pouvoir montrer que ma première victoire (mardi) n'était pas arrivée par hasard», a-t-il ajouté, disant vouloir profiter d'autres opportunités d'échappées pour la suite de la Vuelta.

Le Belge Dylan Teuns (BMC) a terminé troisième de l'étape, devant le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana, 4e), le plus tranchant des favoris qui se sont neutralisés dans l'ensemble et ont opéré un resserrement en tête du classement général.

Yates (Mitchelton-Scott), arrivé 9e à un peu moins de trois minutes du vainqueur, a endossé le maillot rouge pour une petite seconde aux dépens de l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar), alors que Rudy Molard, en rouge depuis mercredi, a rapidement baissé pavillon dans l'ascension finale.

L'équipe Groupama-FDJ de Molard se consolera avec la belle prestation de Thibaut Pinot, arrivé dans le sillage des meilleurs au même titre que son compatriote Tony Gallopin (Ag2r-La Mondiale), sixième du général.

C'est une confirmation pour Simon Yates: le Britannique avait déjà porté cette saison le maillot rose de leader du Tour d'Italie avant de s'écrouler en dernière semaine. «Je ne m'y attendais pas, ce matin je voulais seulement suivre les meilleurs et ne pas perdre de temps», a réagi Yates. «C'est un peu inattendu mais ce n'est pas grave», a-t-il souri.

Peut-il tenir longtemps avec le maillot rouge ? La menace Valverde, capable de le doubler avec une simple bonification, risque de compliquer ses chances de garder la tunique de leader, d'autant que Movistar a une autre carte à jouer avec le Colombien Nairo Quintana, troisième du général à 14 secondes de Yates.

Ben Gastauer (Ag2r) a rallié l'arrivée à la 59e place à 10'49" et au classement général, le Schifflangeois pointe au 42e rang à 21'38".

Grande-Bretagne: Jungels repris à la flamme rouge

La 1re étape du Tour de Grande-Bretagne, disputée sur 174,8 km entre Pembrey Country Park et Newport a vu la victoire d'André Greipel (Lotto). Le coureur allemand a battu au sprint l'Australien Caleb Ewan (Mitchelton) et le Colombien Fernando Gaviria (Quick-Step). Du côté des Luxembourgeois, Bob Jungels, qui effectuait sa rentrée et qui prépare les Mondiaux d'Innsbruck fin septembre, s'est montré à son avantage.

Le champion national est passé à l'attaque à 5 km au sein d'un petit groupe dans lequel se trouvait son équipier Alaphilippe. Il a poursuivi son effort avant d'être repris par le peloton à hauteur de la flamme rouge. Le Luxembourgeois de la Quick-Step s'est finalement classé 48e. A noter que Jempy Drucker (BMC) a pris la 56e place. Ce lundi, la 2e étape reliera Cranbrook à Barnstaple sur 174,9 km.


Sur le même sujet

Vuelta: Wallays surprend et gagne, Yates reste en rouge
L'épilogue du Tour d'Espagne approche! Après une 18e étape de transition jeudi où l'échappé belge Jelle Wallays a surpris les sprinteurs, le peloton met le cap sur Andorre où le Britannique Simon Yates doit défendre son maillot rouge avant l'arrivée à Madrid dimanche.
TOPSHOT - Lotto Soudal's Belgian cyclist Jelle Wallays celebrates as he wins the 18th stage of the 73rd edition of "La Vuelta" Tour of Spain cycling race, a 186.1 km flat route from Egea de los Caballeros to Lleida, on September 13, 2018. (Photo by ANDER GILLENEA / AFP)
Jungels conserve sa cinquième place
Au Tour de Grande-Bretagne, Bob Jungels conserve sa cinquième place au classement général. Le Britannique Ian Stannard a remporté la septième étape.
Bob Jungels (Quick-Step) in der Abfahrt des Col du Portillon - Tour de France 2018 – 16. Etappe – Carcassonne / Bagnères-de-Luchon – 218km – Foto: Serge Waldbillig
Alaphilippe et Jungels renversent Roglic
Si la 6e étape du Tour de Grande-Bretagne disputée ce vendredi entre Barrow-in-Furness et Whinlatter Pass sur 168,3 km, est revenue à Wout Poels, c'est le Français Julian Alaphilippe qui a pris la tête du classement après avoir bénéficié du travail de Bob Jungels.
Julian Alaphilippe et les Quick-Step ont renversé Primoz Roglic.
Vuelta: De Marchi en solo, Yates toujours leader
Alessandro De Marchi (BMC) a remporté mercredi en solitaire la 11e étape du Tour d'Espagne à Luintra, au terme d'une journée spectaculaire où Thibaut Pinot a tenté, en vain, de secouer le classement général dominé par Simon Yates.
Alessandro De Marchi a joué sur son expérience dans le final pour s'offrir un succès en Galice.