Changer d'édition

Kevin Nakache (Racing): «Il nous manque quelque chose pour le top 5»
Sport 3 min. 18.04.2018 Cet article est archivé

Kevin Nakache (Racing): «Il nous manque quelque chose pour le top 5»

Kevin Nakache, ici face au F91, et ses partenaires du Racing ont des ambitions en Coupe de Luxembourg. Mais sortir l'Union Titus Pétange à domicile ne sera pas une mince affaire.

Kevin Nakache (Racing): «Il nous manque quelque chose pour le top 5»

Kevin Nakache, ici face au F91, et ses partenaires du Racing ont des ambitions en Coupe de Luxembourg. Mais sortir l'Union Titus Pétange à domicile ne sera pas une mince affaire.
Photo: Yann Hellers
Sport 3 min. 18.04.2018 Cet article est archivé

Kevin Nakache (Racing): «Il nous manque quelque chose pour le top 5»

Le Racing est passé à côté de son sujet cette saison. Heureusement, la Coupe de Luxembourg est là pour égayer son quotidien. Après Mertert-Wasserbillig et la Jeunesse, c'est l'Union Titus Pétange qui se dresse sur la route de Kevin Nakache et du club de la capitale.

Le Racing est passé à côté de son sujet cette saison. Heureusement, la Coupe de Luxembourg est là pour égayer son quotidien. Après Mertert-Wasserbillig et la Jeunesse, c'est l'Union Titus Pétange qui se dresse sur la route de Kevin Nakache et du club de la capitale.

Propos recueillis par Didier Hiégel

  • Au regard de votre effectif et des résultats enregistrés cette saison, c'est un sentiment de gâchis qui prédomine aux yeux des observateurs. Est-ce aussi le cas au sein de votre vestiaire?

Au sein du vestiaire, il ressort que nous sommes déçus de nos trois ou quatre premiers mois de championnat, une période au cours de laquelle nous n'avons pas réussi à engranger des points et à réaliser de très bonnes choses. Par après, nous avons redressé la barre, la preuve, sur les onze derniers matches, nous avons un bilan de cinq victoires, quatre nuls pour seulement deux défaites. Ce n'est pas si mal depuis que le coach Grettnich est là. Le sentiment demeure toutefois que nous aurions pu faire une très belle saison si nous avions bien débuté la compétition. Nous ne l'avons pas fait, cela prouve bien qu'il nous manque encore quelque chose pour côtoyer le top 5.

  • Le Racing compte 27 points après votre succès face à Mondorf (2-0) et va, sauf catastrophe, assurer son maintien. Il vous reste la Coupe de Luxembourg pour illuminer votre fin de saison. Est-ce un objectif avoué?

Bien sûr, c'est un objectif! Il nous reste trois matches pour aller au bout. Mais nous avons un match compliqué à négocier face à une équipe de Pétange qui nous a posé des problèmes. A chaque fois, face à eux, nous avons mené et ils sont parvenus à inverser la tendance. On espère prendre notre revanche et passer ce tour.

  • Votre adversaire de ce mercredi soir, vous a battus à deux reprises cette saison en championnat (1-2, 5e journée et 2-3, 17e journée). Qu'est-ce qui vous a manqué face à l'UTP?

Je suis surpris que cette équipe soit classée aussi bas (10e), car c'est une bonne formation. Je trouvais que ce qu'elle produisait était bien, mais la BGL Ligue est une compétition compliquée où tout le monde peut battre tout le monde. Lors de nos deux défaites face aux Pétangeois, les rencontres étaient équilibrées, je pense même qu'au match retour nous avions largement dominé une grande partie du match pour mener 2-0 jusqu'à la 60e minute. Mais nous avons perdu parce que nous n'avons pas été assez sérieux en fin de match et que, de l'autre côté, ils ont eu la réussite nécessaire pour prendre les trois points. Cette troisième manche entre nous est un match de Coupe et cela n'a rien à voir avec le championnat.

  • Peut-on s'attendre à un match ouvert entre deux équipes qui ne manquent pas de techniciens?

Oui ça devrait l'être si l'enjeu ne bloque pas les joueurs. Par ailleurs, il faut prendre en compte l'état de fatigue des deux équipes après les enchaînements des matches. De toute façon, on ne va pas jouer pour aller aux tirs au but...

  • Finaliste de la Coupe à trois reprises avec le F91, vainqueur en 2016 et 2017, quels souvenirs gardez-vous de l'épreuve?

Pour ma première demi-saison au Luxembourg - je suis arrivé à Dudelange en janvier -, nous avions perdu face à Differdange aux tirs au but (1-1 et 3 t.a.b. à  4 en 2016), puis remporté le trophée avec le coach Le Flochmoan et (Dino) Toppmöller. La finale est toujours un match particulier parce qu'il y a tout un protocole, ça clôture la saison et il y a souvent beaucoup de monde au stade. C'est un match qui sent le monde pro. C'est certainement le match le plus sympa à jouer au pays.

  • Quel est votre pronostic?

Je mise sur une victoire du Racing sur le score de 3-2.

Le programme des quarts de finale

Ce mercredi à 19h30

Grevenmacher (PH) - Differdange (BGL Ligue)

Hostert (BGL Ligue) -  US Esch (BGL Ligue)

Wiltz (PH) - Rodange (BGL Ligue)

Ce mercredi à 20h

Union Titus Pétange (BGL Ligue) - Racing (BGL Ligue)


Sur le même sujet