Changer d'édition

Kane envoie l'Angleterre au Final Four, la Suisse écarte les Diables
Harry Kane a de nouveau frappé et fait le bonheur de l'Angleterre.

Kane envoie l'Angleterre au Final Four, la Suisse écarte les Diables

Photo: AFP
Harry Kane a de nouveau frappé et fait le bonheur de l'Angleterre.
Sport 3 min. 18.11.2018

Kane envoie l'Angleterre au Final Four, la Suisse écarte les Diables

L'Angleterre s'est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des Nations en dominant la Croatie alors que la Suisse s'est offert le scalp des Diables Rouges.

(AFP) - Les «Trois Lions» finissent l'année en beauté: l'Angleterre s'est qualifiée pour les demi-finales de la Ligue des nations en prenant in extremis (2-1) sa revanche sur la Croatie, dimanche à Wembley.

Longtemps, le spectre de la demi-finale de la Coupe du monde a plané sur Londres. Comme à Moscou, les Anglais ont dominé de la tête et des épaules, tout en se montrant incapables de tuer le match avant les dix dernières minutes grâce à l'inévitable Harry Kane.

Encore une fois, le capitaine a surgi pour reprendre un coup franc de Chilwell à la 85e minute, faire exploser un Wembley en feu et offrir aux «Trois Lions» la revanche qu'ils attendaient après leur défaite en Russie.

Cette défaite envoie les finalistes malheureux du Mondial russe en Ligue B, et prive l'Espagne, qui avait besoin d'un match nul entre les deux équipes pour se qualifier, d'une place dans le «Final Four».

Le sélectionneur croate Zlatko Dalic avait raison de se méfier de la forme physique de ses joueurs. S'ils avaient réussi à décrocher cette «finale» de groupe A4 à Wembley grâce à une victoire au bout du suspense contre l'Espagne (3-2) jeudi, ils en ont payé le prix trois jours plus tard.

Déjà privés d'Ivan Rakitic, de retour à Barcelone en raison d'une lésion musculaire, ils se sont écroulés en fin de match, après avoir pourtant fait douter les Anglais en marquant contre le cours du jeu.

Comme en demi-finale du Mondial, l'Angleterre dominait largement la première période (60% de possession et 9 tirs) mais se montrait incapable de faire le break. Les Croates étaient cloués à leur surface, ne dépassant le rond central qu'à de rares occasions jusqu'à l'heure de jeu.

Kane et Lingard en sauveurs

D'abord, Sterling, lancé à pleine vitesse par Kane, oubliait Rashford et buttait sur Kalinic (11e).

Cinq minutes plus tard, Kalinic sortait au contact de Sterling, le ballon revenait sur Kane, qui tirait dans un but vide mais butait sur un défenseur, puis retentait sa chance pour être cette fois tenu en échec par le retour de Kalinic (16e).

Rashford héritait d'un long ballon de Pickford, mais perdait son duel avec Vrsaljko au moment de s'ouvrir le chemin du but (23e). La reprise de Chilwell était repoussée par un Kalinic vigilant (25e), puis celle de Barkley ne trouvait que le petit filet (40e).

Et l'Angleterre, comme en Russie, était punie: dans la surface, Kramaric, encadré par trois défenseurs, tournait et virait à plusieurs reprises pour trouver un angle, avant de décocher un tir dévié par la cuisse de Dier hors de portée de Pickford (57).

A force de pousser, et bien relancés par le coaching de Gareth Southgate faisant entrer Alli, Lingard et Sancho, les «Trois Lions» étaient enfin récompensés.

D'abord, Lingard égalisait sur une pichenette de Kane mal repoussée par la défense croate, suite à une longue touche de Gomez (77e). Puis le milieu offensif de Manchester United sauvait à nouveau les siens cinq minutes plus tard, en repoussant sur sa ligne une tête de Vida (82e).

Enfin, l'inévitable capitaine Kane prenait les choses en main. Toujours bien placé, le talisman de l'Angleterre se jetait sur le coup franc de Chilwell (85) et délivrait la nouvelle génération anglaise. Avec cette victoire sur le fil, les jeunes Lions ont montré qu'ils avaient du caractère.

La Suisse renverse la Belgique

Menée 0-2 après seulement 17 minutes de jeu et un doublé de Thorgan Hazard, la Suisse s'est imposée contre la Belgique au terme d'un match superbe (5-2). La Nati disputera le Final Four de la Ligue des nations en compagnie du Portugal et de l'Angleterre.

Homme du match, Haris Seferovic s'est offert un triplé.

La Suisse était pourtant mal embarquée, mais Haris Seferovic a remis la Suisse sur la voie du succès.
La Suisse était pourtant mal embarquée, mais Haris Seferovic a remis la Suisse sur la voie du succès.
Photo: AFP


L'Autriche s'impose 2-1 en Irlande du Nord

La Finlande s'incline en Hongrie (0-2), première pour l'Estonie en Grèce (1-0)



Sur le même sujet

Mondial 2018: Angleterre - Belgique: petit match entre amis?
Plus de la moitié de l'équipe belge joue en Premier League. Alors Angleterre - Belgique se jouera en terrain connu, même à Kaliningrad, jeudi (20h). Reste à savoir si toutes les stars des Diables Rouges seront alignées dans ce match du Mondial 2018 entre qualifiés qui pensent déjà au coup d'après.
Belgium's midfielder Kevin De Bruyne (L) and Belgium's forward Eden Hazard attend a training session on the eve of the Russia 2018 World Cup Group G football match between England and Belgium at the Kaliningrad stadium on June 27, 2018 in Kaliningrad. / AFP PHOTO / Patrick HERTZOG
La Belgique s'envole en seconde mi-temps, Kane libère l'Angleterre
Longtemps accrochée, la Belgique est montée d'un cran en deuxième période et a fini par faire craquer (3-0) le Panama, qui disputait le premier match de Coupe du monde de son histoire, lundi à Sotchi. Dans l'autre rencontre de ce groupe G, l'Angleterre a battu sur le fil la Tunisie (2-1).
18.06.2018, Russland, Wolgograd: Fußball: WM, Vorrunde, Gruppe G, 1. Spieltag: Tunesien - England im Wolgograd-Stadion. Harry Kane (l) aus England bejubelt sein Tor zum 1:0 mit Kieran Trippier. Foto: Andreas Gebert/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
C1: Barcelone et le Bayern Munich en quarts
Le FC Barcelone et le Bayern Munich sont les deux derniers qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions, après avoir battu respectivement les Anglais de Chelsea (3-0) et les Turcs de Besiktas (3-1), mercredi, en clôture des huitièmes de finale retour.
Barcelona's French forward Ousmane Dembele (L) celebrates with Barcelona's Argentinian forward Lionel Messi after scoring a goal during the UEFA Champions League round of sixteen second leg football match between FC Barcelona and Chelsea FC at the Camp Nou stadium in Barcelona on March 14, 2018. / AFP PHOTO / Josep LAGO
Il y a 50 ans: Le but le plus controversé de l'histoire
C'était le 30 juillet 1966, l'Angleterre et la RFA s'affrontaient en finale de la Coupe du monde. L'attaquant Geoffrey Hurst a inscrit le 3e but anglais dans les prolongations, un but qui a fait couler beaucoup d'encre et qui suscite toujours la polémique.