Changer d'édition

Käerjéng freiné, Rodange, le Swift et Muhlenbach se détachent
Jim Schmitz ne quitte pas Julien Hornuss des yeux. Canach a muselé Käerjéng.

Käerjéng freiné, Rodange, le Swift et Muhlenbach se détachent

Photo: Michel Dell'Aiera
Jim Schmitz ne quitte pas Julien Hornuss des yeux. Canach a muselé Käerjéng.
Sport 3 min. 08.03.2019

Käerjéng freiné, Rodange, le Swift et Muhlenbach se détachent

La 16e journée a vu le trio de tête Rodange-Swift-Mühlenbach empocher la totalité de l’enjeu. Käerjéng réalise une mauvaise affaire en partageant l’enjeu avec Canach. La situation empire pour les deux derniers, Wormeldange et Sandweiler, battus.

Par Vincent Lommel

Retrouver la BGL Ligue, Kaërjéng n'y serait pas réfractaire… sans en faire une question de vie ou de mort. La venue de Canach invaincu depuis trois matches (5 sur 9) n’allait pas être facile à négocier. Ce fut le cas. Sur une aire de jeu glissante, avec un vent prononcé, sans le concours du trio Fernandes-Bourgeois-Skrijelj, l'UNK espérait profiter de l’exclusion de Raposo (52e) pour ravir la totalité de l’enjeu. Une domination sans commune mesure ne suffira pas. Le gardien visiteur De Pina Moreira a trop peu été inquiété. Käerjéng est à trois longueurs du barragiste Mühlenbach.

Statu quo pour le trio de tête

Avant de recevoir le barragiste Mamer, le leader rodangeois s’est offert un troisième (un cinquième en tout) succès de rang en 2019. Mené 1-0 suite à un but de San Andres, le FCR a souffert le martyre à Wormeldange avant de rectifier le tir. Un… but contre son camp servira sa cause (2-1). Le FC Koeppchen n’a pas encore gagné à domicile et, pire encore, compte six points de retard sur le second barragiste (Mamer). L’étau se resserre.

Le duel entre Bissen (9e) et le Swift (2e) mettait aux prises deux formations plongées en plein doute suite à une reprise manquée. Le FC Atert continue à stagner au classement (1 sur 15). Quant aux pensionnaires du Holleschbierg, les trois premiers buts marqués en 2019 suffisent à leur bonheur et, surtout, leur permettent de conserver leur deuxième place. Le troisième larron, Mühlenbach, a fait le job à Junglinster (2-0).

L’US Esch retrouve le sourire après la frustration liée aux défaites enregistrées contre Mertert-Wasserbillig et à Rodange. Il a dompté 2-1 Wiltz qui n’avait plus connu la défaite depuis le 18 novembre (2-1 à Mühlenbach). Le choc Swift-US Esch tombe à pic.  

Erpeldange lamine Sandweiler

Rien ne va plus à l’US Sandweiler. Le déplacement à Erpeldange pouvait signifier un nouveau départ. C’est tout le contraire avec un cuisant échec 4-0. Pietrasik, Pereira, Weis et Ferreira ont surpris une défense à la ramasse en deuxième mi-temps. Le FCE s’offre un second succès en cinq jours (après celui à Bissen mardi), est invaincu en 2019 et revient à la hauteur de Canach (10e). Il ira le coeur léger à Mühlenbach.

En plein doute, Mamer a fait le plein de confiance en empochant la totalité de l’enjeu au détriment d’une formation de Mertert quasiment déjà en roue libre. Les attaquants ont eu le malheur de tomber sur un gardien mamérois, Federspiel, en grande forme.

ILS ONT DIT

Jim Thomes (président Käerjéng): «On n’a pas perdu, ce qui est une maigre consolation. A la maison, tu dois gagner. Les conditions de jeu étaient très, très difficiles. Moi, je n’aurais pas joué. On a éprouvé de terribles difficultés à se créer des occasions de but.»

Johann Bourgadel (entraîneur de Junglinster): «Malgré la défaite, je suis très content du contenu. Mes garçons ont été courageux du début à la fin. Je suis fier d’eux. Sans Boulahfari ni Rani, Mühlenbach ne gagne pas. À condition de répéter ce genre de prestation, le maintien sera très vite une affaire entendue.»

Georges Menster (entraîneur de Mamer): «La mentalité affichée était meilleure que celle de Mertert. L’équipe a donné le maximum et joue avec ses moyens. Je suis honnête: la réussite était à nos côtés. Je félicite les joueurs mais… je ne m’emballe pas. On doit confirmer cet excellent résultat lors des prochains matches. Le calendrier est difficile: Rodange, Wiltz, Swift et l’US Esch. On verra.»

Les résultats

Vendredi

Mamer - Mertert-Wasserbillig 3-1

Ce dimanche

Bissen - Swift 0-3

Wormeldange - Rodange 1-2

Junglinster - Muhlenbach 0-2

Erpeldange - Sandweiler 4-0

US Esch - Wiltz 2-1

Käerjéng - Canach 0-0

Le classement

17e journée

Dimanche 17 mars à 16h

Atert Bissen - Sandweiler

Muhlenbach - Erpeldange

Canach - Junglinster

Rodange - Mamer 

Wiltz - Wormeldange

Swift  - US Esch

Mertert-Wasserbillig - Käerjéng 


Sur le même sujet

Bissen: Paul Hunnewald jette l'éponge
Paul Hunnewald n'est plus l'entraîneur du FC Atert Bissen. Le technicien a rendu son tablier à la suite de la défaite de son club, ce dimanche, face au Swift dans le cadre de la seizième journée de Promotion d'Honneur. David Viaggi ne lui adresse aucun reproche.
Paul Hunnewald a pris la porte à Bissen.
L’US Esch assure, le Swift est seul deuxième
Une semaine avant de se rencontrer, Muhlenbach et le Swift profitent du nul de Rodange à Canach (1-1) pour conforter leurs deux premières places. Vainqueur 2-0 d’Erpeldange, l’US Esch ne lâche rien.
Junior Peixoto et l'US Esch ont remporté leur sixième victoire de la saison à Erpeldange.