Changer d'édition

Käerjéng et Mühlenbach répondent présents
Sport 3 min. 26.08.2018

Käerjéng et Mühlenbach répondent présents

Maxime Coulibaly Do (Sandweiler, en bleu) à la lutte avec Julien Hornuss (Kaäerjéng), l'UNK a pris la mesure de son hôte dimanche.

Käerjéng et Mühlenbach répondent présents

Maxime Coulibaly Do (Sandweiler, en bleu) à la lutte avec Julien Hornuss (Kaäerjéng), l'UNK a pris la mesure de son hôte dimanche.
Photo: Hans Krämer
Sport 3 min. 26.08.2018

Käerjéng et Mühlenbach répondent présents

En déplacement à Sandweiler, l’UN Käerjéng s’impose 2-0 grâce à Skrijelj et Hornuss. Une victoire logique. Mühlenbach a pris la mesure de Mamer (3-0). Le FC Mamer et Wormeldange sont derniers de classe.

Par Vincent Lommel

Une premier acte pour régler la mire. Un deuxième pour porter l’estocade. Bourgeois d’une reprise de la tête (60e) sur un coup franc de la gauche parti des pieds de Skrijelj et Hornuss (75e) d’une frappe imparable ont fait sauter le verrou au sein de la défense de Sandweiler (2-0).

La patience fut récompensée au cours d’une dernière demi-heure salvatrice - la fin de la rencontre fut gérée sans aucun souci. L’essentiel est acquis pour l’UN Käerjéng dont le bilan renseigne deux victoires lors des deux premières journées de compétition.

La remarque vaut pour Mühlenbach facile vainqueur de Mamer (3-0). Après Mertert-Wasserbillig, le Swift rêvait de mettre à terre Rodange sur ses terres. Plus facile à dire qu’à faire. Marques et Dauphin avaient permis à la formation de Serge Wolf de mener au score (1-0, 2-1) et de croire à une issue heureuse. C’était trop beau.

L’US Esch courbe l’échine, Bissen se paie Wiltz

Le scénario catastrophe s’est déroulé avec le but fatidique concédé dans les arrêts de jeu (90+3, 3-2). Après avoir ramené un bon point de son déplacement à l’US Esch, Canach n’a pas tremblé et a renvoyé Wormeldange à ses études (3-0). Billa (13e) et deux fois l’inévitable Mukendi (42e, 69e) sont les artificiers de la dominicale.

Avec Wormeldange, Mamer affiche un zéro pointé. 

Vitor Pereira et l’US Esch craignaient Mertert-Wasserbillig. Ils avaient raison. Menés au score, les Nordistes ont fait le job, remercient le trio Buchheit, Beck et Adachi (3-1) précis dans le dernier geste après le repos. Erpeldange et Junglinster n’ont pas pu se départager (2-2).

Le dernier match de la deuxième journée de championnat opposait le promu Bissen à l’ambitieux Wiltz. Dans ses installations, Bissen a mis à terre un adversaire contraint, la dernière demi-heure, à terminer à dix suite à l’exclusion de Jeangout (60e). Et, comme par hasard,  le but victorieux inscrit par Teixeira (64e) le fut dans la foulée de cette carte rouge. Première désillusion pour les Wilzois battus 2-1.

ILS ONT DIT

Carlo Tutucci (entraîneur de Sandweiler): «Malgré la défaite, je suis davantage satisfait que la semaine dernière après notre succès face à Mamer. J’avais préféré débuter avec un seul attaquant au lieu de deux. Käerjéng mérite sa victoire. Il inscrit le but d’ouverture via une phase arrêtée et nous le savions très dangereux sur ce genre d’action. C’est comme ça. L’optimisme est de rigueur.» Sorti sur blessure, Coulibaly a mal aux abdominaux. Il passera des examens cette semaine.

Carlo Tutucci a trouvé des motifs de satisfaction dans la défaite.
Carlo Tutucci a trouvé des motifs de satisfaction dans la défaite.
Photo: Hans Krämer

Nico Fernandes (joueur de Käerjéng): «Venir ici n’est jamais facile car cette équipe met beaucoup d’impact. Marquer en premier était important mais, et même à 2-0, Sandweiler n’a pas lâché. La concentration était maximale dans notre chef. On enregistre un deuxième succès de rang mais l’envie est de réaliser une série. Pour la manière, on verra un peu plus tard. Le groupe digère encore la défaite lors du match de barrage de la fin mai.»

Guy Dauphin (président de Mamer): «Nous méritions les trois points contre Sandweiler dimanche passé. Croiser le fer avec Mühlenbach, c’est autre chose! En première armure, nous étions bien en place et l’adversaire n’arrivait pas à être dangereux. Dès la reprise, on encaisse le but d’ouverture puis le second. La messe était dite. Un match plaisant. À la demi-heure, notre attaquant Colin Hilbert qui posait des problèmes à la défense locale est sorti sur civière victime d’une commotion cérébrale. J’espère que ce n’est pas trop grave.»  

Les résultats

Rodange - Swift 3-2

Mertert-Wasserbillig - US Esch 3-1

Canach - Wormeldange 3-0

Muhlenbach - Mamer 3-0

Sandweiler - Käerjéng 0-2

Erpeldange - Junglinster 2-2

Bissen - Wiltz 2-1

Le classement

Troisième journée

Jeudi 30 août à 20h

Käerjéng - Muhlenbach

Dimanche 2 septembre à 16h

Erpeldange - Bissen

Junglinster - Sandweiler

Mamer - Canach

Wormeldange - Mertert-Wasserbillig

US Esch - Rodange

Wiltz - Swift


Sur le même sujet

Rodange et le Swift se font peur, Junglinster monte sur le podium
Le promu wormeldangeois espérait débloquer son compteur à l’occasion de la quatrième journée. C’est manqué. Une «Madjer» de De Sousa (55e) suffit au bonheur du FCR 91. Battus, Wormeldange et Erpeldange occupent les deux derniers sièges. Le Swift a joué avec le feu contre Bissen.
David Fleurival et Daniel Marques / Football Promotion d'Honneur, Luxembourg  / Journée 4 /  Saison 2018-2019 / 16.09.2018 / FC Rodange 91 - Koeppchen Wormeldange / Stade Jos Philippart, Rodange / Photo : Michel Dell’Aiera
PH: Mamer retrouve le sourire, Bissen sur le podium
Battu à deux reprises, Mamer a décroché un premier succès, 3-0 contre Canach. Un résultat inespéré! Troisième défaite de rang pour Wormeldange bon dernier de classe alors que Rodange a fait le job à l’US Esch.
Rodrigues Ribeiro Rodrigo (3 jeunesse Canach) - Federspiel Mike (gardien fc Mamer) 
promotion d honneur /  3 eme journée / saison 2018-2019 / 02-09-2018 / FC MAMER 32 - JEUNESSE CANACH / stade municipale de Mamer
photo : Vincent Lescaut