Changer d'édition

Junglinster écarte Niederkorn, le Racing solide deuxième
Sport 25 7 min. 07.04.2019 Cet article est archivé

Junglinster écarte Niederkorn, le Racing solide deuxième

Noémi Tiberi (en blanc) et la Jeunesse Junglinster ont écarté le Progrès de Julia Battisti.

Junglinster écarte Niederkorn, le Racing solide deuxième

Noémi Tiberi (en blanc) et la Jeunesse Junglinster ont écarté le Progrès de Julia Battisti.
Photo: Stéphane Guillaume
Sport 25 7 min. 07.04.2019 Cet article est archivé

Junglinster écarte Niederkorn, le Racing solide deuxième

Le point après la 17e journée de championnat

Par Gérôme Henrionnet

Bettembourg facile vainqueur à Mamer sur le score de 4-0 maintient son avance sur le Racing. Dans le choc de la 17e journée, Junglinster en l’emportant à domicile 1-0 a repris la troisième place à Niederkorn, son adversaire du soir. Victorieux de Rosport, Larochette s’offre sa première victoire de la saison et garde un petit espoir de se maintenir. 

Le Racing solide deuxième

Depuis que Carlo Calmes a succédé à Claudine Miller, Wincrange n’avait pas connu la défaite. En accueillant le Racing, les partenaires de Martine Schon espéraient poursuivre cette bonne série. Avec une défense à cinq, les Nordistes avaient décidé d’attendre leur adversaire et de jouer les contres. Cela a failli payer à plusieurs occasions mais elles manquèrent cruellement d’efficacité devant le but.

Les joueuses de la capitale, dominatrices dans le jeu, auraient pu aussi «tuer»le match avant la pause mais elles rentraient au vestiaire avec un avantage d’un seul but, marqué par Elodie Martins (0-1, 20e).

En seconde période le match fut plus équilibré. A l’heure de jeu, Wincrange, logiquement, égalisait par Julie Marques (1-1, 60e). Les locales auraient même pu mener au score. Sur une action litigieuse dans la surface de réparation, l’arbitre de la rencontre ne jugea pas nécessaire de siffler penalty, au grand dam de Carlo Calmes.

Serge Bix, voyant que son équipe jouait au petit trot, remobilisait ses troupes pour le dernier quart d’heure. Bien lui en prit puisque Elodie Martins redonnait l’avantage aux visiteuses (1-2, 80e) avant que Julie Wojdyla ne scelle définitivement la victoire du Racing (1-3, 89e).

Junglinster écarte le Progrès du podium

Même si les deux équipes n’espèrent plus grand-chose du championnat, il était hors de question pour Junglinster et Niederkorn de jouer petit bras à l'occasion du choc de la 17e journée. Dès l’entame du match les deux formations se montraient entreprenantes.

La première grosse occasion est pour Niederkorn. A la 10e minute, Tamara Cardoso voit une frappe de Maité Machado s’écraser sur sa transversale. Piquées au vif, les locales réagissent. Sur une touche rapidement jouée, Jessica Birkel centre pour Sara Olivieri qui laisse passer le ballon pour Maeve O’Hannrachain et cette dernière ouvre le score (1-0, 35e).

Dès lors, les deux équipes se rendent coup pour coup. Peu avant la pause, Alexia Moock part seule au but, rentre dans la surface de réparation et au moment d’armer sa frappe se fait tacler sèchement par Nadine Tangeten. Pour l’arbitre de la rencontre, M. Verloove, il n’y a rien de répréhensible dans ce geste défensif et  décide de ne pas siffler penalty.

La seconde période est une copie conforme de la première sur le plan de la qualité du jeu. Solidaires et pugnaces, les joueuses de Junglinster préserveront leur avantage d’un but jusqu’au terme de la rencontre.

Bettembourg sans trembler

En dominant Mamer 4-0, Bettembourg a remporté sa 15e victoire en 17 rencontres en Ligue 1. Une nouvelle fois, les Bettembourgeoises ont fait preuve de sérieux et se sont rapidement mises à l’abri. Sur un coup franc de Tammy Aniset, Amélie Albrand a ouvert le score de la tête dès la 14e minute. Elle sera imitée quelques instants plus tard par Senada Ceman (0-2, 32e) .

Certaines de leur force, les visiteuses attendront la seconde période pour accentuer leur avance. Sur une frappe de Kate Thill, à l’entrée de la surface de réparation, la gardienne locale relâchait le ballon dans les pieds d’Anoucka Besch qui marquait (0-3, 75e). En toute fin de match, Senada Ceman s’offrira un doublé pour le quatrième but de Bettembourg (0-4, 89e).

Ce succès permet aux joueuses de Dani Nunes de se rapprocher un peu plus du titre.

Première victoire pour Larochette

Il aura fallu attendre la 17e journée pour voir les joueuses de Luis Filipe Centeio Silveira remporter leur premier match de la saison, contre le FC Victoria, sur le score de 3-2.

Cette victoire, Larochette a été la chercher avec cœur, courage et beaucoup d’abnégation. Menées 0-1 dès la première minute puis 0-2 en début de seconde période, les locales, qui n’ont jamais connu la victoire dans ce championnat, ont su profiter de la suffisance rosportoise pour revenir au score puis l’emporter en fin match.

Malgré cette première victoire, Larochette onzième au classement, reste relégable avec cinq points de retard sur Rosport qui est barragiste.

L'Entente Itzig/CeBra renverse Ell

En menant deux à zéro au bout de vingt minutes de jeu grâce à des réalisations de Lisa Kneip (10e) et d’Annick Henkel (19e), Ell avait la possibilité de remporter sa deuxième victoire de la phase retour. Pourtant, les joueuses de Paul Wilwerding ont craqué assez rapidement puisque Melania Morgado (23e) et Cathy Silva (31e) ont ramené  les deux équipes à égalité juste avant la pause.

En seconde période, Ell a continué à faire le jeu tandis que les visiteuses pratiquaient un jeu plus direct. Comme le dit Fernando Da Silva, l’entraîneur de l’ENT Itzig/CeBra, «jouer proprement sur ce terrain c’est toujours très compliqué».

Grâce à cette tactique, par deux fois Lisa Noesen (51e et 70e) ont trompé la gardienne locale. Heureux de cette victoire, Fernando Da Silva avouait après le coup de sifflet que «le score ne reflète pas le match».

ENT Wormeldange/Munsbach/CSG - FC Schifflange 95 3-0 forfait

Ils ont dit

Ronald Martinelli  (Junglinster): «Nous avons assisté à un match très physique avec beaucoup de duels. Compte tenu des nombreuses occasions en notre faveur, nous méritons la victoire. Nous avons manqué de réalisme mais je félicite les filles pour leur investissement».

Sabrina Deda (Niederkorn): «Je regrette le manque de fair-play des joueuses de Junglinster. En deuxième période, elles cherchaient uniquement à mettre des coups pour blesser. A aucun moment elles n'ont mérité cette victoire.»

Sarah Elias (Niederkorn): «La malchance nous poursuit. Nous tirons sur la transversale, nous avons été privées d’un penalty indiscutable, de plus nous écopons de cartons jaunes non justifiés. Cette défaite a vraiment un goût amer».

Ligue 2: Diekirch prend le large

Diekirch, le leader, a déroulé à domicile contre le dernier de la classe, Bissen. Avec un quintuplé de Gomes Mereiles, un quadruplé de Costa, un triplé de Magalhaes et des buts de Delgado et De Sousa, Diekirch s’est facilement imposé 14-1.

Cette victoire est d’autant plus importante que son dauphin et futur adversaire, le Fola, a été tenu en échec par l’ENT Pratzerthal/Grevels sur le score 1-1.

Après sa victoire de la semaine dernière face à Bissen, on pouvait penser que Hesperange avait retrouvé une certaine dynamique pour aborder au mieux la dernière ligne droite. Au contraire, les joueuses de Boris Cigale, en perdant 3-4 face à l’ENT Aspelt/Remich/Bous, perdent encore de précieux points dans la course à l’accession et se voient même sortir du podium par l’ENT Differdange/Luna facile vainqueur de Ell II 2-6.

Bettembourg II, qui a déjà assuré son maintien en Ligue 2, a été défait 2-6 sur le terrain de l’ENT CeBra/Itzig II. Dans la rencontre des mal classés, Vianden gagne faute de combattantes puisque Junglinster II avait déclaré forfait avant la rencontre.

L'affiche à suivre 

A six journées de la fin du championnat de Ligue 2, le Fola deuxième, recevra le leader Diekirch. Les joueuses d’Elton Delgado, qui comptent actuellement cinq points d’avance avec un match en moins auront l’occasion en cas de victoire sur son dauphin, de se rapprocher d’une montée directe en ligue 1.

Ligue 3 : Bertrange et Mertert-Wasserbillig creusent l’écart

Bertrange et l’Union Mertert-Wasserbillig, en l’emportant respectivement 2-1 contre Wiltz et 6-0 contre Rumelange, font incontestablement la bonne affaire de cette 19e journée. En effet, leurs principaux adversaires à l’accession directe en Ligue 2, Diekirch II défait 1-3 à Pétange, et Pfaffenthal-Weimerskirch, tenu en échec 1-1 à Käerjéng, se voient désormais distancés de sept points.

En l’emportant 2-1 face à l’ENT Uelzechtdall, l’ENT Hosingen/Norden garde espoir pour accrocher les barrages.

Dans les autres rencontres Larochette II et Merl-Belair n’ont pas pu se départager (0-0) et Ell III a battu le Fola II, sur sa pelouse, sur le score de 3-0.

 

 


Sur le même sujet

En s’imposant sur sa pelouse face à Ell sur le score de cinq buts à deux, Mamer a non seulement repoussé son adversaire du jour à cinq points, mais rebascule par la même occasion dans la première partie du classement. Quant à l’ENT Wormeldange/Munsbach/CSG et Junglinster, ces deux équipes profitent de la contre-performance de Niederkorn pour se rapprocher du podium.
Melody Laurent face à Andreia Faria. Mamer s'est imposé face au SC Ell 5-2.
Avec cinq points d’avance sur Niederkorn, Bettembourg reste au sommet du classement de Ligue 1 tandis que Junglinster a subi sa deuxième défaite consécutive. Dans la lutte pour le maintien, Rosport se donne un peu d’air en gagnant contre Larochette.
L'Entente Rosport/USBC/Christnach n'a pas fait dans la demi-mesure contre Larochette.