Changer d'édition

Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut
Sport 1 6 min. 29.03.2019 Cet article est archivé

Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut

Bob Jungels a été l'auteur une nouvelle fois d'un numéro de funambule sur les monts flamands. Il ne lui a manqué que quelques bornes pour conclure en solo.

Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut

Bob Jungels a été l'auteur une nouvelle fois d'un numéro de funambule sur les monts flamands. Il ne lui a manqué que quelques bornes pour conclure en solo.
Photo: Serge Waldbillig
Sport 1 6 min. 29.03.2019 Cet article est archivé

Jungels dynamite le Grand Prix de l'E3, Stybar conclut

Le Tchèque Zdenek Stybar a remporté le 62e E3 Harelbeke Binckbank Classic après un grand numéro de Bob Jungels. Le champion national a animé la course avant d'être rejoint à 7 km de l'arrivée. Stybar est le premier Tchèque à remporter cette épreuve World Tour de 203,9 km.

(ER/CN) - Bob Jungels (Deceuninck - Quick Step) a fait voler la course en éclats à un peu plus de 60 km de l'arrivée. Le champion national est sorti du groupe des favoris pour rejoindre six bornes plus loin les échappés. Cette initiative du vainqueur de Kuurne - Bruxelles - Kuurne confirmait l'envie d'une course de mouvement initiée plus tôt par son équipe avec des tentatives de Zdenek Stybar et Philippe Gilbert. 

Bob Jungels a ensuite accéléré dans le Paterberg et seul le Suisse Marc Hirschi (Team Sunweb) est parvenu à répondre dans un premier temps avant que Nils Politt (Katusha) et Jasha Sütterlin (Movistar) ne se joignent à eux.

Jempy Drucker (Bora) que l'on avait vu pister Jungels au début de son échappée, est rentré dans les rangs avant de connaître des ennuis techniques à 38 km de l'arrivée. L'écart était retombé à 36'' au sommet du Vieux Quaremont, mais Jungels a remis une couche à 30 km du but dans la Karnemelkbeekstraat. Un moment de bravoure, mais c'était toutefois un peu loin pour un coureur en solitaire. 

Rejoint à 7 km de l'arrivée sous l'impulsion du trio Van Avermaet-Van Aert - Bettiol, Bob Jungels se mettait au service de Zdenek Stybar qui battait au sprint Wout van Aert et Greg Van Avermaet. Bob Jungels, cinquième, savourait le succès de son coéquipier en levant les bras aussi. Stybar a signé le vingtième succès de l'équipe Deceuninck - Quick Step cette saison.

Lauréat du Nieuwsblad au début du mois de mars, l'ancien champion du monde de cyclo-cross s'est offert une deuxième victoire dans une classique cette année. La formation belge aligne les succès de prestige depuis le début de saison. Avec Het Nieuwsblad (Zdenek Stybar), Kuurne-Bruxelles-Kuurne (Bob Jungels), les Strade Bianche, Milan - San Remo (Julian Alaphilippe) et le GP de l'E3 ce vendredi, le «Wolfpack» a ajouté un nouveau trophée à son impressionnant tableau de chasse.

«Je n'avais pas au départ d'excellentes sensations mais j'ai pu compter sur le soutien de Jungels à qui j'ai conseillé de partir parce qu'il se sentait bien. Moi, j'ai pu rester dans l'ombre ce qui m'a permis de retrouver de meilleures sensations pour le final», a déclaré le vainqueur du jour. «Je vais pouvoir regarder maintenant vers le Tour des Flandres (le 7 avril)», a ajouté l'élégant coureur tchèque, à qui il manque encore, à l'âge de 33 ans, la consécration d'un monument. Présent à trois reprises dans les dix premiers du Tour des Flandres, il s'est présenté deux fois pour la victoire au vélodrome de Paris-Roubaix (2e en 2015 et 2018).

Parmi les enseignements de la course, Van Aert (déjà 3e des Strade Bianche et 6e de Milan-Sanremo) a démontré sa régularité dans les classiques, pour sa première année pleine au plus haut niveau, et Van Avermaet sa solidité en vue du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix.

Du côté des Luxembourgeois, Jempy Drucker était particulièrement frustré par la tournure des événements. Le coureur de la Bora a connu quelques pépins durant la course. «Tout a commencé par une crevaison à un peu plus de 100 km de l'arrivée. Puis j'ai dû mettre pied à terre dans le Taaienberg. J'ai effectué de nombreux efforts pour revenir et peut-être que j'aurais pu suivre Bob quand il a attaqué. Et puis dans le Vieux Kwaremont, une branche s'est glissée dans le dérailleur, la course était finie pour moi. Peter Sagan a aussi connu les mêmes soucis dans le final.»

L'autre nouvelle encourageante dans le camp grand-ducal, c'est la bonne prestation d'ensemble de Tom Wirtgen. Au contraire du Nieuwsblad, il n'est pas parvenu à intégrer l'échappée et pour cause puisque ses équipiers Lionel Taminiaux et Aksel Nömmela ont intégré le groupe de tête peu après le premier secteur pavé et la première difficulté du jour le Katteberg après une trentaine de kilomètres de course.  

«Je m'étais fixé comme but de rejoindre l'arrivée, le contrat est rempli. Je suis satisfait de ma prestation. Je suis arrivé avec le groupe qui s'est battu pour la 20e place», a commenté le coureur de Wallonie-Bruxelles qui disputera ce dimanche Gand-Wevelgem.

Enfin Alex Kirsch, à l'image de son équipe Trek-Segafredo, ne gardera pas un souvenir impérissable de cette journée puisqu'il a abandonné comme en 2017 lors de sa première participation. «Dans le Taaienberg, l'équipe était mal placée et nous avons dû faire des efforts pour revenir puis dans le Boigneberg, on a tout donné pour permettre à Stuyven de rejoindre le premier peloton. Par la suite, ma course était terminée.»  

Le classement

1. Zdenek Štybar (CZE/Deceuninck - Quick-Step)

2. Wout van Aert (BEL/Team Jumbo - Visma)

3. Greg Van Avermaet (BEL/CCC Team)

4. Alberto Bettiol (ITA/EF Education First)

5. Bob Jungels (Deceuninck - Quick-Step) à 3"

6. Nils Politt (ALL/Team Katusha - Alpecin) à 1'04"

7. Matteo Trentin (ITA/Mitchelton - Scott)

8. Oliver Naesen (BEL/AG2R La Mondiale)

9. Jasha Sütterlin (ALL/Movistar Team)

10. Marc Hirschi (SUI/Sunweb)

43. Tom Wirtgen (LUX/Wallonie-Bruxelles) à 2'49"

78. Jempy Drucker (LUX/Bora) à 3'48"

Abandon: Alex Kirsch (LUX/Trek)

175 coureurs au départ, 99 classés

Zdenek Stybar n'était pas sûr de son sprint. Le Tchèque a essayé d'attaquer deux fois dans le final avant de finalement se montrer impérial.
Zdenek Stybar n'était pas sûr de son sprint. Le Tchèque a essayé d'attaquer deux fois dans le final avant de finalement se montrer impérial.
Photo: Serge Waldbillig

Catalogne: Schachmann gagne en solo, Lopez reste leader

(AFP). - L'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) a résisté au retour des sprinteurs pour remporter en solitaire la cinquième étape du Tour de Catalogne, vendredi à Sant Cugat del Vallès, où le Colombien Miguel Angel Lopez (Astana) a conservé son maillot blanc de leader.

Apparu comme le plus fort au sein d'une échappée de quatre hommes, l'Allemand (25 ans) est parti seul dans les derniers kilomètres et a gagné détaché, avec seulement 13 secondes d'avance sur le peloton où figurait Lopez, 10e de l'étape.

«Sur les 40 derniers kilomètres, j'ai pris en charge une grande partie du travail de l'échappée. Mais le groupe ne s'entendait plus très bien donc j'ai attaqué et j'ai réussi l'une de mes plus belles courses», a savouré Schachmann.

C'est une belle revanche pour lui après sa deuxième place derrière le Belge Thomas De Gendt lundi lors de la première étape.

Le sprint massif a été réglé par l'Australien Michael Matthews (Sunweb), deuxième de l'étape, devant le Sud-Africain Ryan Gibbons (Dimension Data).

Après un succès en Italie sur le GP Industria & Artigianato mi-mars, c'est la deuxième victoire de Schachmann cette saison, et la deuxième de sa carrière sur le Tour de Catalogne après un premier succès d'étape l'an dernier.

«J'aime beaucoup cette course, j'aime son parcours, chaque jour c'est assez difficile avec beaucoup de dénivelé et de montée. Cela me convient très bien», s'est-il réjoui.

Le classement général reste sans changement, malgré une image spectaculaire en fin d'étape: le Colombien Egan Bernal (Sky), troisième du général, a fini l'étape à pied, vélo sur l'épaule, après un incident mécanique. Ce contretemps étant survenu dans la zone neutralisée des trois derniers kilomètres, il a été crédité du même temps que le peloton.

Ben Gastauer (Ag2r-La Mondiale) a fini 84e de l'étape à 2'40". Au général, le Luxembourgeois gagne six places (71e) à 33'09".

Samedi, la sixième et avant-dernière étape conduira le peloton de Valls à Vilaseca sur 169,1 km, avec un parcours une nouvelle fois accidenté et un nouveau bras de fer en perspective entre baroudeurs et sprinteurs.    


Sur le même sujet

Tour des Flandres: Bettiol prend date, Jungels trop court
L'Italien Alberto Bettiol (Education First) a remporté ce dimanche à Audenarde la 103e édition du Tour des Flandres. Il a devancé sur la ligne Kasper Asgreen (Deceuninck) et Alexander Kristoff (UAE). Bob Jungels a pris la seizième place à 17''.
Alberto Bettiol (I/Education First) - Tour de Flandres - Flandernrundfahrt - Ronde Van Vlaanderen - Men Elite - Foto: Serge Waldbillig
Un parfum de Tour des Flandres plane sur Harelbeke
A dix jours du Ronde, les spécialistes des Flandriennes et le quatuor Jungels-Drucker-Kirsch-Wirtgen se retrouvent ce vendredi à Harelbeke pour le GP de l'E3. Une répétition générale grandeur nature du Tour des Flandres, programmé le 7 avril.
Das Feld mit Alex Kirsch (L/Trek) im Kemmelberg - 3 Daagse Brugge/De Panne - Foto: Serge Waldbillig
Bob Jungels s'impose à Kuurne avec panache
Bob Jungels a remporté ce dimanche Kuurne-Bruxelles-Kuurne disputé sur 201,1 km où Alex Kirsch, dans un premier temps, a joué les éclaireurs. Le champion national a placé son attaque décisive à 16 km du but.
Luxembourg's  Bob Jungels of Deceuninck - Quick-Step celebrates as he crosses the finish line to win the 71st edition of the Kuurne-Brussels-Kuurne one day cycling race, 200,1 km from Kuurne to Kuurne via Brussels on March 3, 2019, in Kuurne. (Photo by JASPER JACOBS / Belga / AFP) / Belgium OUT
Tour de Catalogne: le grand numéro de De Gendt, Jungels dixième
Le Belge Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) s'est imposé en solitaire au bout de la troisième étape du 98e Tour de Catalogne, disputée ce mercredi sur 153 km entre Sant Cugat des Valles et Camprodon, et chipe au passage le maillot de leader à l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar). Bob Jungels (Quick-Step Floors) a fini dixième de l'étape, à 20 secondes.