Changer d'édition

Julien Hornuss (Käerjéng): «Il nous manque quelque chose»
Julien Hornuss ne se berce pas d'illusions, mais ne rend pas les armes pour autant. Dans quinze jours, on saura où en est réellement l'UNK.

Julien Hornuss (Käerjéng): «Il nous manque quelque chose»

Photo: Michel Dell'Aiera
Julien Hornuss ne se berce pas d'illusions, mais ne rend pas les armes pour autant. Dans quinze jours, on saura où en est réellement l'UNK.
Sport 3 min. 05.04.2019

Julien Hornuss (Käerjéng): «Il nous manque quelque chose»

Julien Hornuss (32 ans) a quitté Rodange pour Kaërjéng l’été dernier. Battue 2-0 par le club de la Chiers en match d’alignement ce mercredi, son équipe voit le Top 3 s’éloigner irrémédiablement. Tentatives d'explications.

Propos recueillis par Vincent Lom

mel

  • Julien, après avoir perdu deux points à Wiltz dimanche, en voilà trois autres soit cinq en trois jours. N'est-ce pas trop?

La roue tourne vite. L’exemple de la dernière journée est interpellant. Wiltz égalise à la 89e minute (1-1). Rageant. Rodange et Mühlenbach avaient joué dès jeudi et vendredi. Ces équipes ont inscrit le but victorieux dans les arrêts de jeu (90+2). De petites différences qui font la différence. La défaite 2-0 contre le FCR 91 fait mal. L’UNK pointe au cinquième rang. Ce classement est conforme à la logique.

  • L'effectif mis à disposition de Roland Schaack ne peut-il pas mieux faire (5e, 34 sur 57)?

Il est relativement jeune, manque de caractère, n'a pas ce vice nécessaire pour permettre à la roue de tourner en sa faveur. Un jeune joueur n'est pas jeune tout le temps. Peu importe son âge, il doit gagner en maturité. Les résultats enregistrés face aux adversaires qui nous précèdent au classement sont insuffisants. Ravir un point sur six contre Rodange, deux sur six face à Mühlenbach ou s'incliner contre le Swift et l'US Esch est révélateur: il nous manque quelque chose. À un moment, tu dois mettre tes occasions au fond.

  • Le Swift et l'US Esch sont vos prochains adversaires. L'occasion est belle de frapper un grand coup. L'espoir renaîtrait-il?

À voir. Rodange n'était pas supérieur mais il a frappé aux bons moments. Nous menions 1-0, 2-1 face au Swift au match aller - c'était le premier match de Dan Theis - avant de perdre 3-2. L'US Esch l'avait emporté 1-0 suite à un but inscrit en fin de match (90+2). Les différences dont je parlais. Vu l'arrivée de Flavio Becca, ne pas monter pour le Swift serait vécu comme une catastrophe. On essaiera de prendre notre revanche. Faire le plein (6 sur 6) ne voudra rien dire. Je vois mal ces deux équipes perdre beaucoup de points d'ici le 19 mai. Et devant, il y a Rodange (+10) et Mühlenbach (+8). Prétendre à un autre classement que le Top 4-Top 5 s'annonce très compliqué.

  • Rendez-vous les armes?

Nullement. On va jouer le coup! Je suis réaliste et je ne m'attends plus à grand-chose. Il faut raison garder.

  • Aviez-vous rejoint l'UNK pour retrouver la BGL Ligue?

Pas du tout. Après six saisons au Fola, je désirais souffler. J'avais signé un contrat de trois ans à Rodange mais j'ai quitté (via prêt) le club après deux ans. Mon travail m'empêchait de participer à l'entraînement du lundi, ce qui dérangeait le staff rodangeois… au contraire de celui de Käerjéng. Roland Schaack et Jim Thomes (président) ne voyaient pas cette «absence» (liée au travail) d'un mauvais oeil à condition de m'investir lors des autres séances. Aucun problème. J'ai foncé.

  • Comment jugez-vous vos prestations?

Je ne débarquais pas pour être meilleur buteur ni meilleur passeur. Mon rôle est celui de détonateur. Avec quatre buts et cinq assists, je ne me débrouille pas si mal. Le premier tour fut un peu compliqué mais le deuxième est meilleur. En théorie, je reste à Käerjéng. L'envie est là. La direction est satisfaite de mes services. Je reste. 

20e journée - dimanche à 16h 

Junglinster - Wiltz

Käerjéng - Swift

Erpeldange - Rodange

Wormeldange - Bissen

Mamer - US Esch

Muhlenbach - Canach

Sandweiler - Mertert-Wasserbillig



Sur le même sujet

L’US Esch assure, le Swift est seul deuxième
Une semaine avant de se rencontrer, Muhlenbach et le Swift profitent du nul de Rodange à Canach (1-1) pour conforter leurs deux premières places. Vainqueur 2-0 d’Erpeldange, l’US Esch ne lâche rien.
Junior Peixoto et l'US Esch ont remporté leur sixième victoire de la saison à Erpeldange.