Changer d'édition

Joubert écœure le Fola, Da Mota le torpille
Sport 5 min. 04.04.2015 Cet article est archivé
Football / Quart de finale de la Coupe

Joubert écœure le Fola, Da Mota le torpille

Jonathan Joubert, qui arrête ici le penalty de Ronny Souto était un des hommes forts du F91 sur la pelouse du stade Emile Mayrisch.
Football / Quart de finale de la Coupe

Joubert écœure le Fola, Da Mota le torpille

Jonathan Joubert, qui arrête ici le penalty de Ronny Souto était un des hommes forts du F91 sur la pelouse du stade Emile Mayrisch.
Photo: Fernand Konnen
Sport 5 min. 04.04.2015 Cet article est archivé
Football / Quart de finale de la Coupe

Joubert écœure le Fola, Da Mota le torpille

Dudelange s'est qualifié pour le dernier carré de la Coupe de Luxembourg en éliminant le Fola trois buts à un. Dominateurs en première période, les Eschois se sont heurtés à un excellent Joubert alors que Dan da Mota a soigné son retour.

Dudelange s'est qualifié pour le dernier carré de la Coupe de Luxembourg en éliminant le Fola trois buts à un. Dominateurs en première période, les Eschois se sont heurtés à un excellent Joubert alors que Dan. da Mota a soigné son retour.

Le match. Le Fola a clairement pris le match à son compte avec des actions qui sont allées crescendo. Une première tête de Bernard sur un centre de Françoise obligeait Joubert à une première parade (7e). Deux minutes plus tard, le gardien de l'équipe nationale sauvait les siens d'un magnifique arrêt. Françoise avait enrhumé Schnell sur la gauche, Souto passait à côté du centre, mais Laterza avait suivi pour placer une frappe que tout le stade voyait déjà au fond des filets.

Décidément très en verve, Joubert allait encore se montrer décisif à la 13e minute. Maury stoppait fautivement Payal dans la surface de réparation et M. Durieux désignait le point de penalty. Déjà buteur de cette façon en championnat au stade Jos Nosbaum, Souto s'élançait mais Joubert sortait proprement un envoi qui manquait de conviction (9e).

Dudelange avait beaucoup de mal à sortir la tête de l'eau. Da Mota, positionné en pointe au côté de Karapetian, s'essayait du droit mais Hym était vigilant (21e). Le Fola trouvait la juste récompense de ses efforts lorsque Dallevedove brossait un coup franc excentré sur la droite à 25 m des buts de Joubert. Laterza déviait le ballon de la tête et Klein, à bout portant, secouait les filets (1-0).

Le Fola était lancé sur une voie royale, mais allait vivre une fin de premier acte cauchemardesque. Da Mota sonnait une première charge au terme d'un raid solitaire, mais Hym déviait l'envoi de l'international. Benajiba frappait ensuite petit côté et le portier eschois devait encore s'employer.

Le match connaissait un double tournant en quatre minutes. Sur un corner de Benajiba, Maury s'élevait le plus haut pour remettre les deux équipes à égalité (1-1, 41e). Juste avant la pause, Da Mota exploitait un travail de Karapetian dans un petit périmètre et postait son équipe aux commandes (1-2, 45e).

Andrej Kericà la lutte avec Laurent Jans.
Andrej Kericà la lutte avec Laurent Jans.
Photo: Fernand Konnen

Le bijou de Da Mota

Dudelange avait signé un petit hold-up mais gommait rapidement cette injustice en faisant preuve de plus de maturié que son adversaire lors du second acte. Da Mota osait d'abord un lob audacieux trop enlevé.

Le dénominateur commun à la première période s'appelait Jonathan Joubert qui écœurait Hadji à deux reprises avant que le match ne prenne son orientation définitive sur un chef-d'œuvre de Da Mota. A un peu plus de seize mètres des buts, légèrement sur la droite, l'international enveloppait une merveille de frappe du gauche. La lucarne de Hym déguste toujours (1-3, 63e).

Assommé par ce coup du sort, le Fola n'allait jamais s'en relever malgré les risques tactiques pris par Jeff Strasser. C'est au contraire Dudelange qui profitait des boulevards pour placer quelques contres rondement menés, mais la finition faisait défaut.

Dudelange se qualifie ainsi pour le dernier carré et marque sans aucun doute des points sur le plan psychologique en vue de la dernière ligne droite en championnat.

L'homme du match. Un arrêt décisif sur une frappe de Laterza, un penalty stoppé puis une superbe parade sur une tentative de Hadji en seconde période. Jonathan Joubert a été l'homme de la situation ce samedi soir. Le gardien de la sélection n'a pas été perturbé par une semaine internationale un peu agitée.

Le fait du match. Il aurait mérité de partager la rubrique ci-dessus avec son compère de l'équipe nationale, mais son troisième but valait à lui seul le détour. Une frappe enroulée qui sied si bien aux gauchers. Placardé pendant de longues semaines, Dan Da Mota avait soif de revanche et faim de terrain. On l'a retrouvé à la pointe de l'attaque comme à la belle époque d'Etzella. Deux buts plus tard, c'est mission largement accomplie.

Christophe Nadin

Emmanuel Françoise, qui tente ici de déborder Yassine Benajiba, ne parviendra pas à relancer le Fola.
Emmanuel Françoise, qui tente ici de déborder Yassine Benajiba, ne parviendra pas à relancer le Fola.
Photo: Fernand Konnen

Ils ont dit

Jeff Strasser:" Pendant 39 minutes, on a été la meilleure équipe sur le terrain. On aurait pu mener 2-0 mais en l'espace de cinq minutes, on fait deux erreurs stupides. Une erreur de marquage sur un corner puis sur une touche où on doit toujours être deux contre un. Ici, c'était du un contre un. Ce ne sont pas de vraies occasions, mais c'est la qualité de Dudelange. On se vole le fruit de nos efforts. Joubert fait de bons arrêts mais Hadji doit être plus adroit devant le but. Le troisième but nous fait mal. On aura le temps d'analyser cette défaite. Je ne veux pas parler du championnat aujourd'hui."

Sébastien Grandjean: "La Coupe, tu marches ou tu t'arrêtes. Les garçons ont su réagir après une entame de match très difficile. Le Fola menait à la marque logiquement. Jona a arrêté un penalty mais on ne s'est pas affolé. On a su faire le gros dos avant de réagir. Au niveau de la vitesse de jeu, on peut faire encore mieux. Dan da Mota? C'est un très bon joueur. Je savais depuis deux semaines que Dan jouerait en pointe ce match. Je suis heureux pour lui. C'est la meilleure façon de mettre fin à une polémique."

Fola - Dudelange 1-3

Stade Emile Mayrisch, pelouse en bon état, arbitrage de M. Durieux assisté par MM. Lima de Sousa et Mateus Santos, 650 spectateurs. Mi-temps: 1-2.

Evolution du score: 1-0 Klein (27e), 1-1 Maury (41e), 1-2 Da Mota (45e), 1-3 Da Mota (63e).

Corners: 9 (4+5) pour le Fola, 5 (4+1) pour Dudelange.

Cartons jaunes: Souto (45e, tacle sur Benajiba) et Kirch (52e, tacle sur Benajiba) au Fola.

• FOLA: Hym; Jans, Klein, Bernard, Kirch (67e Lukic); Laterza, Payal, Souto (65e Hornuss), Dallevedove; Françoise (75e Klapp), Hadji.

Joueurs non-alignés: Cabral, Keita.

Entraîneur: Jeff Strasser.

• DUDELANGE: Joubert; Schnell (82e Benzouien), Maury, Prempeh; R. De Sousa, Pedro, Nakache (46e Cruz), Laurienté, Benajiba, Da Mota (75e Keric), Karapetian

Joueurs non-alignés: Kerschen, Teixeira.

Entraîneur: Sébastien Grandjean.


Sur le même sujet

Ce mercredi en Europa League
Le Fola l’a fait! Vainqueur 4-1 de l’Inter Bakou (4-2 sur les deux matchs) le Club Doyen passe un tour de qualification supplémentaire et retrouvera les Suédois d’Ostersunds au troisième tour. Les hommes de Jeff Strasser ont livré une prestation quasi parfaite ce jeudi soir.
Samir Hadji et  Veldin Muharemovic heureux / Football Coupe d’Europe  /2ème Tour préliminaire Europa League /  Saison 2016-2017  / 20.07.2017 / Fola Esch vs Inter Bakou / Stade Emile Mayrisch, Esch Sur Alzette / Photo : Michel Dell’Aiera
Finale de la Coupe de Luxembourg
Après la Coupe de la Ligue, en début de saison, le championnat, la semaine dernière, le F91 Dudelange a remporté la Coupe de Luxembourg en disposant du Fola sur le score de 4-1. L'entrée d'Ibrahimovic a été déterminante.
Jonathan Joubert - Dan Da Mota mit dem Pokal / F91 Düdelingen - Fola Esch  / Fussball  Pokalfinale 28.05.2017 / Foto: Fabrizio Munisso
Le promu strassenois a failli réussir l'un des plus beaux casses de la saison en braquant la banque dudelangeoise, mais Turpel a permis aux visiteurs de repartir avec un point. Si le F91 a maîtrisé son sujet en première période, il a perdu le fil de ses idées lors du second acte.
Alomerovic s'élève plus haut que Nakache pour donner l'avantage à Strassen
Football / Ce dimanche au stade Emile Mayrisch
Le Fola a géré en leader et probablement futur champion le choc de cette antépénultième journée de BGL Ligue. Les Eschois ont battu le champion un but à rien grâce à une réalisation de Julien Hornuss. Un succès logique. Il reste au club doyen à finir le travail.
La communion des Eschois après la victoire contre Dudelange