Changer d'édition

«Je ne vois pas la France aller au bout»
Sport 3 min. 14.11.2022
Pascal Carzaniga

«Je ne vois pas la France aller au bout»

Selon Pascal Carzaniga, il manque aux Bleus "cette régularité qui peut vous permettre de gagner une Coupe du monde".
Pascal Carzaniga

«Je ne vois pas la France aller au bout»

Selon Pascal Carzaniga, il manque aux Bleus "cette régularité qui peut vous permettre de gagner une Coupe du monde".
Photo: Ben Majerus
Sport 3 min. 14.11.2022
Pascal Carzaniga

«Je ne vois pas la France aller au bout»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
L’entraîneur français du Swift décrypte le jeu des Bleus et craint que le milieu de terrain manque de planche pour les porter vers la victoire finale.

Quand vous placez le curseur si haut, il faut le maintenir là où il est. L'équation est compliquée pour l'équipe de France championne du monde en titre. Les Bleus sont sortis fragilisés du dernier Euro où ils ont pris la porte dès les huitièmes de finale, éliminés par la Suisse en 2021. Il a fallu le calme et la science de Didier Deschamps pour remonter la pente, se qualifier pour le Qatar et arriver dans le désert avec des ambitions avouées.


This screen shot made in Paris made on November 9, 2022 shows France's head coach Didier Deschamps, next to French journalist Gilles Bouleau (L), announcing the list of players selected for the Qatar 2022 FIFA World Cup football tournament during the evening news broadcast of French TV channel TF1. (Photo by FRANCK FIFE / AFP)
Giroud avec Benzema, Varane et Kimpembe parmi les 25 Bleus
Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a convoqué ce mercredi Olivier Giroud, 36 ans, dans sa liste pour le Mondial-2022, élargie à 25 joueurs, avec la présence de convalescents dont Raphaël Varane, Presnel Kimpembe et Karim Benzema, mais pas de Mike Maignan.

Fervent supporter de l'équipe de France, Pascal Carzaniga tempère d’entrée les ardeurs des supporters des Coqs. «Cette équipe est moins forte qu'il y a quatre ans. Paul Pogba et N'Golo Kanté sont blessés et forfait. Leurs remplaçants ne sont pas à leur niveau.»

Milieu de terrain juvénile

L'entraîneur du Swift parle des Marseillais Mattéo Guendouzi et Jordan Veretout. Il ne pense pas non plus qu'Adrien Rabiot puisse enfiler le costume de patron au cœur du réacteur. «Deschamps compte beaucoup sur lui, mais il n'a ni le charisme, ni l'envergure d’un Pogba. Il peut rivaliser sur le plan technique mais il n'a pas son volume de jeu.» Rabiot sera l'élément le plus expérimenté dans un milieu juvénile.

L'un des autres points d'interrogation, c'est le choix des défenseurs avec beaucoup de profils axiaux capables toutefois d'occuper un poste de latéral. «Je n'ai aucune crainte sur ce point-là. Deschamps a tout calculé et sait ce qu'il fait. Il a un plan A, B et C.» Le sélectionneur va probablement enterrer son système à trois défenseurs pour revenir à une ligne de 4. «Je suis favorable à cette formule en 4-3-3». 

Comme beaucoup d’observateurs, «Caza» se délecte à l’avance de voir cette attaque intergalactique en action. Une constellation d’étoiles qu'il s'agira de bien aligner. «Je suis bien sûr fan de Kylian Mbappé que je mettrais sur un flanc car il est irrésistible en un contre un et qu'il peut aussi combiner dans l'axe. Là, je place Karim Benzema avec Antoine Griezmann en soutien d’attaque et Kingsley Coman sur l'autre aile.»

Avec Ousmane Dembélé, Christopher Nkunku et Olivier Giroud en réserve de la République, le staff français dispose de sacrés jokers dans son jeu.

Affaires encombrantes

«C'est vrai que le potentiel est énorme mais j'ai suivi attentivement les derniers matchs des Bleus et une très belle rencontre succédait à un match médiocre. Il manque cette régularité qui peut vous permettre de gagner une Coupe du monde. Je sens cette équipe de France capable de signer un exploit en huitième comme elle l'a fait face à l'Argentine il y a quatre ans mais aussi susceptible de chuter au tour suivant face à une nation plus modeste comme l’Uruguay par exemple. J'espère me tromper mais je ne pense pas que la France ira au bout. Je vois le Brésil et l’Argentine favoris.»


The Al Thumama Stadium is pictured in Doha on November 8, 2022, ahead of the Qatar 2022 FIFA World Cup football tournament. (Photo by Kirill KUDRYAVTSEV / AFP)
Supporters français et belges ont du mal à s'enflammer
Didier Deschamps annonce ce mercredi soir les joueurs qu'il emmènera au Qatar. Roberto Martinez, à la tête de la sélection belge, dévoilera sa liste jeudi midi. Mais du côté des supporters des Bleus comme des Diables rouges, il y a peu d'engouement.

Les Bleus pourront monter en puissance dans une compétition qui a placé sur leur chemin l’Australie, le Danemark puis la Tunisie au premier tour. Une entrée en matière qui laisse en principe le temps à Didier Deschamps de roder son moteur.

En place depuis 2012, l'ancien milieu de terrain est-il l'homme de la situation? L'usure du pouvoir ne va-t-elle pas contaminer cette équipe de France? Pascal Carzaniga balaie ces hypothèses. «J'ai assisté à l’une de ses théories lorsqu'il était coach de Monaco avant une rencontre face à Metz. C’est un vrai meneur d’hommes capable en quelques mots d’alerter l'ensemble de son groupe. Entre-temps, il a encore pris de l’épaisseur. C’est quelqu'un capable aussi de se remettre en question. Si la France ne va pas au bout, il ne faudra pas tirer sur l'entraîneur.»

D'autant que les Bleus arrivent au Qatar dans un contexte particulier avec des affaires encombrantes qu'il a fallu évacuer. On pense au dossier Benjamin Mendy,  à celui qui concerne la famille Pogba ou encore à l'audit lancé par le ministère des Sports sur des pratiques peu élégantes au sein de la Fédération.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les sélectionneurs Roberto Martinez, pour la Belgique, et Hansi Flick, pour l'Allemagne, ont dévoilé ce jeudi à la mi-journée les listes des joueurs retenus pour la Coupe du monde de football au Qatar.
(FILES) In this file photograph taken on October 26, 2022, Inter Milan's Belgian forward Romelu Lukaku (C) controls the ball during the UEFA Champions League Group C football match between Inter Milan and Viktoria Plzen at the Giuseppe-Meazza (San Siro) stadium in Milan. - Romelu Lukaku has suffered a new hamstring injury less than a week after making his return to action for Inter Milan, the Serie A club said on October 31, 2022. In a statement, Inter said that Belgium striker Lukaku had picked up a "strain in the hamstring of his left thigh", the same muscle which kept him out of action for two months. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP)
Tout s'est joué en seconde période lors de France - Australie, ce samedi à Kazan dans le groupe C: Antoine Griezmann a ouvert le score à la 58e minute et Mile Jedinak a égalisé pour les Socceroos quatre minutes plus tard, à chaque fois sur un coup de réparation. Puis Paul Pogba a surgi à dix minutes de la fin pour offrir un succès étriqué (2-1) aux Bleus...
France's midfielder Paul Pogba (back) celebrates as Australia's goalkeeper Mathew Ryan reacts to conceding a goal during the Russia 2018 World Cup Group C football match between France and Australia at the Kazan Arena in Kazan on June 16, 2018. / AFP PHOTO / Kirill KUDRYAVTSEV / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - NO MOBILE PUSH ALERTS/DOWNLOADS
L'équipe de France a arraché sa qualification (2-1) pour les quarts de finale de l'Euro 2016, grâce à un doublé d'Antoine Griezmann (57e et 61e), après avoir été menée pendant près d'une heure de jeu par les Irlandais, dimanche à Lyon.
Antoine Griezmann hurle sa joie au côté d'Olivier Giroud. L'attaquant de l'Atlético Madrid a inscrit un doublé.