Changer d'édition

«Je mise sur un succès du FC Metz face à Amiens»
Sport 4 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

«Je mise sur un succès du FC Metz face à Amiens»

Insipides à Bordeaux, Habib Maiga (en blanc) et les Messins doivent une revanche à leurs supporters samedi contre Amiens

«Je mise sur un succès du FC Metz face à Amiens»

Insipides à Bordeaux, Habib Maiga (en blanc) et les Messins doivent une revanche à leurs supporters samedi contre Amiens
Photo: AFP
Sport 4 min. 20.09.2019 Cet article est archivé

«Je mise sur un succès du FC Metz face à Amiens»

Les Messins accueillent Amiens samedi (20h) pour un premier tournant dans leur saison. Vincent Hognon et ses joueurs restent sur une série de trois revers qu’il va falloir enrayer au plus vite. L’ex-Grenat Franck Signorino présente la partie.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Franck, vous avez repris du service au sein de l’équipe des «anciens» du FC Metz. Pourquoi?

Franck Signorino. - «Avec Marchal, Borbiconi, Proment, Leca ou Renouard, on se retrouvait régulièrement et certains d’entre eux jouaient sous les couleurs du Thionville FC. On s’est dit que cela serait bien de porter le maillot du FC Metz, que cela aurait plus de sens. Les clubs amateurs qui font partie du tissu lorrain nous ont bien accueillis et ils sont heureux de jouer en championnat contre des ex-professionnels dans une ambiance conviviale. Les anciens du FC Metz (Barth, Pauk, Zénier) sont toujours là même s’ils ne jouent plus mais cela nous permet de créer du lien et du liant, de faire cohabiter plusieurs générations de joueurs.

En Ligue 1, le FC Metz compte 4 points après cinq journées. Est-ce satisfaisant?

«Compter quatre unités avec ce calendrier, cela fait partie des standards. Strasbourg était affûté grâce à la Coupe d’Europe, le PSG est une grosse cylindrée et on sait que les déplacements à Bordeaux sont toujours compliqués. Ce qui est plus dérangeant c’est cette série négative de trois revers en n’ayant marqué aucun but. La venue d’Amiens représente donc un rendez-vous d’importance, car il doit permettre au FC Metz de briser cette mauvaise période. Il ne faut pas laisser le doute s’installer.

Qu’avez-vous pensé de la prestation messine à Bordeaux?

«Je dois avouer que j’ai manqué le début de partie et donc les deux buts bordelais. J’ai suivi la rencontre à compter de la demi-heure de jeu. Les Messins ont peut-être manqué de concentration mais ensuite il m’a semblé qu’ils avaient la maîtrise du ballon. Techniquement, tout ce qu’ils ont réalisé était propre mais dans les trente mètres adverses, cela n’a pas abouti à grand-chose hormis l’occasion de Diallo. Le jeu grenat a été stérile et trop peu dangereux.


Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux
Les Messins ont laissé à Bordeaux le soin de remporter une partie (2-0) d’un faible niveau de jeu et ils seront dans l’obligation de prendre le dessus sur Amiens dans huit jours s’ils ne veulent pas connaitre une première mini-crise.

Renaud Cohade, le capitaine grenat, est resté sur le banc de touche en Gironde. Cela vous a-t-il surpris?

«Les deux derniers matches disputés par les Messins, face à Angers (0-3) et Paris (0-2) ont certainement décidé Vincent Hognon à faire ce choix. Est-ce que l’entraîneur messin avait relevé également certaines choses face à Karlsruhe en amical (2-4)? Cela concerne le staff et on ne connaît pas la teneur des dernières semaines d’entraînement.

Peut-on connaître votre pronostic pour la partie de ce samedi?

«Je vais miser sur un succès grenat 2-1. Mais c’est plus le supporter qui s’exprime. Si Amiens a tenu tête à Lyon (2-2) et a réussi à distancer Lille (1-0), c’est pourtant une formation qui ne s’exporte pas trop bien, malgré les qualités d’un garçon comme Kakuta. De toute manière, quoi qu’il soit arrivé au cours des cinq premières journées, le FC Metz aurait été dans l’obligation de réussir un bon résultat face à Amiens. Et il en sera de même à chaque fois qu’il affrontera une équipe prédestinée à jouer le maintien.»

L’enjeu de la rencontre

Le FC Metz (17e, 4 points) accueille une formation amiénoise qui compte le même nombre de points que lui. Transparents à Angers, pas assez toniques face au PSG et endormis à Bordeaux, les Mosellans vont devoir se réveiller et retrouver une cohérence de jeu qui n’a pas sauté aux yeux lors des derniers rendez-vous. 

«Il va falloir progresser au niveau de la concentration et de la détermination en début de partie. Nous allons devoir débuter les matchs à l’heure!», analysait Vincent Hognon peu après la défaite concédée par ses joueurs face à Bordeaux.

Quelques questions trouveront forcément des réponses au coup d’envoi: Renaud Cohade retrouvera-t-il son brassard de capitaine? Boulaya sera-t-il à nouveau titulaire et Ambrose viendra-t-il aider Diallo en attaque? Les Messins s’en iront ensuite à Saint-Etienne (mercredi 25 septembre) avant de recevoir Toulouse le 28. Sacrée semaine en perspective.

Le «prono» de la rédaction

C’est une partie à très fort enjeu pour les Messins. Un succès est obligatoire afin de chasser les doutes qui commencent à apparaître autour de l’équilibre de jeu de l’échiquier grenat. Notre pronostic: 1-1.


Sur le même sujet

Le FC Metz trop vite bouchonné à Bordeaux
Les Messins ont laissé à Bordeaux le soin de remporter une partie (2-0) d’un faible niveau de jeu et ils seront dans l’obligation de prendre le dessus sur Amiens dans huit jours s’ils ne veulent pas connaitre une première mini-crise.
Le FC Metz limité, le PSG décontracté
Les Messins n’ont pas réussi à bousculer une formation parisienne plus expérimentée et plus sûre d’elle (2-0). Face à un PSG amoindri, le FC Metz a tenté, par l’intermédiaire de Diallo surtout, mais a manqué d’explosivité dans son jeu pour espérer obtenir un résultat positif.
Le Messin Habib Maiga contrôle le ballon devant le Sénégalais du PSG, Idrissa Gueye
Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»
Le FC Metz s’apprête à disputer une partie très délicate face au PSG ce vendredi (20h45) à Saint-Symphorien. Le onze grenat va devoir mettre de l’essence dans son moteur s’il veut inquiéter l’armada parisienne pourtant privée de Mbappé et Cavani.
Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien
Le FC Metz giflé par Angers
Pimpant face à Monaco, Metz n’a jamais été en mesure de soutenir la comparaison avec Angers (0-3). Un revers très logique pour un ensemble grenat qui n’a pas été au niveau de la Ligue 1. Une belle piqûre de rappel avant la venue du PSG.
Habib Diallo a retrouvé le rythme
L'altitude ne lui fait pas peur. Auteur de trois buts en deux journées, l'attaquant sénégalais du FC Metz Habib Diallo démarre sa saison dans l'élite sur les mêmes bases que lors du précédent exercice, où il a fini deuxième meilleur buteur, à l'étage inférieur.
Pour ses premiers pas en Ligue 1, Habib Diallo poursuit sur sa lancée de la saison dernière en Ligue 2
Le FC Metz s’impose royalement face à Monaco
Déterminé, organisé et inspiré, le FC Metz a logiquement dynamité Monaco (3-0). Habib Diallo s’est offert un doublé face à un ensemble monégasque réduit à dix (34e). Renaud Cohade a parachevé la partition mosellane.
Metz' Senegalese forward Habib Diallo celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Monaco (ASM) at Saint Symphorien stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on August 17, 2019. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)