Changer d'édition

«J’aurais laissé Müller à la maison»
Sport 3 min. 19.11.2022
Coupe du monde au Qatar

«J’aurais laissé Müller à la maison»

"L’Allemagne a toujours été une équipe de tournois", dit Christian Lutz.
Coupe du monde au Qatar

«J’aurais laissé Müller à la maison»

"L’Allemagne a toujours été une équipe de tournois", dit Christian Lutz.
Photo: Christian Kemp
Sport 3 min. 19.11.2022
Coupe du monde au Qatar

«J’aurais laissé Müller à la maison»

Christophe NADIN
Christophe NADIN
Torpillée à la Coupe du monde en Russie, l’Allemagne revient au Qatar pour dissiper ses doutes et prouver qu’elle est une équipe de tournoi, selon Christian Lutz.

La sélection allemande a déjà connu des jours meilleurs. Bien qu’elle semble remonter la pente, elle n’a pas totalement comblé les attentes lors de la dernière Ligue des Nations. Preuve que le tsunami vécu il y a quatre ans à la Coupe du monde russe avec une élimination au premier tour prend du temps à cicatriser. Le dernier Euro en fut aussi le témoin puisque la Mannschaft, qui possède l’un des plus beaux palmarès mondiaux, n’a pas vu les quarts de finale. Il était temps de monter une opération commando pour redresser la barre.


«Il manque un attaquant de pointe»
L’Espagne de Luis Enrique a tout d’un bel outsider dans cette Coupe du monde, selon Francisco Munoz. Même si on peut légitimement se demander qui va inscrire les buts.

La mission a été confiée à Hansi Flick. L’ancien milieu de terrain du Bayern, propulsé à la tête de son club de cœur après le départ de Niko Kovac et auteur d’un redressement spectaculaire, a succédé à l’icône Joachim Löw. Avec un degré de réussite plutôt satisfaisant même si le rendez-vous au Qatar fera office de vrai baromètre. Et il ne faudra pas attendre longtemps pour être au parfum puisqu’un Espagne-Allemagne se profile au premier tour dans la foulée d’un Allemagne-Japon dans un Groupe E que vient compléter le Costa Rica. «Jouer l’Espagne au premier tour, c’est savoir de suite où vous en êtes. C’est mieux ainsi», dit Christian Lutz. «Honnêtement, je ne sais pas si nous sommes favoris de cette compétition, mais l’Allemagne a toujours été une équipe de tournois.»

Avec la perspective de rencontrer la Belgique ou la Croatie dès les huitièmes de finale, le décor sera définitivement planté pour une sélection construite autour de joueurs d’expériences et de promesses. «Cet équilibre me plaît bien. Manuel Neuer (Bayern) et Ilkay Gündogan (Manchester City) sont des garçons qui ont du vécu. Par contre, je n’aurais pas pris Thomas Müller (Bayern). Il n’est plus capable de se mettre en évidence sous le maillot national», poursuit l’ancien entraîneur de Strassen, que l’on a connu chez les jeunes à la FLF puis à Rumelange.

Götze, la surprise du chef

La présence de Mario Götze est l’une des surprises majeures de la liste de Flick. «J’applaudis ce choix. Il a été bon au PSV et a retrouvé sa meilleure forme à l’Eintracht Francfort.» Le sélectionneur a bien sûr bâti son groupe autour des deux grandes puissances de la Bundesliga: le Bayern Munich et le Borussia Dortmund. «La concurrence est rude pendant la saison, mais les garçons se sont toujours serré les coudes une fois réunis sous la bannière nationale», rappelle le technicien allemand.


ARCHIV - 23.09.2022, Sachsen, Leipzig: Fußball: Nations League A, Deutschland - Ungarn, Gruppenphase, Gruppe 3, 5. Spieltag, Red Bull Arena, Deutschlands Timo Werner reagiert. (zu dpa: «Timo Werner fällt für die WM aus») Foto: Tom Weller/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Ces stars regarderont la Coupe du monde à la maison
La liste des joueurs blessés s'allonge à l'approche du début du tournoi. Certains joueurs tremblent encore, d'autres sont en échec sur le plan sportif.

Flick a dû se passer de Marco Reus (Dortmund) et de Timo Werner (RB Leipzig), blessés et a délibérément choisi de ne pas retenir Mats Hummels (Dortmund). «Il dispute une saison honnête, mais les ressorts sont différents en sélection et il faut parfois rajeunir les cadres. C’est une question d’image et l’Allemagne n’a pas toujours été très adroite à ce niveau-là ces dernières années.»

Hansi Flick n’a pas failli à cette mission puisqu’on retrouve dans sa liste des garçons comme Armel Bella-Kotchap (20 ans, Southampton), Karim Adeyemi (20 ans, Dortmund), Youssoufa Moukoko (17 ans, Dortmund) et Jamal Musiala (19 ans, Bayern). «Je n’aurais pas pris Moukoko mais je suis content de voir Musiala car c’est un gars qui peut faire la différence. Un peu comme Mario Götze», poursuit Lutz qui voit la défense comme le talon d’Achille de la Mannschaft. «Ce n’est pas une question de qualité de joueurs, mais de performances en sélection. Les gars rencontrent souvent des problèmes. Et je voudrais encore souligner la présence de Niclas Füllkrug (Werder Brême). Lui le mérite amplement», avance celui qui ne tardera pas à reprendre un club au Luxembourg avant de ponctuer par un pronostic prudent. «On ne connaît jamais assez le foot mais il faudrait que toutes les planètes soient alignées pour que nous soyons champions du monde.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cette décision jette une ombre sur les promesses des autorités de ce petit émirat gazier conservateur d'alléger l'application de sa législation durant cet événement sportif planétaire.
A general view of the Doha Torch (L) and the Khalifa International Stadium is pictured in Doha on November 18, 2022, ahead of the Qatar 2022 World Cup football tournament. (Photo by MIGUEL MEDINA / AFP)
Fernando Gutierrez, l’ancien entraîneur de l’Avenir Beggen et de la Jeunesse souligne la maturité acquise par l’Albicéleste et pointe enfin l’épanouissement de Lionel Messi dans le groupe.
Fernando Gutierrez préfère se retrouver dans la situation du Fola que dans celle de Dudelange
Reprise en Bundesliga
Qui arrêtera le Bayern Munich? Avec cinq titres consécutifs, record d'Allemagne et série en cours, l'ogre de Bavière recueille de nouveau les faveurs de tous les pronostiqueurs pour la Bundesliga qui débute ce vendredi.
Munich�s Polish forward Robert Lewandowski celebrates after scoring the third goal during the German football Cup DFB Pokal first round match between German third division football club Chemnitzer FC and German first division football club FC Bayern Munich in Chemnitz, eastern Germany, on August 12, 2017.  / AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL / RESTRICTIONS: ACCORDING TO DFB RULES IMAGE SEQUENCES TO SIMULATE VIDEO IS NOT ALLOWED DURING MATCH TIME. MOBILE (MMS) USE IS NOT ALLOWED DURING AND FOR FURTHER TWO HOURS AFTER THE MATCH. == RESTRICTED TO EDITORIAL USE == FOR MORE INFORMATION CONTACT DFB DIRECTLY AT +49 69 67880

 /