Changer d'édition

Italie et Portugal dans l'incertitude des barrages
Sport 3 min. 25.11.2021
Coupe du monde 2022

Italie et Portugal dans l'incertitude des barrages

Dans un an pile, les incroyables installations créées au Qatar accueilleront le public de la coupe du monde.
Coupe du monde 2022

Italie et Portugal dans l'incertitude des barrages

Dans un an pile, les incroyables installations créées au Qatar accueilleront le public de la coupe du monde.
Photo : AFP
Sport 3 min. 25.11.2021
Coupe du monde 2022

Italie et Portugal dans l'incertitude des barrages

Les deux onze sont sous la menace d'un choc entre eux, ou bien contre la Suède d'Ibrahimovic et la Pologne de Lewandowski. Le tirage au sort des ultimes matches de qualification pour le Qatar aura lieu vendredi.

(AFP) - Ce 26 novembre, à Zurich, la Fifa procédera à la fois au tirage des barrages européens pour la future coupe du monde de football (matchs qui se tiendront fin mars) mais aussi dans la foulée au tirage des barrages intercontinentaux qui mettront aux prises une équipe d'Asie, une autre d'Amérique centrale et du Nord, une troisième d'Amérique du Sud et enfin une sélection d'Océanie (en juin). 


Maurice Deville (Luxemburg - 14) - Jeff Hendrick (Irland - 13) / Fussball, Katar WM-Qualifikation Europa 2021-22, Gruppe A, 10. Spieltag / 14.11.2021 / Luxemburg - Irland / Stade de Luxembourg / Foto: Yann Hellers
Les Lions Rouges prennent une douche froide
Un match heurté, un arbitrage contestable et au final, dimanche soir, un score sévère pour les footballeurs luxembourgeois : 0-3. Une défaite face à l'Irlande bien amère.

Mais à un an tout juste du rendez-vous au Qatar, trois billets européens restent à pourvoir pour les douze sélections retardataires qui n'ont pas réussi à terminer en tête de leur groupe des éliminatoires. Pour être de la compétition, il faudra que ces équipes remportent un des trois mini-tournois à quatre disputés sur matches secs, avec demi-finales puis finale, un format périlleux qui interdit la moindre défaite.

La tension est montée d'un cran, même au sein des champions d'Europe en titre, les Italiens, qui depuis leur sacre en juillet se sont laissé envahir par la peur de ne pas se qualifier pour la coupe du monde, comme en 2018. «Inconsciemment, quelque chose s'est bloqué», a reconnu le défenseur Leonardo Bonucci.

Deuxième de sa poule derrière la Suisse, la Nazionale ressasse aujourd'hui le traumatisme d'il y a quatre ans, quand la Suède lui avait barré la route de la coupe du monde en Russie lors des barrages.

«Ibra» et «Lewy» en épouvantails

Comme l'Italie, le Portugal de Cristiano Ronaldo tremble avant le tirage, son moral étant plombé par les polémiques autour du sélectionneur Fernando Santos. La presse portugaise l'a désigné comme responsable N.1 de la défaite contre la Serbie (2-1), lors de la dernière journée, qui a condamné les vainqueurs de l'Euro-2016 à passer par les barrages.

Mais le Portugal a l'expérience de ces rendez-vous sur un fil, s'étant qualifié en 2010 et en 2014 par cette voie-là. Les deux cadors ont l'assurance de jouer à domicile leur demi-finale, grâce à leur statut d'équipe du premier chapeau. Mais ils peuvent se rencontrer en finale... ou tomber sur une autre sélection rompue à ce niveau, comme la Suède, quart-de-finaliste du Mondial en 2018.

Si les «Blagul» (Bleu et Jaune) ont déçu lors de l'Euro, avec une élimination dès les huitièmes face à l'Ukraine, c'est une équipe transformée qui devrait jouer en mars, avec le retour de son talisman Zlatan Ibrahimovic (40 ans), blessé l'été dernier. "Ibra" est l'un des grands épouvantails de ce tirage, au même titre que l'attaquant de la Pologne Robert Lewandowski, auteur de huit buts lors des éliminatoires.

La vedette du Bayern Munich fait d'autant plus peur que sa sélection figure dans le deuxième chapeau, étant donc un adversaire potentiel dès la demie pour l'Italie ou le Portugal. Même à l'extérieur, «nous avons suffisamment de bons joueurs pour battre une grande équipe sur un seul match», a assuré le sélectionneur de la Pologne, le Portugais Paulo Sousa.

Celui-ci préférerait peut-être tomber sur une tête de série plus modeste, comme le pays de Galles, qui n'a plus disputé de coupe du monde depuis 1958, la Russie, ou l'Ecosse, qui n'ont pas brillé à l'Euro. L'Ukraine, la Turquie et la République tchèque, tous dans le deuxième chapeau, regardent aussi avec envie ces adversaires potentiels, avec l'ambition de jouer les trouble-fêtes de ces «finales à quatre».


Sur le même sujet

Si «Mannschaft» et «Three Lions» n'ont pas convaincu depuis le début de la compétition, leurs retrouvailles ce mardi (18h) pourraient permettre à l'un des onze de retrouver un peu de crédibilité aux yeux de ses futurs adversaires.
Germany's forward Thomas Mueller, defender Lukas Klostermann run with an assistant coach run during an individual training as part of an MD-1 training session at the team's base at the Adi Dassler stadium in Herzogenaurach, Germany, on June 22, 2021, on the eve of their UEFA EURO 2020 Group F football match against Hungary. (Photo by Christof STACHE / AFP)
La Belgique a destitué 1 à 0 les tenants du titre dimanche, après un but de Thorgan Hazard à la 42ème minutes. Le sélectionneur portugais Fernando Santos a regretté le «résultat injuste» qui a mené à l'élimination de son équipe de l'Euro 2020.
Belgium's players celebrate winning as Portugal's forward Cristiano Ronaldo (Top R) reacts after the  UEFA EURO 2020 round of 16 football match between Belgium and Portugal at La Cartuja Stadium in Seville on June 27, 2021. (Photo by Jose Manuel Vidal / POOL / AFP)
L'Euro 2020, dont les éliminatoires ont pris fin mardi, promet une compétition marquée par la démesure avec pléthore de stars et d'affiches. Mais d'ici là, son organisation complexe dans douze villes et douze pays risque de faire débat, avant le tirage au sort du 30 novembre.
Le tirage au sort de la phase finale de l'Euro 2020 s'annonce «cocasse», selon le sélectionneur français Didier Deschamps
Plusieurs matches de football émaillent la soirée en Allemagne, France, Angleterre et Portugal, tandis que le Real Madrid dispute la demi-finale de la Coupe du monde des clubs de la FIFA, et que se poursuit le Championnat d'Europe de handball féminin.
Déplacement délicat pour les Messins et Yeni N'Gbakoto à Nantes en Coupe de la Ligue