Changer d'édition

Il y a 60 ans, Josy Barthel palpait de l'or à Helsinki
Sport 1 2 min. 26.07.2012 Cet article est archivé

Il y a 60 ans, Josy Barthel palpait de l'or à Helsinki

Josy Barthel (406) triomphe devant l'Américain Robert McMillen et l'Allemand Werner Lueg (739) sur le 1.500m en 1952 à Helsinki.

Il y a 60 ans, Josy Barthel palpait de l'or à Helsinki

Josy Barthel (406) triomphe devant l'Américain Robert McMillen et l'Allemand Werner Lueg (739) sur le 1.500m en 1952 à Helsinki.
Photo: Archives Luxemburger Wort
Sport 1 2 min. 26.07.2012 Cet article est archivé

Il y a 60 ans, Josy Barthel palpait de l'or à Helsinki

Ce jeudi 26 juillet, tout le Luxembourg sportif célèbre le 60e anniversaire de la médaille d'or remportée par Josy Barthel sur le 1.500m aux JO d'Helsinki 1952. Le Mamérois reste à ce jour le seul Grand-ducal médaillé d'or aux jeux Olympiques.

Le 26 juillet 1952 fut un jour historique pour le sport luxembourgeois: sur la piste du stade olympique d'Helsinki, le Luxembourgeois Josy Barthel, né à Mamer le 24 avril 1927, remporta devant 70.000 spectateurs enthousiastes et au terme d'un sprint éblouissant la médaille d'or sur  1.500 mètres, en devançant sur la ligne en 3'45"1 le favori américain Robert McMillen, médaillé d'argent en 3'45"2, et l'Allemand Werner Lueg, médaillé de bronze en 3'45"4, et alors propriétaire du record du monde.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Ce haut fait d'armes sportif eut aussi à l'époque un relent politique, puisqu'à l'hiver 1951/1952, l'entraîneur de la FLA Lucien Hayardt avait enrôlé le très renommé coach allemand Waldemar Gerschler, qui avait porté Rudolf Habig au record du monde du 800m en 1939.

Mais parallèlement, pour ces Jeux d'Helsinki, Gerschler restait aussi dans le giron de la Fédération allemande d'athlétisme (DLV), et était d'ailleurs accrédité comme tel lors de ces Jeux.

Dans ce contexte particulier, et vu la victoire de Barthel sur Lueg, seulement troisième, le "double jeu" de Gerschler, qualifié de "traître à la patrie" par l'ensemble des médias teutons.

Côté luxembourgeois, cette médaille d'or ne suscita pas l'enthousiasme débordant qu'elle aurait à juste titre mérité, et n'apporta pratiquement aucune retombée palpable sur l'athlétisme - et le sport en général - au pays.

De 1946 à 1956, Josy Barthel fut 11 fois d'affilée champion national luxembourgeois. Il fut en outre président de la FLA (Fédération luxembourgeoise d'athlétisme) de 1962 à 1972 et président du Comité olympique national de 1972 à 1977.

Ingénieur chimiste diplômé de profession et commissaire à la Protection des Eaux, il fut ministre des Transports, de l'Énergie, de l'Environnement, du Tourisme et des  Communications du 16 septembre 1977 au 20 décembre 1984.

Il a donné son nom au stade d’athlétisme et de football situé à la route d'Arlon, à Luxembourg.

Josy Barthel s'est éteint le 7 juillet 1992, et aujourd'hui encore, le sport luxembourgeois lui cherche en vain un successeur...