Changer d'édition

Huitièmes de finale de la Ligue des champions: Le Real et le Bayern jouent gros
Sport 14.02.2017

Huitièmes de finale de la Ligue des champions: Le Real et le Bayern jouent gros

Pour la réception de Naples, Cristiano Ronaldo a été décalté apte au contraire de Gareth Bale. Blessé à la cheville, le Gallois n'a plus joué depuis trois mois.

Huitièmes de finale de la Ligue des champions: Le Real et le Bayern jouent gros

Pour la réception de Naples, Cristiano Ronaldo a été décalté apte au contraire de Gareth Bale. Blessé à la cheville, le Gallois n'a plus joué depuis trois mois.
Photo: Reuters
Sport 14.02.2017

Huitièmes de finale de la Ligue des champions: Le Real et le Bayern jouent gros

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Le Real Madrid et le Bayern Munich, deux des principaux favoris de la Ligue des champions, attaquent à domicile, ce mercredi soir, leurs huitièmes de finale contre respectivement Naples et Arsenal.

(AFP) - Le Real Madrid et le Bayern Munich, deux des principaux favoris de la Ligue des champions, attaquent à domicile, ce mercredi soir, leurs huitièmes de finale contre respectivement Naples et Arsenal.

Ils reçoivent à l'aller car, contre les pronostics, ils ont fini deuxièmes de leur groupe, le Real derrière Dortmund et le Bayern derrière l'Atlético Madrid. D'où l'idée pour eux de prendre un avantage certain dès la première manche.

Le Real de Zinedine Zidane, tenant du titre, est rassuré à propos de Cristiano Ronaldo: l'attaquant portugais, victime d'un coup et qui s'était entraîné à part lundi, a pris part normalement à l'entraînement de mardi. Le meilleur buteur de l'histoire de la C1 (96 buts, dont un en tour préliminaire) a une revanche personnelle à prendre dans l'épreuve-reine, où il n'a marqué que deux petits buts cette saison.

Les Madrilènes affrontent une équipe de Naples qui manque d'expérience, puisqu'elle atteint ce niveau des huitièmes de finale de Ligue des champions pour la deuxième fois seulement. Mais l'équipe de Maurizio Sarri voyage bien, et surfe sur une belle dynamique de 18 matches sans défaite toutes compétitions confondues, entretenue notamment grâce à l'ailier belge Dries Mertens, auteur d'une énorme saison (20 buts en 29 matches).

Dans l'autre match de mercredi, tout penche en faveur du Bayern, qui a remporté ses 15 derniers matches de C1 à domicile (record) et qui a sorti Arsenal en huitième de finale récemment en 2013 et 2014. Et c'est à ce stade de l'épreuve que les Gunners ont systématiquement été éliminés ces six dernières saisons!

Les hommes de Carlo Ancelotti, invaincus cette saison à Munich (12 victoires, 3 nuls toutes compétitions confondues), risquent d'être privés de Ribéry, qui souffre de problèmes musculaires et ne s'est pas entraîné avec l'équipe lundi.

Ceux d'Arsène Wenger espèrent qu'Özil va se réveiller face à une ossature munichoise qu'il connaît pour la fréquenter en équipe d'Allemagne (Neuer, Hummel, Lahm, Müller).

Mercredi à 20h45

Bayern Munich - Arsenal

Real Madrid - Naples


Sur le même sujet

Reprise en Bundesliga: Le Bayern Munich et les autres
Qui arrêtera le Bayern Munich? Avec cinq titres consécutifs, record d'Allemagne et série en cours, l'ogre de Bavière recueille de nouveau les faveurs de tous les pronostiqueurs pour la Bundesliga qui débute ce vendredi.
Munich�s Polish forward Robert Lewandowski celebrates after scoring the third goal during the German football Cup DFB Pokal first round match between German third division football club Chemnitzer FC and German first division football club FC Bayern Munich in Chemnitz, eastern Germany, on August 12, 2017.  / AFP PHOTO / ROBERT MICHAEL / RESTRICTIONS: ACCORDING TO DFB RULES IMAGE SEQUENCES TO SIMULATE VIDEO IS NOT ALLOWED DURING MATCH TIME. MOBILE (MMS) USE IS NOT ALLOWED DURING AND FOR FURTHER TWO HOURS AFTER THE MATCH. == RESTRICTED TO EDITORIAL USE == FOR MORE INFORMATION CONTACT DFB DIRECTLY AT +49 69 67880

 /
Football: Benfica, objet de tous les désirs
Les utilisateurs des réseaux sociaux regorgent d'ingéniosité et d'humour, c'est bien connu. A la veille du tirage au sort des quarts de finale de la Ligue des champions (vendredi midi à Nyon), un photomontage circule sur la Toile, faisant passer le Benfica Lisbonne comme l'adversaire ardemment désiré par les sept autres clubs qualifiés.