Changer d'édition

Heinz Thews: «Des places à prendre pour Tokyo»
Sport 2 min. 18.06.2019 Cet article est archivé

Heinz Thews: «Des places à prendre pour Tokyo»

Heinz Thews a de l'expérience à revendre, mais à 65 ans, le stress fait toujours partie du jeu.

Heinz Thews: «Des places à prendre pour Tokyo»

Heinz Thews a de l'expérience à revendre, mais à 65 ans, le stress fait toujours partie du jeu.
Photo: Chris Karaba
Sport 2 min. 18.06.2019 Cet article est archivé

Heinz Thews: «Des places à prendre pour Tokyo»

Le chef de mission de la délégation luxembourgeoise aux Jeux Européens de Minsk (21-30 juin) évoque les enjeux d'un rendez-vous qui a du mal à trouver sa place dans le calendrier mondial des grandes compétitions.

(CN / bob)

Heinz, comment voyez-vous le développement des Jeux Européens?

Heinz Thews - «Le problème est qu'il est très difficile de vendre un tel événement sans impliquer les sports majeurs. Les comités olympiques européens ont échoué dans cette mission. La natation n'est plus là et l'athlétisme est organisé d'une façon qui ne recueille pas les suffrages des sportifs. La possibilité de se qualifier pour les Jeux Olympiques augmente l'attractivité des Jeux Européens dans certains sports mais ce n'est pas le cas partout. Or c'est difficile de mobiliser les meilleurs sportifs dans une année pré-olympique puisque des qualifications se jouent ailleurs dans certains sports. C'est l'un des chantiers principaux pour pérenniser les Jeux Européens.

Quelles sont vos attentes?

«Cela dépendra de l'adversité dans beaucoup de sports. En tennis de table, il y a des places directes à décrocher pour les Jeux Olympiques. En équipes comme dans la compétition individuelle. Le tir à l'arc offre aussi un passeport pour Tokyo. Gilles Seywert, en Compound, peut tout envisager dans un grand jour. Il y aura aussi des points importants à récolter en vue des Jeux. Jenny Warling ne pourra pas se qualifier directement, mais elle pourrait marquer d'importants points. Dans un grand jour aussi, Lyndon Sosa peut faire mal au trap. Nous nourrissons certaines attentes aussi en cyclisme avec Christine Majerus qui bénéficiera d'une équipe à son service. Le calendrier ne nous permet pas d'aligner la meilleure équipe masculine, mais ça restera un challenge intéressant. Nous sommes curieux aussi de voir l'évolution de Robert Mann en badminton. Même remarque pour le boxeur Michel Erpelding.

Un mot pour finir sur le village olympique et ses subtilités…

«Les athlètes ne pourront pas y rester pendant toute la durée des Jeux. Ils pourront y résider trois jours avant le début de leur compétition et un jour après la cérémonie des médailles. Les organisateurs veulent économiser de l'argent. Ce sera intéressant de voir si l'esprit olympique sera toujours présent. Chez nous, tout le monde se connaît. Les organisateurs ont aussi soigné les sportifs avec des appartements au calme qui permettent un sommeil réparateur. C'est juste dommage de voir des athlètes quitter les Jeux sans pouvoir aller soutenir leurs compatriotes dans d'autres disciplines.»


Sur le même sujet

Pour la première fois, le Comité international olympique (CIO) évoque la possibilité d'un report des prochains Jeux d'été. Les Luxembourgeois déjà qualifiés pour Tokyo ne sont pas tous d'accord avec cette solution.
A man in a face mask walks past a display showing the Tokyo 2020 logo in Tokyo on March 23, 2020. (Photo by CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
Jusqu'ici inflexible quant à la tenue des Jeux olympiques de Tokyo cet été comme prévu, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a admis ce lundi qu'un report «pourrait devenir inévitable» face à la pandémie de coronavirus, à l'instar du CIO dimanche.
The Olympic Rings are pictured in front of the headquarters of the International Olympic Committee (IOC) in Lausanne on March 22, 2020, as doubts increase over whether Tokyo can safely host the summer Games amid the spread of the COVID-19. - The global sporting calendar has been swept away by the coronavirus pandemic but the International Olympic Committee has insisted the Tokyo Games will go ahead in four months despite growing calls for a postponement. (Photo by FABRICE COFFRINI / AFP)
Le grand-duc Henri assistera durant une semaine l'été prochain aux Jeux Olympiques pour soutenir les athlètes luxembourgeois. Dans un entretien exclusif, le chef de l'État s'épanche aussi sur ses passions, comme le ski ou le kitesurf, qu'il a «découvert l'année dernière.»
A 64 ans, le grand-duc Henri reste un sportif averti
Après Bakou en 2015, c'est Minsk qui accueille à partir de ce vendredi la deuxième édition des Jeux européens. Près de 4.000 athlètes sont attendus dans la capitale biélorusse jusqu'au 30 juin dont 24 athlètes luxembourgeois.
19.06.2019, Weißrussland, Minsk: Judo: Vor den Europaspielen in Minsk: Minsk 2019 steht auf einer Kugel. Bei den Europaspielen (21. - 30.06.2019) in Minsk geht es im Judo um Punkte für die Olympia-Qualifikation. Foto: Dirk Waem/BELGA/dpa +++ dpa-Bildfunk +++