Changer d'édition

Grevenmacher ne paiera pas d'indemnités
Sport 13.03.2015 Cet article est archivé
Football / Devant le TAS

Grevenmacher ne paiera pas d'indemnités

Le TAS a tranché le litige en faveur du CS Grevenmacher
Football / Devant le TAS

Grevenmacher ne paiera pas d'indemnités

Le TAS a tranché le litige en faveur du CS Grevenmacher
Photo: Reuters
Sport 13.03.2015 Cet article est archivé
Football / Devant le TAS

Grevenmacher ne paiera pas d'indemnités

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne a décidé que le CS Grevenmacher ne devrait pas payer les indemnités de formation réclamées par deux clubs portugais, Recreativa Pasteleira et Vila Real, concernant le joueur Daniel da Silva, qui n'est apparu qu'à deux reprises sur une feuille de match du club mosellan.

Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne a décidé que le CS Grevenmacher ne devrait pas payer les indemnités de formation réclamées par deux clubs portugais, Desportivo e Recreativa Pasteleira et Sport Clube Vila Real, concernant le joueur Daniel da Silva, qui n'est apparu qu'à deux reprises sur une feuille de match du club mosellan.

La motivation du verdict rendu par le TAS a porté sur le fait que Daniel da Silva n'est pas un joueur professionnel. En outre, le club de Grevenmacher sera remboursé de l'intégralité des frais de justice engagés dans cette affaire, soit la modique somme de 24.000 francs suisses.

Voilà donc le CSG soulagé une fois pour toutes. A la sortie du jugement, Maître Henri Frank a déclaré qu'"un petit club a gagné une affaire contre la FIFA".


Sur le même sujet

Football / Le CS Grevenmacher devant le TAS
Lynn Frank a plaidé devant le TAS ce vendredi matin. Deux bonnes heures pour défendre les intérêts du CSG dans l'affaire des indemnités de formation que réclament deux clubs portugais pour le joueur Daniel da Silva. Une partie adverse absente et qui a argumenté via visioconférence.
C'est devant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) que Maître Frank a défendu les intérêts du CS Grevenmacher