Changer d'édition

Gilles Muller n'y arrive toujours pas, même sur gazon
Gilles Muller a aligné à 's-Hertogenbosch une cinquième défaite d'affilée

Gilles Muller n'y arrive toujours pas, même sur gazon

Gilles Muller a aligné à 's-Hertogenbosch une cinquième défaite d'affilée
Sport 13.06.2018

Gilles Muller n'y arrive toujours pas, même sur gazon

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Tenant du titre à 's-Hertogenbosch (ATP 250), Gilles Muller (35 ans, ATP 32), tête de série n°3, s'est fait sortir en deux sets (3-6, 5-7) dès son entrée en scène sur le gazon néerlandais, au deuxième tour par l'Australien Matthew Ebden (30 ans, ATP 69).

Changement de décor et, surtout, de surface de jeu pour le n°1 luxembourgeois, Gilles Muller (35 ans, ATP 32) qui attaquait ce mercredi sa saison sur herbe à 's-Hertogenbosch (ATP 250), aux Pays-Bas.

De quoi reverdir... ou pas, pour le citoyen de Reckange-sur-Mess, au coeur d'une année 2018 décevante, avec seulement six victoires au compteur en dix-huit matches joués, répartis sur douze tournois.

De retour sur les lieux du second titre de sa carrière, décroché en 2017, - il fut aussi finaliste malheureux en 2016 -, «Mulles», tête de série n°3 du tableau et, de ce fait, directement propulsé au deuxième tour, faisait face à un adversaire contre lequel il s'était systématiquement imposé lors de leurs deux confrontations précédentes (Nottingham en 2011 et Atlanta en 2012): le n°3 australien Matthew Ebden, 30 ans, 69e joueur mondial.

Dans la bataille de services - traditionnelle dans le jeu sur gazon - qui s'engage, Gilles Muller est le premier à craquer, au sixième jeu, en concédant trois balles de break sur sa mise en jeu pour se retrouver mené 2-4 non sans en avoir écarté deux. Une faille au service rédhibitoire, qui entraîne la perte du premier set 3-6 en 27 minutes.

Le gaucher du Tennis Spora doit attendre le quatrième jeu du deuxième set pour s'octroyer ses deux premières balles de break, hélas sans parvenir à les transformer.Les jeux de service gagnants s'égrènent alors, jusqu'à quatre partout, moment (bien) choisi par Matthew Ebden pour réaliser son second break de l'après-midi (5-4). Dans la foulée, le protégé de Benjamin Balleret sonne la révolte, empoche pour la première fois de la partie le service adverse, et recolle à 5-5.

Au terme d'un onzième jeu à rallonge, le Luxembourgeois doit à nouveau céder sa mise en jeu, pour finalement s'incliner 5-7 après 1h24' de match.

Décidément, même sur herbe, Gilles Muller n'y arrive plus...