Changer d'édition

Gazon maudit au stade Josy-Barthel
Sport 3 min. 22.11.2019

Gazon maudit au stade Josy-Barthel

Le délégué de l'UEFA ne transige pas. C'est une réfection complète de la pelouse du stade Josy Barthel qu'il a imposée.

Gazon maudit au stade Josy-Barthel

Le délégué de l'UEFA ne transige pas. C'est une réfection complète de la pelouse du stade Josy Barthel qu'il a imposée.
Photo: Chris Karaba
Sport 3 min. 22.11.2019

Gazon maudit au stade Josy-Barthel

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Quelques jours avant F91 - Nicosie dans l'enceinte de la route d'Arlon, les Dudelangeois pourraient ne pas jouer au Luxembourg. En cause la décision du délégué de l'UEFA qui exige une réfection totale du terrain. Cette opération coûterait 150.000 euros, sans garantie.

«Un champ de patates.» Cristiano Ronaldo n'avait pas mâché ses mots quand il avait évoqué la surface de jeu du stade Josy-Barthel quelques minutes après la rencontre Luxembourg – Portugal. Des paroles qui avaient fait rire la toile, mais beaucoup moins les Dudelangeois, prochains locataires de l'enceinte de la route d'Arlon.

Les paroles de la star portugaise ont trouvé écho cette semaine dans la bouche du délégué de l'UEFA en charge du match Dudelange – APOEL Nicosie. En tout début de semaine, il a posé un ultimatum au F91, avec une seule condition: la réfection totale de la pelouse. Cette dernière a souffert des conditions climatiques mais aussi de la tenue d'un match de rugby. Une opération de 150.000 euros à la charge, a priori, du club de la Forge du Sud.

«Il s'est montré intransigeant», a commenté Romain Schumacher qui se torture les méninges depuis quelques jours et qui a essuyé un refus catégorique. «Nous avons d'abord proposé de faire comme la FLF, de changer quelques bandes gazonnées puis de couvrir le terrain avec notre bâche.» Une bâche qui a coûté «la bagatelle de 50.000 euros», un investissement que le club a effectué, il y a un mois dans l'optique des dernières rencontres en Europa League. 

A cet investissement pas rentabilisé, appliquer l'exigence de l'UEFA coûterait donc 150.000 euros de plus de l'aveu de Romain Schumacher. Une somme rondelette qui a poussé le F91 à faire un appel du pied à la Ville de Luxembourg et à la Fédération. Objectif: partager les frais. «Pour l'heure, nous attendons encore qu’on daigne nous répondre.»

Pour rappel, le stade sera bientôt détruit pour faire place à un nouveau complexe immobilier.

Le stade Josy-Barthel fera  bientôt place à des logements.
Le stade Josy-Barthel fera bientôt place à des logements.
Photo: Gerry Huberty

Pour autant, la réfection totale de la surface de jeu n'est pas la panacée. A en croire le maître d'œuvre sollicité, rien ne garantit la tenue du match de jeudi soir en cas d'intempéries. Ce qui pousse Romain Schumacher à juger que cette question «commence à devenir insoluble».

La bâche a coûté 50.000 euros au F91.
La bâche a coûté 50.000 euros au F91.
Photo: Chris Karaba

En effet, aucune base de repli n'est possible au pays. La pelouse d'Oberkorn est dans le même état que celui de la capitale. Quant au stade de la Frontière, les projecteurs ne sont pas assez puissants pour assurer une retransmission télé de qualité.

«C'est à regretter de s'être à nouveau qualifiés pour une phase de poule. Cela montre aussi tout l'intérêt que le pays prête au sport depuis des années», peste encore Romain Schumacher. Une référence directe à la frustration éprouvée au regard du retard pris par le Luxembourg au niveau des infrastructures sportives.

Virton et Kaiserslautern évoqués

A court de solutions, le club pourrait sortir une dernière carte de sa manche: jouer cette rencontre face à Nicosie à l'étranger. Du côté de Virton ou de Kaiserslautern, s'amuse Romain Schumacher en évoquant à demi-mot Flavio Becca, le propriétaire des clubs belge et allemand. Un arrangement entre amis que pourrait refuser l'UEFA, mais aussi les 3.000 détenteurs d'un billet de match obligés de parcourir 120 ou 320 km aller-retour pour supporter leurs couleurs.


Europa League Olympiakos Piräus - F91 Düdelingen / Foto: AFP
Pour Dudelange, l'Europe c'est le jackpot
Quatre formations luxembourgeoises sont engagées cette semaine en Coupe d’Europe de football. L’occasion était belle de se pencher sur les revenus engrangés grâce à cette épreuve. Depuis la saison dernière, Dudelange se taille la part du lion.

«De toute façon, nous n'avons pas le choix», conclut le président dudelangeois. «Si nous ne jouons pas à l'étranger, ça nous coûtera 150.000 euros. Je préfère ça plutôt que de déclarer forfait auquel cas c'est un chèque de 500.000 euros que nous enverrons à l'UEFA.» Ce qui représenterait un sixième de la prime versée par l'instance européenne pour sa participation à la phase de poules. Affaire à suivre.


Sur le même sujet

Le F91 et Nicosie ne s'entraîneront pas au Josy-Barthel
Les jardiniers s'affairent dans l'enceinte de la route d'Arlon pour rendre la surface de jeu conforme aux normes de l'UEFA. Le gazon devrait être posé à temps mais la pluie annoncée inquiète. En tout état de cause, aucune équipe ne foulera la pelouse avant le coup d'envoi de jeudi.
«Il n'y avait aucune solution de rechange valable»
La pelouse du stade Josy-Barthel va être remplacée afin de permettre la bonne tenue de la rencontre entre Dudelange et l'APOEL Nicosie, programmée jeudi soir en Europa League. Une opération qui a un coût: 150.000 euros.
SPO, Fußballstadion, Stade Josy-Barthel,  Luxembourg vs Portugal, Pelouse, Rasen, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Ronaldo, l'enfant roi
Ronaldo marquant un but ne commet pas un exploit, il vérifie son excellence. Ronaldo est inoxydable, et dans cent ans encore il foulera le gazon de son pied ailé.
Portugal's forward Cristiano Ronaldo looks on during UEFA Euro 2020 Group B qualification football match between Luxembourg and Portugal at the Josy Barthel Stadium in Luxembourg on November 17, 2019. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Bientôt les noces de diamant
Le Luxembourg et le Portugal vont s'affronter pour la 17e fois ce dimanche 17 novembre au stade Josy Barthel. La Seleção est la quatrième nation la plus rencontrée par les Roud Léiwen après la Belgique, la France et les Pays-Bas.
7 septembre 2012, stade Josy-Barthel: Daniel Da Mota inscrit ce qui reste à ce jour le dernier but du Luxembourg contre le Portugal
La Seleção fait l'impasse sur le Josy-Barthel
La pelouse de l'actuel stade national se trouve dans un tel piteux état que ni la sélection portugaise, ni son homologue luxembourgeoise ne s'y entraîneront la veille du match de dimanche. Résultat: Cristiano Ronaldo et cie pourraient s'ébrouer samedi à... Bissen.
Les équipes de la Ville de Luxembourg sont aux petits soins pour la pelouse du stade Josy-Barthel