Changer d'édition

Gattuso: «Gagner à tout prix avec le moins d'efforts possible»
Sport 3 min. 28.11.2018 Cet article est archivé

Gattuso: «Gagner à tout prix avec le moins d'efforts possible»

Gennaro Gattuso est en proie à des problèmes d'effectif et doit composer son Milan avec les moyens du bord.

Gattuso: «Gagner à tout prix avec le moins d'efforts possible»

Gennaro Gattuso est en proie à des problèmes d'effectif et doit composer son Milan avec les moyens du bord.
Photo: AFP
Sport 3 min. 28.11.2018 Cet article est archivé

Gattuso: «Gagner à tout prix avec le moins d'efforts possible»

Didier HIEGEL
Didier HIEGEL
Avant AC Milan - F91 Dudelange jeudi à 18h55

Entre la Lazio et Parme, deux rendez-vous de Serie A très importants pour le Milan, Gennaro Gattuso (40 ans) prépare le rendez-vous avec Dudelange, ce jeudi en Ligue Europa. La victoire est impérative pour les Rossoneri qui doivent aussi s'économiser.

Comme Donald Trump, Matteo Salvini, le ministre de l'Intérieur et patron de l'extrême droite italienne, est un adepte des punchlines à tout-va. Il a un avis sur tout. Supporter de l'AC Milan, il avait pris place dimanche soir dans les tribunes du Stadio Olimpico de Rome où son équipe de cœur s'est fait reprendre dans le temps additionnel par la Lazio (1-1) et n'a pas tardé à donner son avis aux micros tendus vers lui.

«Si j'avais été Gattuso, j'aurais fait quelques changements, les joueurs étaient fatigués, je ne comprends pas pourquoi il n'a rien changé en seconde période», a déclaré le vice-Premier ministre à la télévision italienne.

L'ancien chien de garde qui protégeait les artistes de son équipe (Kakà, Seedorf, Pirlo...) n'a pas tardé à montrer les crocs et lui a répondu vertement: «Cela me rend fou, avec tous les problèmes que connaît ce pays, que Salvini ait le temps de parler de l'AC Milan». Cinglant comme un tacle du championnat écossais qu'il a pratiqué aux Rangers.

Un secteur défensif remanié

«N'oublions pas que le Milan a actuellement un effectif décimé par les blessures et les suspensions», précise Valentin Pauluzzi, journaliste à L'Équipe basé dans la capitale lombarde et spécialiste du Calcio. «C'est même une bonne affaire puisque ce résultat lui a permis de rester au contact de son adversaire du jour, dans l'optique de la course aux places en Ligue des champions.»

La défense milanaise est particulièrement un secteur en souffrance avec notamment les absences de Davide Caldara, Alessio Romagnoli et Matteo Musacchio. Tous souffrent de blessures aux tendons qui laissent le staff technique assez perplexe.

«Ces absences obligent Gattuso à aligner une défense à trois avec Cristian Zapata qui est habituellement son quatrième choix», poursuit Pauluzzi. «On devrait le retrouver face à Dudelange au centre avec, sur les côtés, Ricardo Rodriguez et Ignazio Abate. Dans le but, c'est Pepe Reina qui va officier, c'est lui le titulaire du poste en Ligue Europa.»

Le milieu de terrain rossonero est à peine plus épargné que la ligne arrière. Lucas Biglia et Giacomo Bonaventura sont eux aussi touchés et forfait. Dans un schéma en 3-4-3, les hommes du milieu devraient être Davide Calabria, Andrea Bertolacci (pour faire souffler Franck Kessié), Timoué Bakayoko et Diego Laxalt.

Suspendu dimanche dernier et pour le prochain rendez-vous contre Parme, Gonzalo Higuain, unique buteur à l'aller, sera bien présent. La fine gâchette argentine sera épaulée par Suso et Samuel Castillejo.

Un an à la tête du club et troisième meilleur bilan

«Ce groupe F est tellement serré que Gattuso n'aura pas le loisir de faire tourner son effectif. Peut-être pourra-t-il faire souffler l'un ou l'autre élément en fin de match. Mais, dimanche, il n'a pas procédé au moindre changement. Des joueurs comme Hakan Çalhanoglu sont encore loin de leur forme optimale.»

Le natif de Corigliano (Calabre) devenu le chouchou du public puis coach des U19 de l'AC Milan a fêté ce mardi sa première année à la tête de l'équipe-fanion. Gattuso est contesté mais le rustaud au regard noir a pourtant un bilan tout fait honorable avec le troisième total de points (66) sur un an, derrière la Juventus (98 points) et le Napoli (82). «Il ne convainc pas totalement, mais la solution de secours fait quand même son bout de chemin», conclut notre consultant.

«Entraîner ces joueurs dans un club avec cette structure est un rêve, même si c'est parfois fatigant», a commenté le quadragénaire qui a bien entendu évoqué la venue du F91 avec la télé du club. «C'est un match à gagner à tout prix avec le moins d'efforts possible.» Le Milan se contentera donc d'un service minimum. Une chance pour le F91?

On se souviendra qu'à l'occasion de son premier match sur le banc du Milan, contre Benevento, Gattuso avait vu le gardien Alberto Brignoli égaliser (2-2) au bout du temps additionnel. Si un Dudelangeois pouvait avoir la même idée jeudi...

L'équipe milanaise probable: Reina; Abate, Zapata, Rodriguez; Calabria, Bertolacci, Bakayoko, Laxalt; Castillejo, Higuain, Suso.


Sur le même sujet

Haaland et Ibrahimovic premières stars du mercato
Le buteur norvégien de 19 ans du RB Salzbourg a été recruté par Dortmund jusqu'en juin 2024, alors qu'après deux saisons aux Etats-Unis, la star suédoise retrouve l'AC Milan, à 38 ans, pour réanimer une équipe moribonde.
Erling Braut Haaland (à dr.) a été recruté par Dortmund jusqu'en juin 2024
Le F91 tombe en héros à San Siro
Stolz et Turpel ont offert un espoir fou à Dudelange, celui de battre l'AC Milan sur sa pelouse de San Siro. Mais les Rossoneri ont renversé la vapeur et se sont imposés 5-2 ce jeudi soir en Europa Ligue.
Dudelange a mené sur la pelouse de San Siro. Un authentique exploit suite au but de Dave Turpel à la 49e minute.
En Europa League ce jeudi: L'AC Milan et Arsenal chez les «petits» d'Europe
Ce n'est que la «petite Europe» mais l'AC Milan revient de trop loin pour la snober. Le club lombard défie ce jeudi l'Austria Vienne en Europa League, qui lui servira de laboratoire avec cependant de réelles ambitions. Une Europa League qu'Arsenal retrouve, contre le FC Cologne, pour la première fois au XXIe siècle, sans toutefois en faire un objectif.
AC Milan's coach from Italy Vincenzo Montella (C) reacts at the end of the Italian Serie A football match Lazio vs AC Milan on September 10, 2017 at the Olympic stadium in Rome.  / AFP PHOTO / Vincenzo PINTO
Serie A: L'Inter Milan renverse la Juventus
La Juventus n'est donc pas invincible: l'Inter Milan qui semblait pourtant moribonde a en effet frappé un très grand coup dimanche en renversant les Turinois (2-1) dans le "Derby d'Italie", offrant au passage la première place du classement à Naples.
Inter Milan's forward Mauro Emanuel Icardi from Argentina (L) vies with Juventus' midfielder Miralem Pjanic of Bosnia-Herzegovina during the Italian Serie A football match Inter Milan vs Juventus on September 18, 2016 at the 'San Siro Stadium' in Milan. / AFP PHOTO / MARCO BERTORELLO