Changer d'édition

Gastauer et Ries lancent leur saison en Australie
Sport 2 min. 20.01.2020 Cet article est archivé

Gastauer et Ries lancent leur saison en Australie

Michel Ries dispute à partir de ce mardi sa première course dans le peloton professionnel.

Gastauer et Ries lancent leur saison en Australie

Michel Ries dispute à partir de ce mardi sa première course dans le peloton professionnel.
Photo: Stefano Sirotti
Sport 2 min. 20.01.2020 Cet article est archivé

Gastauer et Ries lancent leur saison en Australie

La saison WorldTour commence ce mardi par par le Tour Down Under, dans la région d'Adélaïde. Si Ben Gastauer s'aligne pour la troisième fois en Australie, il s'agit d'une grande première pour Michel Ries qui découvre le peloton professionnel à 21 ans.

(ER avec AFP) - Les gigantesques incendies qui ont ravagé l'Australie au cours des derniers mois ont quelque peu préservé Adélaïde si bien que le Tour Down Under, épreuve d'ouverture de la saison pour le circuit mondial, n'a jamais été menacée. 

Si la région d'Adélaïde a été touchée par le feu, les routes ont été pour l'essentiel épargnées selon les coureurs qui ont procédé aux entraînements. «Il y a bien des forêts qui ont brûlé mais depuis que je suis là, on n'a rien remarqué de particulier», commente Michel Ries. A 21 ans, l'ancien Dippachois s'apprête à faire son entrée dans le monde professionnel. 

Et pour sa grande première, il va être servi puisqu'il se retrouve au côté du champion du monde le Danois Mads Pedersen et de l'Australien Richie Porte. «Le grand objectif sera d'accompagner Richie à 100% toute la semaine. Il a déjà gagné ici et il est en bonne forme», commente le Luxembourgeois de l'équipe Trek. 


Ben Gastauer débutera sa saison le 21 janvier au Santos Tour Down Unsder en Australie
Gastauer, le premier en selle en 2020
Le coureur d'AG2R-La Mondiale s'alignera dès le 21 janvier au Santos Tour Down Under (World Tour) en Australie. Les huit autres professionnels luxembourgeois enchaîneront au cours d'un mois de février copieusement garni.

Avantagé par l'ajout d'une deuxième arrivée en côte (à Paracombe), en plus de la montée de Willunga où il s'est déjà imposé à six reprises, Porte ne fait aucun mystère de ses intentions. «Cette année, ce sera davantage pour les grimpeurs. J'ai choisi de ne pas participer aux championnats nationaux, j'ai passé deux mois en Tasmanie à m'entraîner et je me sens prêt pour la saison», a annoncé Porte (vainqueur en 2017 et quatre fois 2e).

Les sprinters dans les starting-blocks

C'est souvent une habitude en Australie, les coureurs de l'hémisphère sud figurent parmi les favoris d'une épreuve dont les deux dernières éditions sont revenues au Sud-Africain Daryl Impey, membre de la formation australienne Mitchelton. Impey sera présent et fera équipe avec le Britannique Simon Yates, le vainqueur de la Vuelta 2018, alors que le champion du monde du contre-la-montre, l'Australien Rohan Dennis, mènera la formation Ineos.  

Après 2017 et 2018, Ben Gastauer retrouve l'ambiance du Tour Down Under.
Après 2017 et 2018, Ben Gastauer retrouve l'ambiance du Tour Down Under.
Photo: Stefano Sirotti

Pour Ben Gastauer, cette reprise 2020 se fera en douceur. Leader de la formation Ag2r, Romain Bardet, qui découvre l'épreuve australienne, «prend la course comme la fin d'un bloc d'entraînement». 

Quant aux sprinteurs, habitués à se tailler la part du lion dans les étapes, ils sont venus en nombre. Pour l'Australien Caleb Ewan, qui a dominé le  critérium Schwalbe Classic dimanche, l'Italien Elia Viviani, l'Irlandais Sam Bennett, le Belge Jasper Philipsen et quelques autres (Sarreau, Halvorsen, Nizzolo, Greipel), il s'agira de leur première confrontation de l'année. 

Enfin, le WorldTour 2020 est marqué par la présence d'une formation israélienne, une première pour ce pays. Israël Start-up Nation a repris la licence laissée vacante par la formation russe Katusha. 



Sur le même sujet

Fin de l'aventure pour Differdange et Roompot
Le cyclisme vit des heures compliquées et pour les responsables d'équipe, trouver des partenaires est de plus en plus difficile. Les équipes de Differdange et Roompot ont annoncé ce vendredi la fin de leurs activités en 2020.
Ivan Centrone (Differdange-Losch) - Prolog Luxemburg / Luxemburg - Skoda Tour de Luxembourg 2018 - Foto: Serge Waldbillig