Changer d'édition

Gaby Dalvit: «A l’aller, le FC Metz n’avait pas trop brillé»
Gaby Dalvit: «Le jeu prôné par Frédéric Antonetti est plus axé sur une sorte d’endormissement de l’adversaire et sur de la patience».

Gaby Dalvit: «A l’aller, le FC Metz n’avait pas trop brillé»

Photo privée
Gaby Dalvit: «Le jeu prôné par Frédéric Antonetti est plus axé sur une sorte d’endormissement de l’adversaire et sur de la patience».
Sport 4 min. 18.01.2019

Gaby Dalvit: «A l’aller, le FC Metz n’avait pas trop brillé»

Le FC Metz va devoir se méfier, ce vendredi (20h) , d’une formation de Clermont particulièrement hermétique. Les Messins s’apprêtent à disputer quatre parties en douze jours. Gaby Dalvit, consultant France Bleu Lorraine et membre du CSO Amnéville, commente l’avant-match.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Gaby, le FC Metz est largement en tête du championnat (1er, 44 points) et ses concurrents avancent au ralenti. Le club grenat peut-il dès maintenant évoquer sa future participation en Ligue 1?

Je ne suis nullement dans les calculs. Metz se trouve dans une bonne dynamique, en championnat comme en Coupe de France et ses prestations à l’extérieur sont très bonnes. Maintenant, je n’oublie pas que Le Havre et Auxerre étaient venus s’imposer à Saint-Symphorien (0-1). J’estime que les Messins ont réalisé leur prestation la plus aboutie à Valenciennes (2-0, 18e journée). Est-ce que Clermont va rester sur ses positions où alors va-t-il offrir des espaces aux attaquants mosellans?

Justement, que pensez-vous de la formation clermontoise?

Au match aller (3e journée), les joueurs de Frédéric Antonetti n’avaient pas spécialement brillé mais ils étaient parvenus à s’imposer dans les dernières minutes (3-2) après avoir été menés (0-2, 60e). Je me souviens de l’excellent dernier quart d’heure de Farid Boulaya lors d’un retournement de situation que seules les équipes qui vont monter peuvent réaliser. A la maison, le public messin demande du spectacle mais il me semble que le jeu prôné par Frédéric Antonetti est plus axé sur une sorte d’endormissement de l’adversaire et sur de la patience. Dernièrement, lors de la réception du Red Star (2-0, 17e journée), le FC Metz avait peiné pendant une heure puis avait trouvé l’ouverture (Diallo 54e et 77e sp). En Ligue 2, on ne peut jamais connaître à l’avance le scénario d’une partie.

Thomas Delaine est-il déjà la révélation de la saison mosellane?

On ne va pas oublier Habib Diallo qui a tout de même inscrit 15 buts à mi-championnat mais effectivement Thomas Delaine a été décisif sur certaines parties et récemment à Orléans (2-1) où il a été passeur et sauveur. Certes, c’est un joueur qui peut se retrouver en difficulté défensive sur certaines phases de jeu mais il a su apporter un plus dès son arrivée dans l’équipe. C’est un recrutement top pour le FC Metz et je félicite les recruteurs messins. Son parcours n’est pas rectiligne et même s’il a été «refroidi» par certains clubs, il réussit quelque chose de très bien à Metz, pour le moment.

Nous restons un peu sur notre faim concernant Habid Diallo. Et vous?

Pourquoi? A Orléans, Diallo a su parfaitement jouer son rôle de pivot, il a été utile même s’il n’a pas été très dangereux dans la zone de vérité. Face au Red Star, c’est lui qui débloque la situation (2 buts). Son compère Niane est spontané, il tente mais on sent encore de la jeunesse chez ce garçon.

Estimez-vous que Gauthier Hein doit s’en aller glaner du temps de jeu dans un autre club?

Est-ce que lui préfère rester à Metz? A mon sens, il n’est pas loin de trouver sa place au sein de ce groupe. La concurrence y est sévère mais à chaque fois qu’il est apparu sur la pelouse il s’est montré cohérent. C’est une gestion de carrière qu’il faut bien analyser et la réponse lui appartient. Frédéric Antonetti demande surtout à ses joueurs de bien maîtriser le ballon, de ne pas le perdre et de ne pas se précipiter en attaque.

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz est en grande forme comptable après 19 rencontres de L2 (14 succès, 3 défaites et 2 partages des points). S’il ne réussit pas à retrouver la flamboyance de son jeu de début de parcours, le onze grenat affiche néanmoins un total de points élevé. Avant de se rendre à Monaco en Coupe de France (22 janvier), puis d’aller défier l’AC Ajaccio (25), de recevoir Nancy (29) et de finir à Troyes (2 février) en championnat, les Mosellans doivent d’abord négocier au mieux la venue du Clermont Foot 63 (6e, 32), un adversaire coriace qui ne laisse que peu d’espaces à ses adversaires.

La preuve: les Clermontois ont gardé leur but vierge à 13 reprises au cours de leurs 20 sorties en L2 cette saison. Une sacrée performance pour un ensemble qui avait dominé Metz à l’aller (2-0) avant de craquer en fin de partie (2-3). Vincent Hognon va œuvrer sur le banc de touche grenat afin que son équipe ne se fasse pas piéger pour la troisième fois de l’exercice à Saint-Symphorien.

Le prono de la rédaction. Renaud Cohade et ses partenaires vont devoir rapidement trouver la faille au sein d’un système adverse parfaitement huilé (16 buts encaissés). Sinon, le FC Metz pourrait subir un petit coup de froid à la maison. Notre pronostic: 0-0.



Sur le même sujet