Changer d'édition

Futsal / All Star Colmar-Berg: Cédric Tronci: «Je suis fier du travail accompli»
Pour Cédric Tronci, cela ne fait aucun doute: le All Star Colmar-Berg va vite remonter en Division 1!

Futsal / All Star Colmar-Berg: Cédric Tronci: «Je suis fier du travail accompli»

Photo: Stéphane Guillaume
Pour Cédric Tronci, cela ne fait aucun doute: le All Star Colmar-Berg va vite remonter en Division 1!
Sport 3 min. 15.03.2016

Futsal / All Star Colmar-Berg: Cédric Tronci: «Je suis fier du travail accompli»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Cédric Tronci, que l’on peut considérer comme l’âme du Futsal All Stars Colmar-Berg, a décidé de ne plus assurer la présidence du club nordiste pour la saison prochaine avec effet immédiat. Il explique ses choix et donne sa vision du futur de son désormais ex-club.

Cédric Tronci, que l’on peut considérer comme l’âme du Futsal All Stars Colmar-Berg, a décidé de ne plus assurer la présidence du club nordiste pour la saison prochaine avec effet immédiat. Il explique ses choix et donne sa vision du futur de son désormais ex-club.

Propos recueillis par Stéphane Guillaume

  • Cédric, pour quelles raisons avez-vous décidé de rendre votre tablier de président de Colmar-Berg?

Je viens de passer neuf années à la présidence du club. Cette décision a été prise il y a  longtemps: depuis un an pratiquement, suite aux problèmes rencontrés la saison passée avec certains joueurs, le directeur sportif et le coach. Un joueur provenait de l'étranger, il n’avait rien et le club a tout fait pour lui. En retour, il s’est foutu de nous (sic). Le directeur sportif, qui faisait du bon travail, avait promis des sponsors, mais on n’a rien vu arriver. Le coach faisait ce qu'il voulait lors des entraînements, et puis des joueurs n’ont pas accepté qu'on se sépare de lui, et ils nous ont même menacés. Donc, tout ça m'a fatigué et je voulais déjà arrêter les frais à ce moment-là. Mais je ne pouvais pas laisser le club comme ça, à l'abandon. Après l’avoir construit patiemment durant neuf ans, j’ai pris la décision de continuer afin de trouver une personne de confiance pour reprendre ce club.

  • Colmar-Berg a raté sa saison et évoluera la saison prochaine dans la future Division 2. Quelles sont les raisons de cet échec sportif?

On a raté notre saison lors du premier tour. Les joueurs n’étaient pas sérieux, certains étaient bloqués par leur travail, d'autres étaient blessés ou malades... Bref, il y avait toujours quelque chose qui ne fonctionnait pas. On avait pourtant beaucoup de joueurs à disposition, mais malheureusement, on se présentait au match avec seulement cinq ou six joueurs. Au deuxième tour, j'ai intégré des jeunes joueurs et on était toujours au moins à dix ou même à douze. Il nous a manqué de l'expérience, mais on a fait de bons matches; il manquait à chaque fois le petit brin de réussite. Si on avait commencé directement avec les jeunes, Colmar-Berg aurait sûrement fait une meilleure saison. Trois jeunes ont débuté dans notre club à l’âge de dix ans. Aujourd’hui, ces mêmes joueurs ont dix-sept ans et ils ont joué tous les matches du deuxième tour. Je suis fier du travail accompli, même si on bascule en D2.

Cédric Tronci pense que le Sparta Dudelange et Samba Seven Niederkorn parviendront à assurer leur maintien, grâce à leur expérience
Cédric Tronci pense que le Sparta Dudelange et Samba Seven Niederkorn parviendront à assurer leur maintien, grâce à leur expérience
Photo: Stéphane Guillaume
  • Comment voyez-vous le futur du All Star Colmar-Berg?

Il sera bon. Le club va se doter d'un nouveau comité, qui est déjà motivé, et de nouvelles infrastructures. Le club va vite remonter, croyez-moi! Ce comité a de l'expérience dans le futsal et sait ce qu'il veut. Il va faire du bon travail et m'a même dit que le jour où je voudrais revenir, les portes seraient grandes ouvertes.

  • De toutes ces années passées à arpenter les salles du Luxembourg, quel est votre meilleur souvenir?

C'est une demi-finale des play-offs, comptant pour le défunt championnat ALF, contre ALSS à Munsbach, où mon équipe menait 0-2 à la mi-temps. On aurait pu faire la différence, mais la chance ne nous a pas souri. On encaisse le 1-2 à trois minutes de la fin, puis on perd 3-2. La même saison, on a gagné le prix de la meilleure défense et on a terminé troisième du championnat.

  • Quel est votre pronostic pour les play-offs de consolation?

Je pense que le Sparta Dudelange et Samba Seven Niederkorn parviendront à assurer leur maintien, grâce à leur expérience. Et surtout, on retrouve dans ces deux clubs des personnes que j’admire beaucoup, et qui ont beaucoup fait pour le futsal au Luxembourg.


Sur le même sujet