Futsal / 14e journée

Clervaux et l'ALSS Münsbach en tête

Ruben Samorinha et la Samba Seven Niederkorn n'ont rien pu faire face à l'efficacité de l'ALSS Futsal Münsbach de Patrick de Sousa.
Ruben Samorinha et la Samba Seven Niederkorn n'ont rien pu faire face à l'efficacité de l'ALSS Futsal Münsbach de Patrick de Sousa.
Photo: Stéphane Guillaume

Tous les verdicts sont tombés à l'issue de la 14e et ultime journée de championnat. En série A, Clervaux, Nordstad, Bettendorf et Wilwerwiltz joueront les play-offs alors qu'en série B, on y retrouvera l’ALSS Münsbach, Bettembourg, Differdange 03 et Esch. A noter que le match Dudelange - Differdange 03 se jouera jeudi.

Par Stéphane Guillaume

En série A, les 58 Boys Garnich terminent mal cette phase classique du championnat avec une défaite face à Colmar-Berg. Les Nordistes n'avaient pourtant déplacé que six éléments dont le président Cédric Tronci qui a joué dans les buts. Il a d'ailleurs été gratifié d’une excellente prestation. Pour Gerson da Silva Santos, le coach de Garnich, il s'agissait surtout d’un bon galop d’entraînement: «Un match juste pour finir le calendrier et encore une défaite. Mais le résultat ne correspond pas à ce que mes joueurs ont fait. On n'a pas vu trop la différence de niveau de jeu jusqu'à la mi-temps,  le score était de 3-3. On a très bien fait circuler le ballon avec beaucoup d'occasions de but mais on ne marque pas et l'adversaire en profite. Encore une fois, on court derrière le résultat mais malheureusement on s'incline 7-10. Cela ne changeait rien au classement».

Jorge Duarte et les 58 Boys Garnich (maillot grenat) ont offert une belle résistance aux All Stars Colmar-Berg de Thierry Monteiro.
Jorge Duarte et les 58 Boys Garnich (maillot grenat) ont offert une belle résistance aux All Stars Colmar-Berg de Thierry Monteiro.
Photo: Stéphane Guillaume

Au fil des semaines, le FC Wiltz 71 démontre de belles choses. Face au Futsal Nordstad, le dernier de classe a tout de même tenu une mi-temps. Puis, s’est effondré à cause d’un manque de concentration de ses joueurs. «C’était un très bon match où Wiltz a eu beaucoup de possession de balle. Il manque un peu de maturité dans ce groupe mais avec le temps on y arrivera. Les jeunes apprennent très vite. J'estime que Wiltz a été l’équipe qui a le mieux joué dans la zone nord durant ce second tour», estime Luis Miguel Melo, le coach wiltzois.

Les Golden Crows Feulen n’en finissent plus de grandir mais ils manquent encore d’expérience pour rivaliser avec une séduisante Amicale Clervaux qui termine cette phase classique sur une excellente dynamique. Michel Duarte, l'entraîneur de Feulen, retiendra la bonne volonté affichée par son équipe.

La rencontre entre Bettendorf et Wilwerwiltz a été fertile en buts avec à la clé trente-quatre buts. Bruno Fonseca, le meilleur buteur de la compétition, s’est régalé et il a ajouté neuf buts de plus à son tableau de chasse.

L'Union Titus Pétange sur le fil

En série B, la Samba Seven Niederkorn n’a pas été à la hauteur de l’ALSS Futsal Münsbach, le leader a encore démontré toute sa force de frappe offensive. Mais la prestation d’ensemble des Niederkornois n’était pas mauvaise pour autant. Comme en atteste Nelson Fragoso, le coach de Niederkorn. «C'est dommage que nous ne parvenons pas à concrétiser nos chances de but. On a eu cinq voire six occasions franches mais Pedro Marinho a sorti tout. En deuxième mi-temps et après avoir pris le quatrième but, j'ai fait tourner l'effectif», déclare Nelson Fragoso, le coach de Niederkorn.

L’Union Titus Pétange a démontré face au SC Bettembourg qu’elle était capable de rivaliser avec une équipe au top. Il est vrai que Bettembourg était assuré de terminer deuxième du général et a joué avec un cinquième homme dans le jeu durant une bonne partie du match. La victoire pétangeoise s'est décidée en toute fin de match... à vingt secondes de la fin.

Luis Gonçalves, président de Pétange, souligne le travail défensif. «Notre adversaire du jour a voulu nous impressionner dès le début du match en jouant avec cinq joueurs de champ. Mes joueurs ne sont pas tombés dans le jeu et on fait un superbe travail défensif. Peu à peu, on a commencé à y croire et on a commencé à faire notre jeu. À la fin, l'effort a payé et nous avons réussi à décider le match en notre faveur.»

Eduardo Lopes Pereira et l'US Esch ont concédé une courte défaite face au RAF Differdange de Vander-Zé Neves Silva.
Eduardo Lopes Pereira et l'US Esch ont concédé une courte défaite face au RAF Differdange de Vander-Zé Neves Silva.
Photo: Stéphane Guillaume

Enfin le RAF Differdange a tenu en échec l'US Esch jusqu’à une poignée de secondes de la fin. Le score était encore de un but partout à la 39e minute mais trois buts sont tombés durant la dernière minute. Paulo Aguiar évoque une défaite imméritée mais encourageante pour la suite de la compétition. «Encore une fois, on pouvait faire la différence mais c’est finalement Esch qui s’en sort avec les trois points. J’estime que mes joueurs ont été à la hauteur. Esch a fait parler son expérience», conclut le président differdangeois.

Les résultats

Série A

58 Boys Garnich - Futsal All Stars Colmar-Berg 7-10

FC Wiltz 71 - Futsal Nordstad 2-6

Golden Crows Feulen - Amicale Clervaux Futsal 5-10

FC Bettendorf - Futsal Wilwerwiltz 21-13

Série B

Samba Seven Niederkorn - ALSS Futsal Münsbach 0-7

Union Titus Pétange Futsal - SC Bettembourg 4-3

RAF Differdange - Futsal US Esch 2-3

Jeudi 21h:  Sparta Dudelange - FC Differdange 03