Changer d'édition

Frédéric Meyrieu: «Le FC Metz est un vrai rouleau compresseur»
Frédéric Meyrieu est aujourd'hui entraîneur bénévole dans sa ville de Toulon, au Racing Football Club.

Frédéric Meyrieu: «Le FC Metz est un vrai rouleau compresseur»

Capture d'écran
Frédéric Meyrieu est aujourd'hui entraîneur bénévole dans sa ville de Toulon, au Racing Football Club.
Sport 4 min. 11.01.2019

Frédéric Meyrieu: «Le FC Metz est un vrai rouleau compresseur»

Les Messins se rendent à Orléans ce vendredi (20h) à l’occasion du début de la seconde phase du championnat de Ligue 2. Une rencontre test que les hommes de Vincent Hognon abordent avec un effectif en forme. Frédéric Meyrieu préface cette reprise.

Propos recueillis par Hervé Kuc

Frédéric, qu’avez-vous pensé de la première partie de saison du FC Metz?

A part un petit accroc de temps en temps, les Messins ont été très efficaces et ils sont logiquement en tête de la Ligue 2. J’ai beaucoup apprécié le jeu vers l’avant prôné par Frédéric Antonetti et quand ton équipe arrive à évoluer ainsi, tu peux bien voyager car ce n’est pas donné à tout le monde de jouer de cette manière. C’est du haut niveau, le FC Metz est un vrai rouleau compresseur.

Lens (3e, 32 points) et Lorient (6e, 31) n’ont pas su profiter des petites baisses de régime de la locomotive grenat. Pourquoi?

C’est vrai et j’ai l’impression que ces deux formations ont une telle pression sur les épaules que cela les empêche d’accrocher le bon wagon. La saison dernière, les Lensois éprouvaient déjà ces difficultés et ils veulent tellement ne pas se louper qu’au final ils ne profitent jamais des faux pas de leurs concurrents. En Ligue 2, il faut être costaud et pouvoir compter sur des joueurs au mental fort et jusqu’à présent seul le FC Metz a su afficher de telles qualités.

En Coupe de France (16es de finale), les Messins vont devoir aller affronter Monaco (22 janvier). Est-ce un bon tirage?

Monaco est une bête blessée qui a su écarter Rennes en Coupe de la Ligue (1-1, 8-7 aux tirs au but) ce mercredi mais cela reste une équipe fragile. Elle sera certainement différente et peut-être renforcée dans quinze jours, mais les Messins ont un coup à jouer là-bas. De toute façon, quand tu n’as rien à perdre, tu peux lâcher tes coups. Metz possède les moyens d’embêter les Monégasques.

Vous habitez Toulon et Marseille est l’un de vos clubs de cœur. Que s’y passe-t-il?

L’OM reste sur une très bonne dernière saison. Là, il est délicat de jouer sur tous les tableaux quand, sur le terrain, certains éléments font le travail alors que d’autres le font beaucoup moins. Il y a une perte de confiance et je peux vous assurer que la réception de Monaco ce week-end va se faire dans une chaude ambiance dans les tribunes. Marseille est dos au mur mais je reste persuadé que Rudi Garcia possède des joueurs pour faire repartir la machine.

Grégory Proment (40 ans) est revenu au FC Metz pour s’occuper de l’équipe réserve (Régional 1). Possède-t-il l’étoffe pour grandir dans ce registre et devenir un bon entraîneur?

Je me rappelle de ses premiers pas avec le groupe professionnel lors de cette fameuse saison 1997-1998 (vice-champion de France). Le «petit» est arrivé dans le groupe et très vite il s’est inspiré des «anciens», de leur manière d’être et de faire. Du coup, il a progressé rapidement car il était déjà vif et intelligent, il respirait déjà l’expérience. Il regardait tout, analysait beaucoup, ce que les jeunes d’aujourd’hui devraient faire bien plus. Je suis persuadé que Greg sera un très bon entraîneur.

Orléans - Metz, c’est ce vendredi. Peut-on connaître votre pronostic?

Orléans a su embêter quelques équipes et il va falloir que le FC Metz reste concentré. Néanmoins, je pense que les Grenat ont les moyens de s’y imposer sur un score serré.

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz (1er, 41 points) a bien débuté l’année 2019 en écartant Saint-Quentin (2-1 après prolongations) en 32es de finale de la Coupe de France. «Un premier match officiel qui nous a permis de faire entrer quatre éléments en cours de jeu, de disputer 120 minutes intensives après avoir absorbé une bonne charge de travail à la reprise», avoue Vincent Hognon.

Pour se rendre à Orléans, l’adjoint de Frédéric Antonetti ne pourra disposer de Rivière (en phase de reprise). Mais Metz est solide sur ses bases et si Boulaya confirme son renouveau et si Nguette arrive enfin à être efficace devant le but adverse, la Ligue 1 tendra alors les bras aux partenaires de l’indispensable Cohade. A l’aller, les Mosellans avaient su être redoutables (5-1, Boulaya et quadruplé de Diallo) s’offrant un début d’exercice en fanfare. Les Messins ne doivent surtout pas se gêner pour renouveler pareille démarrage.

Le prono de la rédaction. Les Messins ne lâcheront pas, nous en sommes persuadés. Malgré l’absence de Frédéric Antonetti auprès d’eux et les difficultés du calendrier qui arrive. Ce groupe a des grandes ressources. Notre pronostic: 2 à 0 en faveur du FC Metz.



Sur le même sujet