Changer d'édition

Franck Signorino: «Le FC Metz peut contenir le RC Lens»
Sport 5 min. 07.02.2019 Cet article est archivé

Franck Signorino: «Le FC Metz peut contenir le RC Lens»

Franck Signorino a porté le maillot grenat pendant cinq saisons avec les professionnels.

Franck Signorino: «Le FC Metz peut contenir le RC Lens»

Franck Signorino a porté le maillot grenat pendant cinq saisons avec les professionnels.
Archive: Michel Dell'Aiera
Sport 5 min. 07.02.2019 Cet article est archivé

Franck Signorino: «Le FC Metz peut contenir le RC Lens»

Après son élimination peu reluisante en Coupe de France, le FC Metz se rend à Lens (24e journée de L2) ce samedi (15h) pour tenter de relancer une machine grippée. Franck Signorino préface le choc de samedi.

Après son élimination peu reluisante en Coupe de France, le FC Metz se rend à Lens (24e journée de L2) ce samedi (15h) pour tenter de relancer une machine grippée. Vincent Hognon a le choix des hommes et certains vont certainement grincer des dents jusqu’en mai prochain. Le choc de la Ligue 2 est présenté par l’ex-Grenat Franck Signorino (37 ans).

Propos recueillis par Hervé Kuc

Franck, quelle est votre actualité du moment?

J’ai rejoint l’UNFP à la demande de Sylvain Kastendeuch et j’habite sur Metz. Je suis le délégué Grand Est en charge de répertorier et de gérer l’engagement sociétal des footballeurs: cela doit permettre la mise en valeur du joueur en tant que contributeur social. Je dispute encore quelques matches avec des anciens du FC Metz comme Proment, Marchal ou Leca et peut-être qu’en fin de saison il y aura la création d’une équipe qui portera officiellement le nom des «anciens du FC Metz», c’est encore à l’étude.

Le FC Metz vient de se faire éliminer de la Coupe de France par Orléans (0-1). Est-ce préjudiciable?

J’ai suivi le résultat et je trouve cela dommage car les Messins avaient fourni une belle partie à Monaco (3-1) au tour précédent. J’ai eu le bonheur de disputer cinq demi-finales de coupe dont deux en Coupe de France et de jouer une finale de Coupe d’Espagne avec Getafe en 2008 face à Valence (1-3). En Coupe de France, j’ai perdu deux fois face au PSG et l’OM, ce qui m’a empêché de disputer une finale. Pour Metz, on pensait que le tirage lui était plutôt favorable et au final c’est la déception qui domine. Il reste maintenant à bien négocier le championnat.

Justement, Metz se déplace à Lens ce samedi. Doit-il craindre cette rencontre?

Les Messins comptent neuf points d’avance sur Lorient (3e, 40) et ont toujours fait preuve de solidité jusqu’ici. De plus, la réussite du champion a régulièrement été avec eux, je ne les vois pas faiblir au cours des quinze dernières journées. Des garçons comme Diallo ou Nguette marquent des buts ou sont capables de faire la différence. Lens a connu un trou d’air et Lorient n’est pas régulier. L’avance du FC Metz doit être suffisante pour rejoindre la Ligue 1, en tout cas je les vois finir à l’une des deux premières places de la Ligue 2.

Vous avez porté le maillot grenat (2000-2005), quels souvenirs conservez-vous de vos parties disputées à Lens?

C’est un plaisir de jouer là-bas, le public est nombreux et chaleureux même si je ne me souviens pas d’y avoir gagné. En 2002, j’ai disputé l’une de mes premières rencontres en professionnels avec Metz, à l’époque Baticle et Meyrieu étaient mes partenaires: on avait décroché un 2 à 2 alors que nous menions 2 à 0. Gilbert Gress était alors notre entraîneur (NDLR: le FC Metz est descendu en L2 à l’issue de la saison). Hormis les supporters marseillais ou stéphanois, je ne pense pas qu’en France et ailleurs qu’à Lens, on puisse trouver un public avec une telle ferveur.

Vous avez également tenu le flanc gauche de la défense mosellane pendant plusieurs saisons. Que pensez-vous de Thomas Delaine, l’actuel titulaire du poste?

Je le connais peu mais j’ai suivi son parcours. Défensivement, il m’a l’air solide et il arrive surtout à bien se projeter vers l’avant. Je n’ai assisté qu’à deux matches à Saint-Symphorien cette saison et cela a débouché sur deux revers du FC Metz face au Havre et Auxerre. Thomas aime la profondeur, il est tonique et comme Metz domine généralement les débats, il n’a été que très peu mis en difficultés. A bientôt 27 ans, il arrive en pleine force de l’âge.

Peut-on connaître votre pronostic pour le choc de cette 24e journée de la Ligue 2?

Je mise sur un partage des points. Le FC Metz a toujours su répondre présent contre des concurrents directs à la montée. Il peut contenir le RC Lens.

L’enjeu de la rencontre. Le FC Metz (1er, 49 points) s’en va défier le RC Lens (5e, 38) avec une confiance légèrement effritée après son élimination en Coupe de France et ses dernières productions poussives (hormis Nancy) en championnat. La rencontre est d’importance. A l’aller, les Messins avaient su profiter de l’expulsion du lensois Centonze (37e) pour s’imposer (2-0, Diallo et Niane). Cette fois, dans une enceinte très bien garnie (22 000 billets déjà vendus), les hommes de Vincent Hognon savent qu’ils ne pourront plus se contenter du minimum pour continuer à avancer au classement.

L’avis de Philippe Montanier. L’entraîneur du RC Lens, Philippe Montanier, sort la brosse à reluire, sur le site internet de son club, quand il évoque la venue du leader de la L2 au stade Bollaert-Delelis ce samedi. Morceaux choisis: «Metz est un leader de qualité, il est meilleur que nous dans tous les domaines du jeu. Il a une force de frappe offensive intéressante». Rien que ça. Mais, le technicien lensois se veut aussi conquérant. «Des équipes ont malmené le FC Metz et on a toutes nos chances. On se doit de se donner les moyens d’être intraitables à domicile devant nos supporters et leur ferveur.»

Le prono de la rédaction. Quel visage le FC Metz offrira-t-il à ses supporters ce samedi? Dans une configuration plus «traditionnelle», avec le retour d’éléments expérimentés (Balliu, Delaine, Boye, Cohade, Boulaya, Nguette et Diallo), les partenaires de Sunzu devraient être plus fringants. Mais, leur forme du moment laisse perplexe. Notre pronostic: 2 à 1 en faveur du RC Lens.


Sur le même sujet

«Le FC Metz est bien parti pour se maintenir»
Les Messins accueillent Lyon ce vendredi (20h45) avec un milieu de terrain à remodeler et la nécessité de s’imposer à Saint-Symphorien. Vincent Hognon et ses hommes aborderont ensuite une série de matchs décisifs pour leur survie en Ligue 1. Denis Balbir présente la partie.
TOPSHOT - Metz' Senegalese forward Ibrahima Niane (R) celebrates after scoring a goal during the French L1 football match between Metz (FCM) and Bordeaux (FCGB) at the Saint Symphorien Stadium in Longeville-les-Metz, eastern France, on February 8, 2020. (Photo by JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)
Pour Denis Balbir, «Metz peut faire trembler le PSG»
Le FC Metz s’apprête à disputer une partie très délicate face au PSG ce vendredi (20h45) à Saint-Symphorien. Le onze grenat va devoir mettre de l’essence dans son moteur s’il veut inquiéter l’armada parisienne pourtant privée de Mbappé et Cavani.
Ibrahima Niane et les Messins doivent montrer une sérieuse réaction par rapport à leur prestation à Angers s'ils entendent inquiéter le PSG, vendredi soir à Saint-Symphorien
Cartier: «Mon ami Daf est à Sochaux mais Metz va l'emporter»
Le FC Metz peut réaliser une excellente affaire comptable en distançant Sochaux ce lundi (20h45). En cas de succès, le club grenat compterait alors onze points d’avance sur Lorient (3e) à dix journées de la fin du championnat. Albert Cartier préface la rencontre.
Albert Cartier connaît Sochaux comme sa poche et estime que les Doubistes n'inquiéteront pas les Messins ce lundi.