Changer d'édition

Fränk Schleck décroche un nouveau job
Sport 2 min. 29.04.2021

Fränk Schleck décroche un nouveau job

Quatre ans et demi après avoir quitté les pelotons professionnels, le Mondorfois veut encore servir sa discipline favorite.

Fränk Schleck décroche un nouveau job

Quatre ans et demi après avoir quitté les pelotons professionnels, le Mondorfois veut encore servir sa discipline favorite.
Photo Archives : Lex Kleren
Sport 2 min. 29.04.2021

Fränk Schleck décroche un nouveau job

A compter du 1er mai, le vainqueur de l'Amstel Gold Race pédalera pour la Fédération luxembourgeoise de cyclisme. A 41 ans, il endosse le maillot de coordinateur national pour promouvoir son sport auprès du grand public.

(pj avec Joe GEIMER) «Je souhaite transmettre mon expérience de cycliste professionnel aux jeunes. J'ai quelques idées en tête, mais je dois encore les laisser mûrir.» Ces propos, Fränk Schleck pourrait les redire aujourd'hui alors que la Fédération luxembourgeoise de cyclisme vient de lui proposer un nouveau travail. En réalité, il les a tenus, à Bergame, juste à l'heure d'en terminer avec sa carrière pro sur le Tour de Lombardie.


Le VëloSummer remonte en selle
Cet été encore, les ministères du Tourisme et de la Mobilité partiront en tandem pour présenter de nouveaux parcours pour découvrir le Luxembourg à vélo. Une deuxième édition avec plus d'étapes encore.

Sauf que depuis, la passion pour la Petite reine est restée intacte chez lui. Tout comme son goût pour une pratique du vélo décomplexée, ouverte à tous. Il l'avait témoigné en organisant, dès 2017, la Schleck Gran Fondo, le champion va poursuivre sa mission cette fois dans un poste officiel, largement financé par le ministère des Sports. Et le président de la Fédération, Camille Dahm, n'est pas peu fier de sa recrue : «En gros, Fränk doit s'occuper de tout le spectre que couvre le cyclisme. Il doit y avoir une personne de contact pour toutes les questions relatives au vélo ou au cyclisme.» 

Tôt ou tard, un coureur de haut niveau émergera

Tourisme, mobilité, santé, éducation : voilà autant de champs à couvrir pour le nouveau «coordinateur national» auprès de celles et ceux qui aimeraient monter en selle, et hésitent encore. Une mission dans la droite ligne de celle occupée par son frère, Steve. Lui veille, au ministère du Tourisme, au développement des pistes cyclables dans le pays. Une autre façon de démocratiser l'usage de la bicyclette.

A 41 ans, le champion entend notamment viser les jeunes en priorité. Avec un plan de bataille bien orchestré : «Les adultes d'aujourd'hui sont tellement à fond dans la voiture qu'il est très difficile de les en faire sortir. Avec les enfants, il n'est pas trop tard : s'ils habitent à un kilomètre de l'école, ils peuvent prendre le vélo au lieu d'être amenés par leurs parents en voiture. Plus tard, lorsqu'ils utiliseront le vélo pour se rendre au travail ou faire leurs achats, tout le monde en profitera». 


Les cinq écueils des vélotafeurs au Luxembourg
Tout salarié qui enfourche sa petite reine pour pédaler jusqu'à son travail change sa perception du déplacement. Très vite, il est confronté à des réalités pratiques et des situations dangereuses. Le 4e volet de notre série pointe cinq grands obstacles.

Et la compétition dans tout ça? L'ancien vainqueur du Tour de Suisse la garde en tête mais n'en fait surtout pas la priorité de son travail à venir : «Si davantage de personnes pratiquent régulièrement le vélo, tôt ou tard, un coureur de haut niveau émergera. Inévitablement.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si les deux-roues continuent de séduire les résidents, l'administration de l'Environnement peine à répondre à la demande. Au point que le délai d'attente moyen pour le remboursement atteint cinq mois, indique jeudi Carole Dieschbourg.