Changer d'édition

Football: Tony Mastrangelo (RMHB): «Je veux montrer ce que je vaux»
Sport 5 min. 26.08.2015 Cet article est archivé

Football: Tony Mastrangelo (RMHB): «Je veux montrer ce que je vaux»

A l'image du promu hammois, Tony Mastrangelo, qui ferme ici la porte à Paul Bossi, est sur une pente ascendante. La formation du Cents en saura plus sur ses capacités après son duel avec Dudelange ce jeudi soir.

Football: Tony Mastrangelo (RMHB): «Je veux montrer ce que je vaux»

A l'image du promu hammois, Tony Mastrangelo, qui ferme ici la porte à Paul Bossi, est sur une pente ascendante. La formation du Cents en saura plus sur ses capacités après son duel avec Dudelange ce jeudi soir.
Photo: Fabrizio Munisso
Sport 5 min. 26.08.2015 Cet article est archivé

Football: Tony Mastrangelo (RMHB): «Je veux montrer ce que je vaux»

Dans une impasse au F91 et séduit par le projet sportif, Tony Mastrangelo (20 ans) a choisi de rejoindre le RM Hamm Benfica à l'intersaison. Tour d'horizon avec l'ancien Messin, qui nous offre aussi ses pronostics de la journée, avant que le promu ne se mesure à l'ogre dudelangeois.

Dans une impasse au F91 et séduit par le projet sportif, Tony Mastrangelo (20 ans) a choisi de rejoindre le RM Hamm Benfica à l'intersaison. Tour d'horizon avec l'ancien Messin, qui nous offre aussi ses pronostics de la journée, avant que le promu ne se mesure à l'ogre dudelangeois.

Par Didier Hiégel

Tony, comment expliquez-vous le bon départ du RM Hamm Benfica?

D'abord par une excellente préparation d'avant-saison. Ensuite, le groupe qui venait de monter en BGL Ligue est resté très soudé même si de nouveaux joueurs sont arrivés au club. Les nouveaux joueurs et moi-mêmes avons été très bien accueillis. En résumé, la bonne préparation, les renforts et l'esprit d'équipe ont fait que nous en sommes là aujourd'hui.

Parlez-nous de votre préparation?

Nous avons beaucoup travaillé avec le ballon: des petits jeux, beaucoup d'oppositions, ce qui nous a permis aussi de mieux nous connaître. A côté de ces exercices, nous avons bien entendu travaillé le foncier. Au FC Metz, ou même à Dudelange par après, je me souviens d'avoir effectué davantage d'endurance mais en ayant moins le ballon dans les pieds. Par exemple, les deux premières semaines, dans mes anciens clubs, on ne touchait quasiment pas le ballon, ce qui n'a pas été le cas à Hamm cette année.

Avec une étiquette de promu, vous attendiez-vous à un tel départ de votre nouveau club  (3 victoires, une défaite)?

C'est effectivement un très bon début, de là à le prévoir ce n'était pas évident. Nous connaissons nos objectifs: assurer d'abord le maintien puis, après un bilan à mi-parcours, voir si on peut viser plus haut. Nous savions de toutes façons que nous n'aurions pas un début de compétition évident mais nous avons tout mis en œuvre pour bien commencer le championnat. Je savais que nous en étions capables car je connais les qualités de mon équipe et j'ai entièrement confiance en elle.

Qu'est-ce qui vous a plu dans le discours des dirigeants pour avoir envie de signer dans le club du Cents?

Le projet sportif avec un coach qui m'a fait comprendre qu'il me faisait confiance et qu'il comptait sur moi. Le projet du club est de jouer un rôle important en BGL  Ligue dans les années à venir mais, dans un premier temps, de construire de solides fondations.

En arrivant en droite ligne du FC Metz au F91, beaucoup d'observateurs s'attendaient à ce que vous fassiez votre trou à Dudelange, il n'en a pas été ainsi. Comment expliquez-vous votre échec?

En optant pour Dudelange en provenance de Metz, il m'a fallu quelques mois d'adaptation. Je me suis d'abord fait à mon nouveau club puis j'ai beaucoup progressé et j'ai eu la chance que M. Carzaniga me donne du temps de jeu. C'est alors que j'ai pu montrer mes qualités, montrer que j'étais capable de jouer dans ce club. L'arrivée du nouveau coach a ensuite changé beaucoup de choses pour moi.

Le nouvel entraîneur est venu avec de nouveaux joueurs. Malheureusement pour moi, il y en avait un à mon poste (Clayton de Sousa). J'ai quand même disputé trois matches au cours desquels j'ai montré mes capacités. On me disait que j'allais avoir ma chance, c'est alors que, après la trêve, M. Grandjean a effectué un changement tactique, en disposant l'équipe en 3-5-2, du coup je n'ai plus joué du tout. Malgré le fait que le club voulait prolonger mon contrat, j'ai pris la décision de partir pour gagner du temps de jeu. Je me suis dit: «Tu es jeune, tu as encore beaucoup d'ambitions, c'est maintenant que tu dois partir!".

Avez-vous un sentiment de revanche à l'heure de retrouver le F91?

Non, pas forcément un sentiment de revanche. Juste l'envie de faire un bon match.  Je veux montrer ce que je vaux. Montrer aux Dudelangeois qu'ils ont peut-être fait l'erreur de ne pas compter davantage sur moi. L'important jeudi, c'est ma nouvelle équipe, faire un bon match et prendre le plus de points possible.

Onze buts inscrits, trois encaissés: votre attaque est performante mais votre formation ne penche-t-elle pas trop vers l'avant? Une situation qui pourrait s'avérer dangereuse face au F91?

Je ne le pense pas d'autant que cela fait désormais deux matches que nous ne prenons pas de but. On marque beaucoup, mais nous préservons aussi notre but, c'est important. Nous sommes solides derrière même si nous avons dû faire face à la blessure de Manu Lapierre, ce qui a entraîné les divers changements au sein de notre secteur défensif. N'oublions pas que nous pouvons compter sur Eurico (Gomes), au milieu de terrain. Il travaille beaucoup pour l'équipe, il court énormément, ratisse beaucoup de ballons et assure l'équilibre de l'équipe. Nos deux défenseurs centraux, Veiga et Arantes, sont aussi bien costauds derrière.

Que redoutez-vous dans cette formation du F91?

Dudelange est une équipe très très forte, au niveau de ses individualités déjà, mais comme j'ai pu le constater lors du match contre la Jeunesse, ils ont aussi bien progressé au niveau du collectif par rapport à la saison dernière. Leurs individualités peuvent faire la différence et il ne faudra pas lâcher des joueurs comme Adler ou Da Mota. Dikaba est aussi un bon renfort, il récupère beaucoup de ballon et relance bien. Si nous sommes bien en place, ils vont procéder comme contre la Jeunesse avec beaucoup de longs ballons. Face à Turpel ou Ibrahimovic, à nous d'être bien en place pour ne pas leur laisser trop d'espaces.

La 5e journée et les «pronos» de Tony Manstrangelo

Jeudi

19h30: Rosport - Differdange 0-2

19h30: RM Hamm Benfica - Dudelange 1-0

19h30: Strassen - Fola 1-2

19h30: Jeunesse - Rumelange 2-0

19h30: Progrès - Etzella 3-0

20h: Grevenmacher - RFCUL 1-1

Dimanche

16h: Wiltz - Mondorf 0-2


Sur le même sujet

Chadli Amri (FCD03): «Seul le plan comptable nous intéresse»
Chadli Amri, l'ancien pro de 33 ans passé notamment par Sarrebruck, Mayence ou Kaiserslautern, a trouvé sa place au sein du onze de base du FC Differdange 03 en même temps que son club gagnait en constance pour occuper aujourd'hui la troisième place. Rencontre à la veille du derby face au leader niederkornois.
Chadli Amri et les Differdangeois reçoivent Niederkorn dimanche avec l'ambition de prendre leur revanche du match aller.