Changer d'édition

Football / Reprise en Promotion d'Honneur: L'Union Titus Pétange a déroulé
Sport 4 min. 21.02.2016 Cet article est archivé

Football / Reprise en Promotion d'Honneur: L'Union Titus Pétange a déroulé

Benjamin Arnold et l'Union Titus Pétange  ne s'attendaient pas à un derby aussi facile à négocier face au FC Rodange 91 de  Romain Zewe.

Football / Reprise en Promotion d'Honneur: L'Union Titus Pétange a déroulé

Benjamin Arnold et l'Union Titus Pétange ne s'attendaient pas à un derby aussi facile à négocier face au FC Rodange 91 de Romain Zewe.
Photo: Yann Hellers
Sport 4 min. 21.02.2016 Cet article est archivé

Football / Reprise en Promotion d'Honneur: L'Union Titus Pétange a déroulé

L’affiche de la 14e journée de Promotion d'Honneur, dimanche, entre Rodange et l'Union Titus Pétange n’a pas tenu ses promesses, loin s’en faut. Dzanic, deux fois, et Smigalovic ont trouvé l’ouverture au sein d’une défense apathique. Mener 3-0 au repos était le scénario parfait. Le Titus s’est régalé sans jamais trembler pour un score de 3-1 à l’arrivée.

L’affiche de la 14e journée de Promotion d'Honneur, dimanche,  entre Rodange et l'Union  Titus Pétange n’a pas tenu ses promesses, loin s’en faut. Dzanic, deux fois, et Smigalovic ont trouvé l’ouverture au sein d’une défense apathique. Mener 3-0 au repos était le scénario parfait. Le Titus s’est régalé sans jamais trembler pour un score de 3-1 à l’arrivée.

Par Vincent Lommel

Le match: après une longue pause, reprendre par un derby n’allait pas déranger les acteurs. Des débats qui débutent bien mal pour les locaux manquant de rigueur sur un bon ballon de De Sousa Neves dans la profondeur vers Smigalovic (12e). Côté gauche, l’attaquant centre à son aise pour Dzanic qui arrive lancé aux six mètres (0-1). Le marquage est trop lâche. D’une entame rêvée pour le Titus, elle est parfaite treize minutes plus tard. Silaj isole ce diable de Smigalovic (0-2, 25e). Le break est fait. Il reste à essayer de se relever de ce double coup du sort pour les uns, à gérer cet avantage  pour les autres.

Jamais mis sous pression en milieu de terrain où le Rodangeois Rougeaux semblait perdu, rarement inquiété à l’exception d’un essai de Gomes Borges (40e) détourné par un Amodio fort attentif, le Titus n’a pas tremblé. Mieux même, il s’était permis, au préalable, d’inscrire le numéro trois. Le remuant Abreu, à droite, remise pour Dzanic (0-3, 36e). Trop facile. Les mines rodangeoises sont déconfites à la rentrée aux vestiaires, et pourtant il reste une mi-temps à disputer. Pour la forme? Oui.

Sûre de ses qualités, l’UTP n’a guère lâché la bride, n’a pas paniqué lors de la réduction du score par Rougeaux (1-3, 68e). Un sérieux à toute épreuve pour un candidat à la  deuxième place.

Levy Rougeaux, à la lutte avec Khalid Lahyani, a réduit le score après l'heure de jeu.
Levy Rougeaux, à la lutte avec Khalid Lahyani, a réduit le score après l'heure de jeu.
Photo: Yann Hellers

La note du match: 10/20. Le spectateur neutre rêvait d’assister à un authentique derby, et tout ce qui va avec, entre deux formations postulant à la montée en BGL Ligue. La supériorité des Unionistes qui s’est très (trop ?) vite traduite au marquoir sur des Rodangeois amorphes le priva d’un match à bâtons rompus.

Le fait du match: inscrire trois buts en 24 minutes ressemble à une performance de choix. L’Union Titus Pétange n’aurait pas osé parier un kopeck pour la réussir. Il est passé aux actes lors de la première période. Tant pis pour le suspense...

L’homme du match: Semsudin Dzanic. Joueur à vocation offensive, le numéro 21 a l’art de peser sur une défense. Grand gabarit, costaud, habile balle au pied, il monopolise l’attention des défenseurs adverses qu’il use. Remiseur, bon technicien, il ne s’est pas privé pour inscrire deux buts. Une après-midi parfaite.

Semsudin Dzanic a passé une bonne après-midi.
Semsudin Dzanic a passé une bonne après-midi.
Photo: Yann Hellers

FC Rodange - Union Titus Pétange 1-3

Stade Jos. Philippart, bonne pelouse, arbitrage de M. Bourgnon assisté de MM. Sousa et Apolinario, 240 spectateurs. Mi-temps: 0-3.

Evolution du score: 0-1 Dzanic (12e), 0-2 Smigalovic (25e), 0-3 Dzanic (36e), 1-3 Rougeaux (68e).

Corners: Rodange 2 (1+1); Union Titus 2 (1+1).

Cartons jaunes: Alverdi (23e, pied en avant), Rolandi (31e, pied en avant) à Rodange; Abreu (71e, antijeu) à l’Union Titus Pétange.

RODANGE: Goedert (cap.); Fabbro, H. Ramdedovic, Rolandi, Da Costa; Rougeaux, Bahovic, S. Alverdi, Gomes Borges (38e Mendoza); Quotschalla, Zewe (37e A. Ramdedovic).

Joueurs non utilisés: Camoes, Coulibaly et Loes.

Entraîneur  Viktor Pasulko.

UNION TITUS PÉTANGE: Amodio ; Arnold, A. Skenderovic, Zwick, Linn (90e Gomes); Silaj, De Sousa Neves (cap.), Dzanic (83e Baier), Abreu, Lahyani; Smigalovic (46e Matias Marques).

Joueurs non utilisés: De Marco, Beretta et Gorjao.

Entraîneur: Paolo Amodio.

Réactions

Paolo Amodio (entraîneur UTP): «Notre première mi-temps était presque parfaite. Jeu court, jeu long, défensivement, offensivement, tout y était. Après le repos, on se doutait que Rodange, qui n’avait plus rien à perdre, allait essayer d’amener du danger via de longs ballons. La réduction du score est logique. Nous avons levé  le pied, ce qui est compréhensible. N’empêche, on a eu les occasions pour "tuer" le match sans y parvenir. Tu n’es jamais à l’abri d’encaisser le 3-2. Smigalovic est sorti au repos par mesure de prudence. Souffrant du dos (bloqué), il a uriné du sang dans les vestiaires: hors de question de prendre le moindre risque.»

Julien Rolandi (joueur Rodange): «Nous étions trop bas sur le terrain, ce qui explique cette première mi-temps complètement manquée. Pour ne rien arranger, nous étions sans cesse en retard sur chaque deuxième ballon. L’Union n’était pas flamboyante mais, bien en place, elle a exploité nos erreurs. Inutile de paniquer car il reste douze rencontres à disputer. N’empêche, cette défaite tombe, peut-être, au bon moment. Elle doit faire prendre conscience qu’il faut se bouger! Il urge de se réveiller. Rigoler aux entraînements, s’entraîner en dilettante est révélateur. Dire que c’est un derby et que tout ira est insuffisant.» 


Sur le même sujet

BGL Ligue: Rodange émerge à la 87e minute
Après avoir perdu deux points contre Strassen dans les arrêts de jeu, le FC Rodange 91 a imposé ses vues au Titus Pétange à trois minutes du coup de sifflet final. Le coup du sort est beau. Yao ne s’est pas privé pour inscrire le but victorieux (2-1). Un succès acquis de haute lutte. Un derby fort agréable.
Guillaume Yao (Rodange #23) Freisteller, Einzelbild, Aktion, Ganzkörper
/ Fussball BGL Ligue Luxemburg, 1. Spieltag, Saison 2017-2018 / 05.08.2017 /
FC Una Strassen - FC Rodange 91 / 
Complexe sportif Jean Wirtz, Strassen /
Foto: Ben Majerus
Football / PH: Le Titus Pétange fait le travail à Mondercange
L’Union Titus Pétange a évité le pire en tout début de match. Elle a laissé passer l’orage avant de frapper trois fois par Abreu (2x) et Smigalovic en première mi-temps. Les jeux étaient faits. Convaincant dans le jeu, Mondercange peut nourrir des regrets.
Maxime Coutray de Pradel (Monnerich) - Artur Abreu (Petingen)/Fussball Ehrenpromotion  Saison 2015-2016 / 10.04.2016  FC Monnnerich - Union Titus Petingen / Foto: Fabrizio Munisso
Football / Ce dimanche à Pétange: Le Titus Pétange méritait mieux
Auteur d’une bonne prestation, l’Union Titus a encaissé le but fatidique juste après avoir égalisé via De Sousa Neves (44e). La réalisation de Khemici (45e) a fait la différence. Käerjéng assure l’essentiel et possède six points d’avance sur Canach, deuxième de classe.
Sergio Teixeira et l'UN Käerjéng ont fait preuve de réalisme face au Titus Pétange.